FRANCE (Justice): la réaction du Premier Président et du Procureur Général de la Cour de cassation aux propos prêtés au Président de la République 

Publié: 13 octobre 2016 dans Informations générales

Bertrand Louvel, Premier président de la Cour de cassation

« Le Président de la République en exercice a laissé publier, sans les démentir, des propos où il qualifie l’institution judiciaire d’« Institution de lâcheté  » où « l’on se planque  », où « l’on joue les vertueux » et où « l’on n’aime pas le politique ».
Le prédécesseur de l’actuel Président avait quant à lui comparé les magistrats à des « petits pois sans saveur ».
Ces outrances renouvelées à l’encontre du corps judiciaire, en un temps qui requiert la cohérence de l’ensemble des pouvoirs publics, posent un problème institutionnel.
Il n’est pas concevable que la charge de Président de la République, qui comporte la responsabilité constitutionnelle de garantir l’indépendance de l’autorité judiciaire, puisse être utilisée par son titulaire, avec tout le poids qu’elle représente, pour contribuer à diffuser parmi les Français une vision aussi dégradante de leur Justice.
Il est plus que temps que le pays se saisisse de la question essentielle de la place dans les institutions de l’autorité judiciaire, afin que celle-ci s’émancipe enfin de la tutelle de l’exécutif où la maintient une tradition monarchique d’un autre temps, inadaptée aux exigences de la séparation des pouvoirs dans une démocratie moderne. »
Bertrand Louvel
Jean-Claude Marin, Procureur général près la Cour de cassation

Notre entretien d’hier avec le président de la République n’a pas atténué le sentiment que la magistrature en général et les magistrats en particulier ont ressenti face à une nouvelle humiliation.
Le texte publié mérite ici d’être cité :
« Une institution de lâcheté (…) C’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux… On n’aime pas le politique  ».
Par de tels propos, le chef de l’Etat, garant constitutionnel de l’indépendance de l’Autorité judiciaire, semble n’en garantir ni la place ni la considération et ce, quel que soit le contexte dans lequel ils ont pu être tenus !
Cette atteinte à notre institution et à ceux qui la servent est d’autant plus injuste que, ces derniers temps, tous semblaient pourtant s’accorder, qui plus est dans la période terrible que notre pays subit depuis janvier 2015, à penser que notre justice, longtemps négligée, devait être une des priorités majeures dans un Etat de droit.
Que peuvent aujourd’hui penser les Français, lorsque de tels propos sont tenus sur leur Justice par la plus haute autorité de l’Etat ?
Comment peuvent-ils regarder ces hommes et femmes, engagés quotidiennement au service du bien public ?
Il devient dès lors incontournable, de poser et de régler, sans ambiguïté et loin de toute posture partisane, la question de l’ordonnancement de nos institutions et de la réelle indépendance de l’autorité judiciaire dans ce pays.
Jean-Claude Marin

Lire:

http://www.huyette.net/2016/10/la-reaction-du-premier-president-et-du-procureur-general-de-la-cour-de-cassation-aux-propos-pretes-au-president-de-la-republique.htm?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Publicités
commentaires
  1. yoananda dit :

    oué ! sauf qu’il y a quand même un peu de vrai (pour une fois) dans ce qu’à dit le candidat Hollande !
    L’unité ça se mérite. La justice à 2 vitesse qui relâche sans cesse la racaille par réflexe de culpabilité post-coloniale, mais qui s’abbat tel une massue sur l’honnête homme au moins faux pas administratif … cette justice ne mérite aucune considération !

    J'aime

    • Personnellement j’ai pu constater le manque de courage de trop nombreux magistrats qui , tout au cours de mon odyssée judiciaire, n’ont pas réussi à me prouver qu’ils étaient des fonctionnaires responsables et dotés d’un sens de discernement qui n’a jamais été une qualité mise en avant, dans la gestion de mon affaire. Ces derniers enrobés du paysage républicains auront un jour à répondre de toutes les injustices qu’ils auront générées.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s