Archives de 27 mars 2016

Le Blog de Philippe Waechter

L’indice synthétique du climat des affaires calculé par l’INSEE retombe en mars sur sa moyenne de long terme. Après une courte escapade au-dessus de sa moyenne de long terme, l’indice s’essouffle.
Certes, au regard de cet indicateur, la conjoncture a rebondi, depuis la fin 2014, sortant des affres de 2012 à 2014. Pour autant la dynamique qui permettait à l’activité de progresser bien au delà de sa moyenne de long terme est émoussée. En 1992/1993 après la récession liée aux secousses sur le Système Monétaire Européen l’indice avait franchement rebondi au voisinage de 110. Une telle allure n’est pas observable aujourd’hui.
Cela ne signifie pas que la conjoncture va repartir dans le mauvais sens mais simplement qu’elle n’a pas d’impulsion robuste et durable. C’est sur ce point là que la note de conjoncture de l’INSEE est, à mon sens, trop optimiste, les sources d’impulsion sont plus limitées qu’attendues.

Voir l’article original 238 mots de plus

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

XVM0198d4be-f2a8-11e5-b8bc-cfdec6865de4Voici un article publié hier dans le Figaro Vox sur l’honneur de deux ministres belges ayant proposé leur démission à la suite des attentats de lundi dernier. Dans cette tribune, j’exprime une idée qui m’est chère depuis longtemps: pour une personnalité politique, la démission, même refusée, même symbolique, est un acte de noblesse, qui consiste à assumer ses responsabilités. Un épouvantable carnage a eu lieu à Bruxelles. Il n’est pas le fruit de la fatalité mais d’une politique, de décisions ou de non décisions. Le geste d’offrir sa démission est chargé de sens. Il signifie que nul n’est propriétaire de son mandat, sa fonction et que l’intérêt personnel d’un dirigeant doit s’effacer devant la notion de bien commun. Il rappelle que la politique, en démocratie, devrait être une mission temporaire au seul service de l’intérêt général et non un outil d’ascension sociale et de satisfaction narcissique. En creux, ce geste de deux…

Voir l’article original 23 mots de plus