Archives de 6 juillet 2016

Journaliste : Je crois savoir que vous avez une opinion sur le Brexit, est-ce que je peux vous demander votre opinion sur la démission du leader de Ukip, Nigel Farage ?

Christoph Waltz : Et bien, cela ne m’étonne pas que le chef des rats quitte le navire. C’était inévitable, vous savez. Ils ont essayé de faire passer cela pour une sortie héroïque, mais non, c’est un aveu de défaite, c’est partir la queue entre les jambes, et comme le font les rats, quitter le navire. Il fait nettoyer le bordel qu’il a mis par d’autres, et retourne s’occuper d’affaires plus lucratives pour lui. Ça nous montre bien à quel point ces gens sont méprisables : ils n’assument même pas ce pourquoi ils se sont battus.

Une sortie sèche, digne du Capitaine Léon Rom, le redoutable militaire belge qu’il incarnera sur grand écran dans le film réalisé par David Yates.
Lorsque la journaliste demande confirmation que l’acteur était un fervent opposant  au Brexit, celui-ci s’exclame : « Oh, oui ! A 100% contre ! J’y mets un peu trop d’émotion, parce que je n’arrive pas à comprendre la stupidité abyssale (de ceux qui ont voté pour le Brexit). »

Lire plus et Video:

http://geopolis.francetvinfo.fr/bureau-londres/2016/07/05/video-christoph-waltz-flingue-nigel-farage-les-rats-quittent-le-navire.html

00000000

“Le secteur bancaire de certains pays européens est gravement malade”

00000000000