Archives de 30 septembre 2015

civilwarineurope

1018481598Un référendum sur l’accord d’association Ukraine-UE, qui doit se tenir aux Pays-Bas, montrera si Bruxelles peut dicter sa volonté aux peuples de l’UE.

Les Pays-Bas organiseront un référendum controversé sur l’accord d’association Ukraine-UE suite à la collecte par un blog populaire néerlandais, GeenStijl, de plus de 450.000 signatures.

Selon les initiateurs du référendum, l’accord ratifié par Amsterdam l’été dernier représente une menace pour le bien-être des peuples ukrainien et néerlandais.

Ils appellent leurs concitoyens à répondre aux questions suivantes : « Est-il raisonnable de signer un accord d’association avec un pays ravagé par une guerre civile ? Avec un pays qui occupe le 142e rang des pays corrompus aux côtés de l’Ouganda et des Comores ? Et souhaitons-nous que l’Ukraine bénéficie prochainement des schémas d’aide financière de l’UE ? ».

« Contrairement aux déclarations des médias néerlandais, l’accord d’association Ukraine-UE est loin d’être tout simplement un accord de libre-échange. Il porte également « sur…

Voir l’article original 237 mots de plus

civilwarineurope

Entre 270.000 et 280.000 migrants sont arrivés en Allemagne au cours du seul mois de septembre 2015, dépassant en un seul mois le total enregistré en 2014, a annoncé mercredi le ministre de l’Intérieur de la Bavière, Joachim Herrmann.

« C’est un fait que d’après les données actuelles nous devons partir du principe qu’en septembre 2015 entre 270.000 et 280.000 réfugiés sont arrivés en Allemagne. C’est plus en un mois que durant la totalité de l’année 2014 », a déclaré le ministre devant le parlement de cette région du Sud de l’Allemagne, par laquelle entrent la grande majorité des migrants.

Source : http://www.bfmtv.com//international/pres-de-280-000-migrants-arrives-en-allemagne-en-septembre-918985.html

Soutenir civilwarineurope

Donate Button with Credit Cards

Voir l’article original

Photo de Robert Ferreres.
00000000000000000000000000000000
Quand un Président explique à une ministre qu’il vient de nommer à un poste qui nous concerne ce qu’elle doit faire.
Vous en penserez ce que vous voulez, moi, je vais pleurer un peu…

000000000000000000000000000000000000