Archives de 19 mai 2015

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

Dans la famille «contents d’eux», je demande… Manu ! » - Le Contrarien Matin

« Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Ha, mon Manu… Oui toi, le Manu de Matignon, je t’aime bien, enfin mon hémisphère gauche t’aime bien… Enfin non, l’hémisphère droit, enfin je ne sais plus trop car on a bien du mal à savoir si tu es de drôate ou de gôche, remarque mon Manu, ce n’est pas pour me déplaire tant les problèmes de notre pays ne sont plus ni de gauche ni de droite mais bel et bien pour tout le monde !!

Mais quand même Manu, je ne pouvais pas laisser passer cette perle rapportée par notre AFP nationale concernant ta dernière intervention.

Valls : « Notre politique ne sera crédible que quand le chômage baissera »

Mon pauvre, tu es mal barré alors parce que côté baisse du chômage c’est loin d’être gagné. En plus, s’il faut accueillir les 500 000 migrants venus de Libye comme le souhaite Juncker…

Voir l’article original 1 201 mots de plus

civilwarineurope

imageTout en envoyant à Minsk une représentante pour négocier un règlement pacifique dans le Donbass, Kiev poursuit le pilonnage de la région en violation du cessez-le-feu.

La nuit dernière, les militaires ukrainiens ont recommencé à pilonner Donetsk où au moins un homme a été tué, annonce mardi un porte-parole de l’administration de la ville, alors que le centre de contrôle du cessez-le-feu confirme le regain d’intensité des bombardements.

« Ces deux derniers jours, des tirs se sont intensifiés dans la zone de l’aéroport de Donetsk, et une forte concentration de matériel de guerre est signalée, côté ukrainien, dans les villages de Peski et d’Opytnoïe (…). Les tirs sont menés par des chars, des canons automoteurs, des mortiers de 120 mm et des systèmes sol-air », a fait savoir à RIA Novosti un représentant du centre.

Commentant les violations de la trêve dans le sud-est de l’Ukraine, le porte-parole du président russe Dmitri…

Voir l’article original 188 mots de plus

civilwarineurope

imageUn groupe de policiers a frappé des activistes basques à l’aide de matraques pour disperser des protestataires après qu’ils ont essayé d’occuper la place centrale de la ville de Vitoria-Gasteiz, exigeant la libération des activistes politiques actuellement incarcérés.

La police anti-émeutes a utilisé la force contre les protestataires, qui ont érigé «un mur vivant» au mépris des arrestations. Près de 11 manifestants ont été arrêtés pendant l’expulsion.

Quatre activistes politiques Xabat Moran, Bergoi Mardenaz, Marina Sagastizabal et Ainhoa Villaverde ont été condamnés à six ans de prison pour appartenir à Segi, l’organisation basque pro-indépendante et révolutionnaire. Quatre autres, Ibon Navarro, Esteban Gasteiz, Aiala Zaldibar et Igarki Robles ont aussi reçu la même sentence, mais n’ont pas encore été arrêtés.

Source : http://francais.rt.com/club-video/2461-espagne-police-matraque-basques

Voir l’article original

ANTIBANQUE

Les secrets de la Réserve Fédérale

de Eustace Mullins (Auteur), Michel Drac (Préface)

Les secrets de la Réserve FédéraleLa plupart des gens, aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de « Réserve Fédérale », mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n’en est rien : la « Réserve Fédérale » est une institution privée, possédée par des banques commerciales. Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C’est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C’est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde, depuis un siècle. Dans ce livre…

Voir l’article original 1 063 mots de plus

Actu-Chretienne.Net

Yaakov Fink, ancien ultra-orthodoxe de 26 ans, a passé 21 ans dans une yeshiva, une école talmudique, très stricte de Jérusalem, totalement coupé du monde extérieur.

Voir l’article original 56 mots de plus

Toutes les actualités
000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Le blog de Patrick Mottard

Vincent Lindon, La loi du marché Vincent Lindon, dans « La loi du marché »

Depuis deux jours, le festival a pris sa vitesse de croisière et ce n’est pas moins de cinq nouveaux films que nous avons remisé dans notre escarcelle de festivalier : deux français, deux américains et un danois .

En prime, la première grosse claque du FIF avec La loi du marché de Stéphane Brizé joué par un Vincent Lindon qui habite littéralement son rôle de victime puis de témoin de la violence sociale dictée par le marché.

Mon roi, Maiwenn, France

Dix ans des amours tumultueuses de Tony, l’avocate pénaliste périodiquement hystérique et de Georgio (encore Cassel), le restaurateur branché perpétuellement exaspérant : Mon roi est la première vraie déception de la sélection. C’est un film clinquant, bavard et un tantinet vulgaire. Et on se soucie comme d’une guigne de cette histoire d’amour au rabais. Maigre consolation : par l’intermédiaire d’un personnage…

Voir l’article original 463 mots de plus

civilwarineurope

image(…) En début de soirée en revanche, environ 200 personnes étaient rassemblées dans le calme devant le tribunal de grande instance de Bobigny pour exprimer leur « dégoût » après la relaxe des deux policiers.

(…) D’abord bon enfant, l’atmosphère du rassemblement – jusqu’à 400 personnes dans la soirée selon la police – va se tendre au gré de la confrontation avec les brigades de CRS, ont pu constater plusieurs journalistes.

Ce rassemblement, mêlant habitants des quartiers populaires et militants engagés contre les violences policières, a débuté vers 19 heures devant le tribunal et a été dispersé par la police deux heures plus tard, dans une ambiance « un petit peu tendue », a précisé une source préfectorale. Il n’y a eu ni blessé, ni interpellations de manifestants, a-t-elle précisé. Des récits et des photos circulant sur les réseaux sociaux ce lundi soir témoignaient pourtant de la violence des échauffourées.

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20150518.OBS9132/zyed-et-bouna-apres-la-relaxe-des-policiers-la-colere.html#player_load

Voir l’article original