Le devoir d’intervention

Publié: 5 septembre 2015 dans Informations générales

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

imagesL’intervention militaire au Moyen-Orient, pour abattre le Daesh, est désormais la seule issue possible à la crise en cours. Le monde occidental, les démocraties, ne peuvent plus rester les bras croisés. Les évènements qui se produisent là-bas rejoignent les pires atrocités de l’histoire du XXe siècle commises par les régimes totalitaires : génocide des chrétiens et Yézidis, massacres de villageois, exécutions de femmes, d’enfants de vieillards, supplices infligés aux prisonniers, destructions de merveilles du patrimoine de l’humanité, chaos généralisés, menaces sur tout l’équilibre d’une région du monde. Plus le temps passe, et plus le danger grandit. L’argument selon lequel il ne faut pas reproduire l’intervention américaine de mars 2003 en Irak, déclencheur du chaos, n’est pas recevable. La situation n’a en effet strictement aucun rapport. Dans le premier cas, l’attaque a abouti à la destruction d’un Etat stable, même s’il était dirigé par un dictateur. Dans le second, l’objectif est d’interrompre…

Voir l’article original 236 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s