Beaucoup exhortent le gouvernement à modifier son approche face à l’assassinat de 1,5 million d’Arméniens, mais les considérations géopolitiques semblent l’emporter Les membres de la communauté arménienne défilent avec des drapeaux et des torches le 23 avril 2015 dans la Vieille Ville de Jérusalem, à la veille du 100e anniversaire des massacres d'Arméniens sous l'Empire ottoman en 1915. (Crédit photo: AFP / GALI TIBBON)

S’adressant aux Nations unies à New York lors de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste au debut de cette année, le président Reuven Rivlin a consacré une grande partie de son discours au sort des Arméniens, qui ont été tués par centaines de milliers entre 1915 et 1923.

Rivlin a parlé de « cent ans d’hésitation et le déni » et a souligné qu’à l’époque, personne dans la Terre d’Israël n’avait nié que le massacre avait eu lieu.

« Les habitants de Jérusalem, mes parents et les membres de ma famille, ont vu les réfugiés arméniens qui arrivent par milliers – affamés, pitoyables survivants de calamité. A Jérusalem, ils ont trouvé refuge et leurs descendants continuent à y vivre jusqu’à ce jour », a-t-il dit.

Lors de son discours, il a prononcé le mot « génocide » neuf fois – mais jamais dans le contexte de ce qui était arrivé aux Arméniens. Ou bien l’a-t-il fait ?

lire: http://fr.timesofisrael.com/pourquoi-israel-refuse-toujours-de-reconnaitre-le-genocide-armenien/

0000000000000000000000000000000000000

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s