NARCOTRAFIC: rien de bien nouveau dans les méthodes utilisées par les régaliennes (OCRTIS -DNRED – 36 – GENDARMERIE) pour lutter contre le fléau de la drogue

Publié: 30 novembre 2016 dans Informations générales

Aviseur International

​Depuis 2008, la lutte antidrogue utilise le recrutement massif d’infiltrés pour remonter les filières.

Le scandale de l’Ocrtis met en lumière une stratégie initiée en 2010 au plus haut niveau de l’Etat, et totalement dévoyée depuis. Une politique du chiffre fondée sur le recrutement massif d’informateurs, au risque de créer des affaires de toutes pièces.

Quel est le principe ?

Dès 2005, lors de son arrivée place Beauvau, Nicolas Sarkozy déplore le nombre d’affaires insuffisantes réalisées en matière de stups et les saisies trop faibles.A partir de2008, un programme systématique de recrutement de sources humaines est engagé, notamment parmi les individus incarcérés. Baptisée «Myrmidon» et incarnée par le nouveau patron de l’Ocrtis, François Thierry, cette stratégie vise à la fois à accroître l’efficacité des services répressifs et à intensifier la coopération avec l’Espagne, principal pays de transit du cannabis marocain.

(Bizarre, bizarrepuisque c’est ce même Nicolas Sarkozy qui…

View original post 250 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s