Archives de 31 janvier 2017

Marc FIEVET, AKA NS55DNRED, vient de lancer une pétition dans le but d’obtenir qu’un jour, les élus qui votent nos lois, soient tenus de subir des contrôles dépistages systématiques qua…

Source : FRANCE: pour un contrôle dépistage de drogues sur l’ensemble de nos élus

Comment “Envoyé spécial” relie l’assassinat des deux journalistes français de RFI à la libération des otages d’Arlit

Ghislaine Dupont et Claude Verlon, journalistes à RFI, étaient venus couvrir les élections législatives au Mali. Mais, selon Envoyé spécial, les deux journalistes travaillaient discrètement sur un autre sujet, sans en avoir parlé à leur rédaction : le possible détournement d’argent des rançons des otages d’Arlit. Ghislaine Dupont et Claude Verlon sont enlevés et assassinés exactement trois jours après la libération des otages, dans une proximité de temps mais aussi de lieu (dans la même région de Kidal).

« Quand on a commencé notre enquête (il y a un an), on n’avait pas du tout établi de lien entre les otages et les assassinats des journalistes de RFI », explique Geoffrey Livolsi, coauteur du reportage. « C’est au fur et à mesure qu’on l’a compris […] que des gens nous ont fait état de ce lien, nous ont dit de creuser… Quand quelqu’un comme Alain Juillet (ancien directeur au sein de la DGSE) s’exprime face caméra comme il le fait, cela nous a étonné qu’il s’aventure de lui-même sur ce sujet  », ajoute Livolsi.

Lire:http://television.telerama.fr/television/execution-des-deux-journalistes-de-rfi-envoye-special-revele-un-possible-scandale-d-etat,153237.php

Anticor a remis ses Prix éthiques et ses Casseroles pour l’année 2016, le 28 janvier 2017, à la Maison de l’Amérique Latine, devant plus de 200 personnes. Chaque année, en effet, l’association récompense les comportements vertueux et les actions exemplaires de l’année précédente.

Casseroles

1/ Prix de l’acharnement à Sylvie Andrieux. Elle était député des Bouches-du-Rhônes, jusqu’à sa démission le 8 décembre 2016. Elle a siégé à l’Assemblée nationale avec un bracelet électronique afin de reculer l’échéance de sa démission, qui lui a finalement été imposée en novembre 2016, date du rejet de son pourvoi par la cour de cassation. Cette décision rend définitive la condamnation de l’élue à quatre ans de prison dont trois avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité pour « détournement de fonds publics ».

2/ Prix de la connivence à la Cour de Justice de la République. Cette juridiction a été créée, en 1993, pour juger les crimes ou délits commis par les membres du Gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions. Christine Lagarde est la septième ministre à comparaître devant cette cour.

http://www.anticor.org/2017/01/29/les-prix-ethiques-pour-2016/