« Ordre et désordres »: Philippe Bilger passe à table

Publié: 16 mai 2015 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos
Tags:, ,

PHBILG

L’ouvrage

Philippe Bilger a passé quarante ans dans la magistrature. Au cours de sa carrière, il a requis dans des affaires qui ont marqué la justice : il a notamment représenté l’accusation aux procès de François Besse, de Bob Denard, de Maxime Brunerie, d’Émile Louis, d’Hélène Castel ou du gang des barbares de Youssouf Fofana.

Sous la forme d’un abécédaire intime et original, cette éminente personnalité du monde judiciaire et de la société civile sort des sentiers battus de l’autobiographie et se raconte sans faux-semblants. Il revient sur sa jeunesse, ses convictions et ses engagements, ses failles et ses combats. D’Abandon à Twitter, de Charlie Hebdo à Michel Houellebecq, de Connard à Vanité, de Divorce à Religion, d’Hugo Lloris à Sarkozy, de Meryl Street à Sexe, il aborde les 105 entrées sans langue de bois, ose les sujets qui fâchent et prend position sur les grands débats de notre temps. Sa plume incisive n’épargne personne, à commencer par lui-même, et révèle un homme sensible, complexe et passionné.

Ce livre dévoile les lumières et les ombres du magistrat qu’il a été, du citoyen, de l’intellectuel, de l’homme qu’il est et qu’il aurait rêvé d’être.

***************

Le Point – Publié le 09/05/2015 à 10:45 – Modifié le 09/05/2015 à 16:55

L’ancien avocat général publie un abécédaire aux accents d’autoportrait. Il tord le cou aux fausses valeurs et au conformisme.

Par

Sa voix métallique et son phrasé un peu traînant ont rythmé quelques-uns des plus célèbres procès de ces dernières décennies. Lorsqu’il requérait contre François Besse, Bob Denard, Émile Louis ou le gang des barbares, Philippe Bilger, avocat général à la cour d’assises de Paris, ne faisait pas dans le sentiment. Ce n’était d’ailleurs pas ce qu’on lui demandait et cela tombait bien : « Je dois m’avouer que j’ai toujours été plus à l’aise avec l’esprit qu’avec le coeur », confesse-t-il page 49 de son abécédaire titré Ordre et désordres.

En une centaine d’entrées, il esquisse un autoportrait très éloigné du personnage que les prétoires et les médias nous brossaient. Bilger aime Brassens, la Callas, Onfray, Michel Platini, Rudolf Noureev, Jean-Jacques Goldman, Le Suicide français d’Éric Zemmour, Paul Valéry, Meryl Streep et Michel Houellebecq.

Galerie de portraits savoureuse

Au rang de ses aversions, Claire Chazal, risible et piètre intervieweuse : « On la devine empêtrée dans ses relations mondaines en amont dont elle n’arrive pas à se défaire lors des entretiens. » Plus loin : « Être mauvaise ne devrait jamais représenter un plus. Ce n’est pas un péché mortel, mais ça devrait au moins être une incitation à la discrétion. » Valérie Trierweiler, « à l’évidence, elle aurait préféré rester à l’Élysée, car elle se prenait pour plus qu’elle n’était : une sorte de président de la République. » Mais également Bernard-Henri Lévy : « Je ne l’ai jamais entendu défendre, avec son aura et son emprise, la liberté d’expression d’un adversaire. »

Sa galerie de portraits d’avocats est savoureuse. Éric Dupond-Moretti, « un panzer avec des finesses de dentellière », le « misérable » Francis Szpiner, Thierry Lévy, son « ami ». Tout fait farine à son moulin, les hommes, les femmes, la fidélité, le divorce, les travers de l’époque et les tutus de la société.

Philippe Bilger trempe sa plume dans l’encrier de la réflexion et de la raison. Ses phrases ne sont dictées ni par la dictature de l’émotion ni par la vague du conformisme. L’auteur ne cherche pas à plaire et c’est pour cela qu’il convainc…
Ordre et désordres de Philippe Bilger (Le Passeur Éditeur), 228 pages, 18 euros.

Philippe Bilger, avocat général à la cour d'assises de Paris, publie "Ordre et désordres".
Philippe Bilger, avocat général à la cour d’assises de Paris, publie « Ordre et désordres ». © MARTIN BUREAU / AFP

http://www.lepoint.fr/livres/philippe-bilger-passe-a-table-09-05-2015-1927320_37.php

0000000000000000000000000000000000000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s