Archives de 13 mai 2016

 « Les Misérables » version 2016 au tribunal

Nesliat Delhaye, avocate du prévenu. / Photo DDMNesliat Delhaye, avocate du prévenu. / Photo DDM

Un nouveau chapitre des «Misérables» vient d’être écrit au tribunal correctionnel de Cahors. Sans faire offense à l’œuvre de Victor Hugo, Nesliat Delhaye, l’avocate d’un jeune homme de 18 ans jugé pour un vol de pâtes et de riz dans une maison de Figeac, a finement évoqué cette référence littéraire. Il faut dire que le parallèle était facile à faire entre Jean Valjean, condamné pour un vol de pain, et ce prévenu. « J’avais faim. Je n’ai rien pris d’autre. C’était un vol par nécessité », a-t-il justifié avant, finalement, d’écoper de 2 mois de prison ferme pour ce délit alimentaire dont le préjudice pour la victime s’est monté à un peu de riz et 5 kilos de pâtes.

BOOMPublié le 13 mai 2016 dans Europe

Par Jean-Sylvestre Mongrenier.

Guilherme Spadini Headshot

Psychiatre et psychothérapeute

Publication: 13/05/2016

L’attachement du gouvernement au pouvoir n’est pas plus ridicule que l’attachement des Brésiliens à leurs gouvernants.

L’immense majorité des Brésiliens souhaite qu’on en finisse. Ils veulent que le pays se remette en marche. Avec les problèmes habituels, certes, mais qu’il marche. Tout le monde en a assez de ce Brésil paralysé.

Seulement, personne ne sait, bien sûr, si la destitution de la Présidente va vraiment servir à quelque chose.

Ceux qui s’entêtent à défendre le gouvernement disent avoir peur que tout redevienne comme avant, une fois ce « coup d’Etat » entériné. Le nouveau gouvernement, en accord avec l’élite et le pouvoir en place, mettra un terme à l’opération Lava Jato, classera les enquêtes, et la corruption reprendra de plus belle.

LIRE sur: http://www.huffingtonpost.fr/guilherme-spadini/michel-temer-president-bresil_b_9934130.html

Cette tribune, publiée à l’origine sur le Huffington Post brésilien, a été traduite par Julie Domenget pour Fast for Word.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Michel Temer: un homme d’appareil à la tête du Brésil
Michel Temer au palais présidentiel de Brasilia, le 12 mai.

Le vice-président du Brésil a remplacé jeudi Dilma Rousseff par intérim comme chef de l’État. Ce Libanais d’origine, proche des milieux d’affaires, est un discret homme d’appareil.

lire sur: http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/12/01003-20160512ARTFIG00405-michel-temer-un-membre-de-la-diaspora-libanaise-a-la-tete-du-bresil.php

00000000000000000000000000000000000000000000

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

XVM860e09d4-1752-11e6-a38d-8a6c5a1589e5 (2)Aujourd’hui, j’ai été un témoin privilégié du mécanisme par lequel on musèle la pensée et la parole en France, sur un sujet auquel j’ai été indirectement mêlé.

1/ Hier soir, est tombée la nouvelle de l’organisation d’un concert de rap, par les autorités au pouvoir, du chanteur Black M lors des cérémonies commémoratives de la bataille de Verdun.  Un concert de rap, ou de rock ou de techno, une musique festive, ludique, quelle qu’elle soit, pour commémorer l’une des plus épouvantables tueries du XXe siècle, je suis désolé, mais cela me choque et me désole. C’est une affaire de sensibilité personnelle.  La mémoire de 650 000 jeunes gens massacrés appelle, à mes yeux, le recueillement et le silence, pas un concert de rap ou de rock ou autre. Je l’ai écrit quand le Figaro vox m’a demandé hier soir une chronique sur le sujet. Le problème est d’autant plus réel que ce chanteur a, par le passé, chanté des paroles d’une…

Voir l’article original 418 mots de plus