Archives de 19 juillet 2015

Alors que la planète entière a les yeux rivés sur la Grèce, les banques italiennes nagent dans les crédits douteux. Le plus grand danger qui menace la zone euro n’est probablement pas la Grèce mais 2 de ses poids-lourds, à savoir la France et l’Italie.

C’est d’autant plus vrai pour l’Italie et plus particulièrement son secteur bancaire. Comme le note laconiquement DerStandard.at,

« En raison de la récession de ces dernières années et des faillites d’entreprises, les crédits douteux ne cessent d’augmenter en Italie. D’après l’association des banques d’Italie, le montant des prêts en défaut (NPL) s’élève en mai à 193,7 milliards d’euros, soit 25,1 milliards de plus par rapport au même mois de l’année précédente. Il s’agit des niveaux les plus élevés depuis 1996.

Les crédits non productifs représentent 10,1 % de tous les crédits accordés par les banques italiennes, d’après l’association. Les PME sont particulièrement sous pression ce qui signifie qu’il faudra beaucoup de temps pour que la situation s’améliore. Les sociétés italiennes subissent de plein fouet les effets de la plus longue crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale ce qui les met en incapacité de rembourser leurs crédits. »
credit-defaut-italie

Si ces calculs sont corrects, cela signifie que les prêts en défaut ont augmenté d’environ 15 % en un an en Italie, durant une période qui ne fut pourtant pas la pire même si l’Italie a connu une nouvelle contraction économique.

Comme le montre le graphique ci-dessous (malheureusement nous n’avons rien trouvé de plus récent), les crédits en défaut de paiement en Italie s’élevaient à 165 milliards au premier trimestre 2014. Cependant, ce graphique prend également en compte d’autres crédits douteux qui ne sont pas encore en défaut mais qui présentent des risques d’impayés.

creances-douteuses-italie

Et tandis que les banques italiennes croulent sous les créances douteuses (sur base du graphique ci-dessus, on peut probablement affirmer sans trop s’avancer que le montant actuel tourne autour des 350 milliards d’euros), le fardeau de la dette du gouvernement a lui aussi augmenté. Bien sûr, la dette italienne est considérée comme « sans risque » depuis que nous sommes entrés dans la 4e dimension suite au début de l’« Eurothon » de la BCE.  (…)

Cependant, en termes de créances douteuses dans son système bancaire, l’Italie n’est pas le plus mauvais élève de la classe européenne. Comme le montre le graphique ci-dessous, la Grèce se trouve sans surprise en tête du classement européen suivie par l’Irlande, la Slovénie et l’Italie. Dans la plupart de ces pays, des mesures ont été prises (la création de « bad banks ») afin de contrôler le problème. L’Italie semble avoir disparu des écrans radars mais risque de faire un retour tonitruant lorsque la pseudo embellie économique artificiellement créée à base de liquidités s’effacera pour laisser place à une nouvelle chute.

prets-douteux-zone-euro

Conclusion : la Grèce n’est qu’un souci secondaire. La zone euro est criblée de problèmes qui ont le potentiel de déboucher sur des catastrophes. Aussi bien la dette privée que publique en Italie est problématique, ce n’est probablement qu’une question de temps avant que son gouvernement devienne un sujet de préoccupation ce qui mettra les banques italiennes dans une situation intenable vu qu’elles ont accumulé les obligations d’État depuis 2012. (…)

Source : acting-man

110_F_36550330_0wRyxqgcEe12j9cBw2lG9hPFKTnI9epz

SOURCES:

http://reseauinternational.net/litalie-le-bidon-dessence-qui-se-deversera-sur-le-feu-de-la-zone-euro/

http://www.chaos-controle.com/archives/2015/07/17/32372613.html

0000000000000000000000000000000000000

Boycott

L’histoire complète de Monsanto, « La société la plus maléfique au monde » | Yakwa.net
https://salimsellami.wordpress.com/2015/07/19/lhistoire-complete-de-monsanto-la-societe-la-plus-malefique-au-monde-yakwa-net/

Monsanto, ce géant nourricier
http://feedproxy.google.com/~r/citizenpost/rss/~3/DfL5gRhSemw/

Neil Young : La rockstar se rebiffe contre Monsanto
http://www.politis.fr/article31964,31964.html


origine(s) source(s) voir lien(s) ci-dessus

pendant ce temps …

« No nos representan !», « Ils ne nous représentent pas ! »

http://www.desobeissancecivile.org/servitude.pdf

Voir l’article original

civilwarineurope

image(…) c’est un bateau de plus de 700 migrants dont l’accueil à été refusé par l’Italie. Le bateau à été affrété par l’ONG Médecins Sans Frontières. La raison annoncé est le manque de place dans les centres d’accueil de Sicile.

« Malgré de longues discussions avec les autorités italiennes et les efforts des gardes-côtes italiens, le Bourbon Argos n’a pas été autorisé à débarquer en Sicile avec les 700 migrants actuellement à son bord, étant donné le manque de capacité du système d’accueil en Italie » et navigue désormais vers le port de Reggio Calabria (Calabre) où il devrait accoster samedi matin », indique l’ONG Médecins Sans Frontières

Le bateau nommé Bourbon Argos se dirige à présent vers la région de Calabre toujours au Sud de l’Italie.

Une partie des migrants avaient pu être autorisés à débarquer a l’Ouest de l’Italie, à Trapani, mais des heurts avaient éclatés à bord…

Voir l’article original 134 mots de plus

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

images (3)Est-ce une vue de l’esprit ou le constat lucide d’un phénomène bien réel? Merci de me détromper si je suis dans l’erreur… Jamais je n’ai éprouvé aussi fortement, en ce mois de juillet 2015, l’impression d’une plongée de la vie publique française dans l’absurde, le néant et la manipulation sans vergogne. J’en ai identifié treize symptômes qui me paraissent flagrants.

– La négation radicale des sujets de préoccupation des citoyens dont plus personne ne parle: le chômage massif, la désindustrialisation, l’exclusion des jeunes, la crise de l’Education nationale et de l’université, l’insécurité, le communautarisme.

– L’asservissement quasi généralisé du monde médiatique (radio, télévision, une partie de la presse écrite), du matin au soir, à la propagande quotidienne du pouvoir en place.

–  La personnalisation à outrance de la vie politique, accaparée jusqu’à l’obsession par les facéties, coups de com’, flambées narcissiques d’une poignée de figures médiatisées.

-Un détournement généralisé, banalisé…

Voir l’article original 400 mots de plus


%d blogueurs aiment cette page :