Archives de 10 octobre 2015

Aviseur International

Incidente con la Guardia Civil en Gibraltar

Por su parte, el ministro principal de Gibraltar acusa a España ante la ONU de querer dañar la reputación del Peñón

Actualizado 09/10/201523:30El pasado miércoles, a las 18.00 horas la P284, de la Royal Navy embistió reiteradamente una semirrígida cabinada de la Guardia Civil cuando trataba de apoyar al buque oceanográfico Francisco de Paula.

Según informaron fuentes el Instituto Armado, en este nuevo incidente participaron hasta cuatro embarcaciones del Peñón: customs, Navy y Royal Police le impedían sondear zona en interior de bahía, frente a refinería, a más de una milla del Peñón.

Embistieron golpeando la nave de la Guardia Civil en varias ocasiones, sin mediar aviso o palabra alguna. El incidente se…

Voir l’article original 1 197 mots de plus

imageCe sont des chiffres qui en disent long sur la situation financière de nombreux Français.

D’après les résultats d’une étude menée par Genworth, spécialiste des assurances de personnes, 11,4 millions de Français disposent de moins de 10 euros par mois une fois qu’ils ont payé leurs dépenses courantes (impôts, loyer, gaz/électricité, téléphone et nourriture). Cela représente environ un quart des ménages français, soit 5,8 millions.

A l’opposé, 4% des ménages annoncent disposer de plus de 1000 euros à la fin du mois une fois gérées leurs dépenses courantes. Pour 18% des ménages, cette somme est comprise entre 100 et 200 euros.

Par ailleurs, l’étude révèle d’autres chiffres significatifs :

Près de la moitié des sondés ont du mal à tenir jusqu’à la paie du mois suivant ;

Plus de la moitié épargne moins de 50 euros par mois ;

Près de quatre Français sur dix ne tiendraient même pas un mois sur leurs réserves en cas de chute de revenu, et un sur cinq même pas une semaine (…)

Source : http://www.businessbourse.com/2015/10/07/11-millions-de-francais-nont-plus-que-10-euros-par-mois-pour-leur-epargne-et-loisirs/

000000000000000000000000000000000000000

Auseinandersetzungen zwischen Albanischen Fussballfans und der PolizeiPlusieurs bars de la Friesstrasse, dans le quartier d’Oerlikon, à Zurich, diffusaient jeudi soir le match entre l’Albanie et la Serbie. L’enjeu de la partie : se qualifier pour le championnat d’Europe de football. Mais pas seulement : à chaque fois que les deux voisins s’affrontent, la situation entre supporters est tendue. Pour rappel, le match aller avait été interrompu en raison de l’invasion de l’espace aérien du stade par un drone décoré d’un drapeau albanais.

Au coup de sifflet final (victoire 2-0 de la Serbie), les provocations ont tout de suite commencé dans les rues du quartier, rapporte vendredi la police municipale zurichoise. Et les attaques verbales se sont très vite transformées en pugilats. Résultat, la police a dû faire barrage entre les supporters, de peur que la situation ne dégénère.

Les agents ont été visés par des pierres et des bouteilles par des assaillants cagoulés. Faisant usage de balles en caoutchouc et de gaz irritant, ils ont réussi à calmer le jeu. Mais pas pour longtemps. Les bagarres se sont ensuite déplacées vers la gare d’Oerlikon et les rues avoisinantes.

Vers 00h30, la situation s’est enfin calmée. Un policier a été blessé, touché par une pierre. Il a été hospitalisé. Aucune information n’a été donnée sur l’ampleur des dégâts matériels.

«Personne n’a été arrêté, précise Marco Cortesi, porte-parole de la police de la ville. Nous nous sommes concentrés sur le fait d’éviter qu’il y ait des blessés.» Selon le policier, des telles émeutes, provoquées par un match de football, sont une première à Zurich (…)

Source : http://www.20min.ch/ro/lecteurreporter/story/Serbes-et-Albanais-se-sont-affrontes-dans-la-rue-31139702

00000000000000000000000000000000000000

Drapeau de Gibraltar

°°°

Londres acusa a Madrid de ‘violar la ley’ al entrar en aguas de Gibraltar y Exteriores dice que son españolas

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un barco y un helicóptero trataban de dar caza a una embarcación de contrabandistas

Gibraltar acusa a Madrid de facilitar la huida de un ‘narco’ por no cooperar

Un grupo de pescadores frente al peñón de Gibraltar.

Un grupo de pescadores frente al peñón de Gibraltar.EL MUNDO

EUROPA PRESSLondres

Actualizado:09/08/2015 22:37 horas

El Ministro Principal de Gibraltar, Fabian Picardo, ha acusado este domingo al Servicio de Vigilancia Aduanera (SVA) de España de facilitar la huida de un narcotraficante por no pedir ayuda a las autoridades gibraltareñas durante una persecución efectuada este domingo que Reino Unido ha calificado de « violación de la soberanía británica », algo que las autoridades españolas han negado categóricamente tras recordar que las aguas de Gibraltar son de su titularidad.

« Sus acciones (del SVA) han dado como resultado, en última instancia, la fuga de un delincuente que los ciudadanos de ambos lados de la frontera quisieran haber visto detenido y encarcelado por tráfico de drogas », ha hecho saber Picardo en un comunicado emitido durante el último episodio de tensión entre España y Reino Unido.

« Si el SVA había estado haciendo un buen trabajo (…) lo debería haber culminado alertando a las excelentes fuerzas de seguridad gibraltareñas para que se hicieran cargo de la persecución », ha añadido.

« El conjunto de Gibraltar esperará que este asunto será adecuada y eficazmente perseguido por el Gobierno del Reino Unido. Entablaré contacto directo con los ministros del Reino Unido a este respecto para considerar qué acción se debe tomar ahora », concluyó Picardo.

La persecución, según fuentes de la Policía Real de Gibraltar, tuvo lugar en torno a las 02.40h de este domingo cuando un barco y un helicóptero del SVA comenzaron a dar caza a una embarcación presuntos contrabandistas de drogas que habían arrojados varios fardos de drogas a través del Estrecho, según informó a posteriori el SVA a la Policía gibraltareña, siempre de acuerdo con el comunicado oficial de las fuerzas de seguridad británicas.

España rechaza las quejas

España, por contra, ha rechazado siquiera calificar como « incidente » la acusación vertida este domingo por Reino Unido ya que España reconoce esas aguas territoriales como de su titularidad por lo que no se ha cometido violación alguna.

« No hay incidente. España reconoce esas aguas como españolas », han asegurado en respuesta fuentes de Exteriores a Europa Press. « Los barcos », ratificaron, « realizan tareas de control rutinario contra actividades ilegales en el cumplimiento de la ley ».

http://www.elmundo.es/espana/2015/08/09/55c7956fe2704edd388b458b.html

00000000000000000000000000000000

Afficher l'image d'origineLa Guardia Civil espagnole a annoncé aujourd’hui avoir secouru 523 migrants africains en Méditerranée, au large des côtes libyennes, avec les garde-côtes italiens. « Le bateau Rio Segura, du service maritime de la Guardia Civil et qui a participé à l’opération Triton en 2015, a sauvé 523 immigrés qui se trouvaient dans différents bateaux dans une zone à environ 25 milles de Tripoli « , selon un communiqué.

« En même temps, un autre navire des garde-côtes italiens, Nave Corsi, qui participe à la même opération, a demandé le transfert vers le navire de la Guardia Civil de 198 personnes supplémentaires qui avaient été secourues ». Les personnes secourues sont 376 hommes, 125 femmes et 22 enfants, a détaillé la police espagnole, précisant que « certains d’entre eux ont des blessures et la gale, et sont soignés par l’infirmier de bord ».

« Parmi les personnes sauvées par les deux bateaux il y a des ressortissants du Nigeria, de Gambie, du Sénégal, de Libye, de Côte d’Ivoire, de Guinée-Bissau et de Guinée Equatoriale« .

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/10/97001-20151010FILWWW00056-523-migrants-secourus-au-large-de-la-libye.php

oooooooooooooooooooooooooooooooooo

le 9 octobre 2015( 0 )

CQ3vW2QWUAEOB8PLe flux de migrants arrivant de Russie à Kirkenes (comté de Finnmark, en Norvège) est si important que la situation échappe à tout contrôle. Il est prévu que d’ici la fin de l’année, le nombre de migrants atteigne 4.000 personnes, indique la presse norvégienne.

Kirkenes, une ville de quelque 3.500 habitants, accueille des réfugiés, majoritairement syriens, qui arrivent le plus souvent à vélo de Russie.
Il est moins cher pour les réfugiés d’aller vers le nord. Ils viennent à Moscou par avion, puis en train à Mourmansk, puis en bus ou en autostop vers la frontière. Ensuite, ils prennent des vélos : il est interdit de traverser la frontière à pied. Les chauffeurs n’aiment pas transporter les migrants car ils ne veulent pas avoir de problèmes en cas d’absence des papiers nécessaires pour ce passage.

Un camp de réfugiés pour 150 personnes étant déjà plein, les autorités ont dû organiser un autre, à 30 km de Kirkenes. Les hôtels de la ville affichent complet. « Nous constatons une absence de contrôle, c’est inadmissible« , se plaint Celilie Hansen, maire de la commune Sør-Varanger.

Selon la police locale, plus de 500 personnes ont traversé la frontière russo-norvégienne depuis le début de l’année. En 2014, leur nombre n’a atteint que 73 personnes.

Plus de 25.000 demandes d’asile pourraient être présentées aux autorités norvégiennes en 2015, en 2016, leur nombre pourrait atteindre 30.000.

Sources :

http://fr.sputniknews.com/international/20151009/1018715211/norvege-refugies-russie.html#ixzz3o4cQn2aM

http://civilwarineurope.com/2015/10/02/norvege-des-faux-refugies-syriens-tentent-de-penetrer-dans-le-pays-a-travers-la-frontiere-avec-la-russie/

00000000000000000000000000000000000

le 9 octobre 2015

_85593736_migrant_routes_numbers_v5Le nombre de migrants arrivant sur les îles grecques proches de la Turquie a bondi à environ 7.000 par jour la semaine dernière selon les experts en migration qui y travaillent.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que la moyenne à la fin Septembre était de 4.500 en une journée.

Les craintes d’une aggravation de la météo peuvent expliquer cette flambée selon l’OIM (…)

Source : http://www.bbc.com/news/world-europe-34483681

0000000000000000000000000000