Archives de 14 avril 2015

Toutes les actualités
0000000000000000000000000000000000000000000

Philippe Rochot / Reportages pour mémoire

L’anniversaire d’une détention est toujours un événement. Pour les victimes d’abord. Mais aussi pour l’opinion. L’enlèvement des 270 jeunes filles, par les combattants de Boko Haram il y un an à Chibock, dans le nord du Nigéria, avait tellement frappé les consciences, que cet anniversaire ne pouvait guère passer inaperçu. Il était marqué dans le monde entier par des rassemblements, des veillées, des prières, avec le même slogan: “Rendez nous nos filles”, #Bring back our girls”…

Bring back our girls Paris 14 avril 2015 (3) (Copier)

A Paris, il n’y avait pourtant pas foule dans les allées écrasées de soleil du Champ de Mars où un collectif d’associations plus ou moins connues, comme le “Mouvement Pour la paix et Contre le Terrorisme” a voulu marquer l’événement. Mais le coeur y était…Seule personnalité à se détacher du lot: Valérie Trierweiler qui aura cette phrase émouvante: “il y a des cours de récré où les cris des enfants ne résonnent plus.” Et d’ajouter qu’il ne faut pas oublier non plus que 2000…

Voir l’article original 321 mots de plus

Le Point – Publié le 14/04/2015 à 11:37 – Modifié le 14/04/2015 à 13:51

Spécialisée dans le transport de marchandises, Gefco, qui compte 4 500 salariés en France, étudie un plan qui viserait à supprimer 10 % de ses effectifs.
"Nous ne fermons aucune agence, mais nous devons réduire nos coûts", a déclaré le président du directoire de Gefco, Luc Nadal.
« Nous ne fermons aucune agence, mais nous devons réduire nos coûts », a déclaré le président du directoire de Gefco, Luc Nadal. © DR

Après le transporteur MoryGlobal, encore une mauvaise nouvelle pour la logistique en France : le groupe Gefco a annoncé mardi étudier la suppression de 500 postes, soit plus de 10 % de ses effectifs dans l’Hexagone. Gefco, qui compte plus de 4 000 salariés en France, est une ancienne filiale du groupe automobile PSA Peugeot Citroën, qui en a cédé 75 % aux chemins de fer russes (RZD) fin 2012 pour 800 millions d’euros et conservé une participation minoritaire de 25 %. « Nous ne fermons aucune agence, mais nous devons réduire nos coûts », a déclaré le président du directoire de Gefco, Luc Nadal, lors d’une conférence de presse, en évoquant la mauvaise passe que traverse actuellement le secteur français de la messagerie.

Ce plan social intervient de fait après la mise en liquidation d’une autre société de messagerie, MoryGlobal (ex-Mory Ducros), qui va entraîner dès la fin avril le licenciement de 2 138 personnes. « On s’y attendait depuis quelque temps parce que l’activité messagerie est en perte de profit », a déclaré à l’AFP le secrétaire du comité central d’entreprise (CCE) de Gefco, Michel Le Breton (FO, majoritaire). « Pour les salariés qui sont très attachés à la société, c’est dur », a-t-il ajouté. « Les représentants du personnel vont demander le meilleur accompagnement possible, et que soient reclassés un maximum de salariés, les négociations sont en cours », a ajouté M. Le Breton, alors que le CCE doit se réunir jeudi. FO a lancé un appel à la grève vendredi dans les 48 agences touchées. PSA, maison mère historique de Gefco, reste son plus important client.
La Suite: http://www.lepoint.fr/economie/plan-social-500-emplois-menaces-dans-une-entreprise-de-transport-14-04-2015-1920961_28.php#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20150414

000000000000000000000000000000000000000000

Le gouvernement "ferme le robinet de l'argent aux mairies, aux départements, aux régions dans des proportions inouïes", selon Thierry Solère.Le Point – Publié le 14/04/2015

Le député UMP fustige le gouvernement socialiste qui « ferme le robinet de l’argent » aux collectivités après avoir « augmenté les impôts massivement ».
Le gouvernement « ferme le robinet de l’argent aux mairies, aux départements, aux régions dans des proportions inouïes », selon Thierry Solère. © AURÉLIENMORISSARD / CITIZENSIDE

Le député UMP Thierry Solère, interrogé mardi sur une hausse des impôts locaux, a accusé l’État d’être « hypocrite […] en fermant le robinet de l’argent » aux collectivités locales, dont certaines utilisent « la facilité » d’une hausse fiscale. Interrogé par i>Télé sur la une du Figaro dénonçant des hausses dans les grandes villes et un « mistigri fiscal », le responsable d’opposition a assuré : « On a pris des engagements très clairs aux départementales, on ne va pas jouer sur la facilité de l’augmentation de l’impôt, ce que fait la gauche à chaque fois. »

« L’État est hypocrite. Le gouvernement socialiste a augmenté …..

LA SUITE http://www.lepoint.fr/politique/impots-locaux-thierry-solere-accuse-l-etat-d-etre-hypocrite-14-04-2015-1920926_20.php#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Mi-journee%5D-20150414

0000000000000000000000000000

 

imageLes garde-côtes italiens ont repêché les corps de neuf naufragés au large de la Libye, tout en secourant un total de plus de 5.600 migrants depuis vendredi, laissant augurer un nouvel été d’arrivées massives.

Pour la seule journée de dimanche, les garde-côtes ont annoncé avoir secouru 3.791 migrants en Méditerranée, à bord de 22 embarcations de fortune (…)

Source : Liberation.fr

0000000000000000000000000000

Les services étrangers se servent eux aussi allègrement dans les données volées par la France à ses citoyens et aux internautes étrangers. Selon Le Monde, l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) et son homologue britannique, le GCHQ, s’adressent régulièrement à la DGSE pour récupérer des « blocs » concernant des régions du monde particulièrement surveillées par la France, dont notamment le Sahel.

Olivier Demeulenaere - Regards sur l'économie

france surveillance massive« Les services secrets volent « des milliards de données » aux Français avec la plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), selon « Le Monde ».

C’est bien pire que ce que l’on craignait. Selon les informations du Monde, la France a mis en place depuis 2007 un système de surveillance massive qui dépasse les pires craintes des défenseurs des libertés. La plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), installée « pour l’essentiel » dans les bâtiments du siège de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) à Paris, dispose des plus puissants calculateurs de France et intercepte puis stocke « des milliards de données françaises et étrangères ».

Gérée par la DGSE, les espions qui assurent la préservation des intérêts français hors du territoire national (en théorie…), la PNCD est aussi une source majeure d’informations pour les autres services de renseignement, tels que la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), mais aussi…

Voir l’article original 648 mots de plus

TOUT ISRAËL

Ecrit pour Israpresse le 14 avril 2015

Accès direct sur IsraPresse

Tsahal, le Shin Bet et la police israélienne ont arrêté une cellule du groupe terroriste Hamas qui planifiait de tirer sur des soldats près d’Abus Dis durant la fête de Pourim, selon une information officielle autorisée à la publication mardi matin.

Les membres du groupe, qui ont été arrêtés début mars, s’étaient procuré une voiture qu’ils comptaient utiliser pour l’attaque, s’étaient formés à tirer et avaient recueilli des renseignements sur leurs cibles.

Les deux membres piliers du réseau étaient les leaders Ma’an Nur al-Din Ahmad Shaer et Daud Daud Raja Adwan, tous deux précédemment emprisonnés en Israël. Shaer avait déjà purgé une peine de prison pour son implication dans des tirs sur des soldats de Tsahal.

Retrouvez TOUT ISRAËL sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

Voir l’article original

Verbatim de La chronique hebdo

Plusieurs points à relever cette semaine

Le premier est l’accélération spectaculaire des ventes de détail au premier trimestre 2015 en zone Euro…

LIRE 997 mots de plus

°°°

Chronique hebdomadaire du 13 Avril

Sur la WebTV de Natixis AM http://bit.ly/Wtv-CHebdo-13Avril-PW

Sur SoundCloud

source: https://wordpress.com/read/blog/id/46672740/

00000000000000000000000000000000000000000

Rafale : le mégacontrat indien annulé ?

Le Monde.fr | 14.04.2015 à 09h13 • Mis à jour le 14.04.2015 à 09h34 | Par Julien Bouissou (New Delhi, correspondance)

Le gouvernement indien a décidé d'enterrer l’appel d’offres portant sur l’acquisition de 126 avions Rafale. Le gouvernement indien a décidé d’enterrer l’appel d’offres portant sur l’acquisition de 126 avions Rafale. ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le « contrat du siècle », pour Dassault, est en passe de se transformer en demi-échec. Après l’annonce faite à Paris, vendredi 10 avril, par le premier ministre indien, Narendra Modi d’acquérir 36 Rafale, New Delhi a annoncé, lundi 13 avril, que l’appel d’offres portant sur l’acquisition de 126 avions de combat était enterré.

Le ministre de la défense, Manohar Parrikar, a indiqué à des journalistes qu’à l’avenir, tous les contrats passeraient de « gouvernement à gouvernement ». L’appel d’offres aurait, selon lui, créé « le chaos et la confusion ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/04/14/rafale-l-inde-annule-le-contrat-du-siecle_4615387_3234.html#duthLJ1UqB4bc2UU.99

0000000000000000000000000000000000000

%d blogueurs aiment cette page :