EUROPE (migrants): face à une Hongrie barricadée, les migrants se tournent vers la Croatie

Publié: 15 octobre 2015 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, EUROPE, Migrants - Réfugiés, UE (Union européenne)
Tags:, ,

Hongrie : la clôture anti-clandestins à la frontière avec la Croatie achevée

Les travaux de construction par Budapest d’une clôture anti-migrants à la frontière croato-hongroise sont « achevés » et la fermeture effective de la frontière ne dépend plus que d’une décision politique, a annoncé aujourd’hui un porte-parole du gouvernement hongrois.

« La clôture de sécurité est achevée à la frontière croato-hongroise, le gouvernement et les autorités sont à même de fermer la frontière », a-t-il déclaré, soulignant qu’une décision pourrait être prise dans les prochains jours.

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/15/97001-20151015FILWWW00180-budapest-la-cloture-anti-migrants-achevee.php

°°°°°°°°°°°°°°°°

Par AFP, AP, Reuters Agences , lefigaro.fr
Mis à jour le 17/09/2015 à 12:05

INFOGRAPHIE/VIDÉOS – Alors que Budapest sanctionne depuis mardi le moindre franchissement illégal de sa frontière avec la Serbie, plusieurs centaines de migrants ont déjà passé ce mercredi matin la frontière croate.

C’est l’une des premières conséquences de la fermeture de la frontière serbo-hongroise. «La route des Balkans», cet itinéraire emprunté depuis plusieurs mois par des dizaines de milliers de migrants, est en train de se décaler vers l’ouest. Un premier bus, transportant une vingtaine de passagers, a passé ce mardi matin la frontière croate. Ils étaient partis de Presevo, un centre d’accueil du sud de la Serbie proche de la frontière avec la Macédoine. Une dizaine d’autres autocars ont suivi, et quelques heures plus tard les autorités croates faisaient déjà état de près de 300 passages.

En réaction, la présidente croate Kolinda Grabar Kitarovic a convoqué le Conseil de sécurité nationale pour la fin de semaine. «Alors que la crise est encore plus complexe avec chaque jour qui passe, je dois mettre en garde contre les conséquences de la vague des migrants et ses potentielles conséquences sociales, économiques et sécuritaires. Ainsi […] il est nécessaire de convoquer une réunion du Conseil de sécurité nationale sur cette question», indique un communiqué de la présidence.

De son côté, le premier ministre Zoran Milanovic, répondant aux élus croates lors d’une session du parlement, a assuré que son pays allait permettre le passage sans encombre des migrants vers l’Europe occidentale: «Ils pourront passer par la Croatie et nous travaillons à ce propos […]. Nous sommes prêts à accepter ces gens, quelles que soient leur religion et la couleur de leur peau, et à les diriger vers les destinations où ils souhaitent se rendre, l’Allemagne et la Scandinavie».
Une nouvelle route vers l’ouest

La Serbie, zone de transit pour les migrants qui tentent de gagner le nord de l’Europe, affrétait depuis des mois des convois en direction de la Hongrie. Mais le blocage ce mardi de la frontière a obligé les autorités à se tourner vers le voisin croate, entré dans l’UE en 2013. La plupart des migrants arrivés tôt ce mercredi à Sid, sur la frontière serbo-croate, étaient des Syriens ou des Afghans, hommes, femmes et enfants de tous âges. Ils avaient payé leur trajet 35 euros, et ont été finalement interpellés par la police croate peu après avoir franchi la «frontière verte», à travers les champs, et conduits dans la ville de Tovarnik pour y être enregistrés et y recevoir des soins si besoin. Ces nouveaux arrivants pourront ensuite espérer atteindre l’Autriche et l’Allemagne via la Slovénie.

L’un d’eux, Amadou, 35 ans, a déclaré venir de Mauritanie. «Nous avons entendu dire que la Hongrie était fermée, alors la police nous a dit que nous devrions venir par ici», a-t-il dit. Comme d’autres migrants arrivés en même temps que lui, Amadou n’avait auparavant jamais entendu parler de la Croatie et ne savait pas que ce pays faisait partie de l’UE.

La Hongrie, désormais inaccessible

Mardi, la Hongrie a parachevé l’installation d’une clôture de barbelés, haute de 4 mètres et qui court sur 175 kilomètres. Une mesure destinée à stopper net l’afflux de migrants en provenance de Serbie, et qui s’est doublée d’un arsenal législatif entré en vigueur dans la nuit de lundi à mardi. Désormais des procédures pénales seront lancées à l’encontre de ceux qui franchissent illégalement la limite entre les deux pays.

Lundi, la police hongroise avait enregistré 9380 entrées avant la fermeture des points de passage, mardi 367 personnes ont encore voulu tenter leur chance. Toutes ont été arrêtées; 316 migrants sont poursuivis pour avoir endommagé la clôture barbelée érigée, et 51 pour l’avoir simplement franchie, des délits passibles de respectivement cinq et trois ans de prison. Mercredi, la police a tiré des gazs lacrymogène et de canons à eau.

Budapest, qui a considérablement durci sa ligne politique face aux réfugiés et qui cherche à limiter le nombre de demandes d’asile, a lancé mardi le chantier préparatoire à l’extension de sa clôture en direction de la Roumanie, et ce en prévision d’un éventuel reflux migratoire vers l’est. Depuis le début de l’année, ce sont quelques 200.000 migrants qui sont passés par la Hongrie.

http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/16/01003-20150916ARTFIG00140-face-a-une-hongrie-barricadee-les-migrants-se-tournent-vers-la-croatie.php

0000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s