Archives de 12 mars 2016

Le Blog de Philippe Waechter

Les conditions financières sont accommodantes avec des taux d’intérêt qui seront au plus bas pendant très longtemps. De ce côté-là, plus rien à attendre, Mario Draghi a indiqué que le point bas avait été touché. Les craintes que l’on pouvait éventuellement avoir sur le système bancaire sont désormais prises en charge par la BCE avec un TLTRO très avantageux au niveau des taux d’intérêt pour les banques. Le TLTRO est une opération qui permet l’échange de papier (risqué) du bilan des banques pour de la liquidité de la banque centrale. Enfin la BCE élargit le montant des achats et le type d’actifs qu’elle pourra acheter en incluant les papiers des entreprises non bancaires.
Plusieurs réflexions sur ces annonces:

Voir l’article original 346 mots de plus

Le Blog de Philippe Waechter

L’emploi marchand a progressé de 0.52% en France en 2015 soit 82 300 emplois dont 50 600 dans l’intérim.
Le fait que l’intérim progresse à ce stade du cycle est normal car les chefs d’entreprise ne sont pas encore rassurés sur le profil, vertueux ou pas , du cycle économique. Si l’activité se renforce alors ce nombre d’intérimaire se réduira. Il faut limiter l’incertitude qui entoure encore la conjoncture afin de favoriser le retour de l’emploi. C’est à la politique économique du gouvernement de jouer ce rôle.
La deuxième remarque est que l’économie française crée des emplois lorsque la croissance dépasse 1%. Par le passé, avant 2000, la norme était un peu supérieure à 1.5% de croissance du PIB pour créer des emplois. Ce que montre le graphe ci dessous c’est que la norme n’est plus aussi élevée.
France-2015-emploi-pib
Il y a deux questions qui sont posées:
1 – Est-il nécessaire…

Voir l’article original 112 mots de plus

Contre les primaires

Publié: 12 mars 2016 dans Informations générales

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

imagesDans cette tribune au Figaro vox, qui fait suite à l’annonce de leur candidature par plusieurs personnalités politiques, j’explique pourquoi je suis contre les primaires. Sans doute, en l’état actuel des choses, est-il impossible de faire autrement pour éviter la situation apocalyptique  d’un deuxième tour aux présidentielles de 2017 opposant les socialistes et l’extrême droite. Mais sur le fond, sur le long terme, j’y vois la quintessence de la décomposition de notre vie politique. Les primaires sont une absurdité au regard de la Ve République. L’élection présidentielle devrait traduire, dans une vision gaullienne, la rencontre d’un homme et d’une Nation fondée sur la confiance et dans l’intérêt supérieur du pays. Le choix d’une majorité, d’un programme de gouvernement s’effectue lors des législatives. Le quinquennat a tué les législatives et les présidentielles deviennent l’unique réceptacle des passions politiciennes. Ces primaires mettent en lumière le morcellement de la vie politique autour du mirage narcissique d’une…

Voir l’article original 184 mots de plus