Archives de 30 octobre 2015

C’est à TVLibertés que Philippe de Villiers a consacré son plus long entretien après la parution de son livre best-seller intitulé « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu ».
Débarrassé de son statut d’homme politique, il parle sans filtre, sans volonté de plaire mais avec la ferme intention de convaincre. Le message qu’il assène avec la force d’un dissident doit être écouté et…entendu.

000000000000000000000000000000000

Aviseur International

Ma PhotoJ’ai très mauvais esprit. Cela doit résulter du fait que pendant plus de vingt ans à la cour d’assises de Paris, j’ai entendu beaucoup plus de coupables contester les crimes qu’ils avaient commis que les reconnaître.

Dès l’origine, quand les deux pilotes du Falcon 50, Pascal Fauret et Bruno Odos, ont été interpellés, avec Alain Castany membre de l’équipage et Nicolas Pisapia passager, par les autorités dominicaines au mois de mars 2013, il était facile de prévoir l’imbroglio qui allait s’ensuivre (Le Monde, Le Parisien, Le Figaro).

L’avion qu’ils s’apprêtaient à faire décoller de l’aéroport de Punta Cana contenait 680 kg de cocaïne.

Le 14 août, ses quatre occupants étaient condamnés pour trafic à 20 ans d’emprisonnement.

Ils interjetaient appel de cette décision. Alors que le ministère public s’opposait à la remise en liberté des deux pilotes qui avaient déjà subi quinze mois de détention provisoire en arguant d’un risque…

Voir l’article original 746 mots de plus

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

imagesUn sondage supplémentaire de TNS SOFRES vient de sortir sur les intentions de vote aux élections régionales, prévues dans cinq semaines. Il donne le FN à 28%, les Républicains et alliés UDI à 27%, le  PS à 21%, les verts à 8% et le Front de gauche à 6%. Cette enquête confirme l’évolution de la politique française vers le tripartisme et une impasse privant la France de perspective de majorité claire et stable. La faiblesse de ce qu’il est convenu d’appeler la droite modérée, alliée au centre est sidérante: elle qui devrait bénéficier à fond du discrédit du pouvoir socialiste n’obtient même pas un tiers des intentions de vote. Pourquoi? elle se présente aujourd’hui aux Français sans idées, sans âme, sans ligne. Que pense-t-elle, que veut-elle, sur l’Europe, sur la réforme des institutions, sur l’économie et la société, sur l’école, la sécurité, sur l’Etat, sur l’immigration? Le néant absolu. On ne lui demande même…

Voir l’article original 407 mots de plus