FRANCE: quand un ancien DG de la douane française entrait chez HSBC et devenait inspecteur général, chef du groupe Audit France et membre du comité exécutif

Publié: 8 avril 2015 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, 3 - POLITIQUE, 4 - REGALIENNES, DNRED, Douane, Informations générales, Les Menteurs, Les tartuffes, Paris, Réflexions, Services de renseignement, Système bancaire, TRACFIN
Tags:, , , ,

 hsbc.si
HSBC: la banque qui a porté plainte pour « vol en réunion » et recel

Bizi_logoLe mouvement Bizi ! a pour cadre d’action principal le Pays Basque nord et s’inscrit dans la mouvance altermondialiste internationale. En février, des membres de Bizi (« Vivre » en langue basque) avaient « saisi » huit chaises dans l’agence HSBC de Bayonne pour dénoncer symboliquement « le rôle joué par cette banque dans l’organisation de l’évasion fiscale en France ».  (voir ici pour plus de détails). « Le patrimoine et les biens d’HSBC qui organise ce hold-up à grande échelle doivent être immédiatement saisis et mis à la disposition de la population », avait affirmé le mouvement. Elle s’était engagée à les restituer dès que HSBC aurait versé à l’Etat les sommes qu’elle lui a dérobées frauduleusement, ce qui se chiffre en milliards. Selon cette source, les forces de l’ordre n’ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver les chaises en question, comme si elles n’avaient rien de plus urgent à faire, allant même jusqu’à tenter de prélever les empreintes ADN des militants de ce mouvement, lesquels ont catégoriquement refusé. Pourtant, il était inutile d’aller si loin puisque Bizi a annoncé publiquement avoir remis peu après quatre chaises à plusieurs associations : ATTAC, Les Amis de la Terre France, Solidaires Finances Publiques et la cinquième, mercredi, à Edgar Morin. Jean Gadrey, sur son blog d’alternatives économiques, fait état de cette amusante proposition pour ridiculiser la banque HSBC qui a eu le toupet de porter plainte pour   « vol en réunion » et recel, un délit dans lequel ils sont pourtant passés maîtres :

« Une chaine de solidarité de grande ampleur va se former où des multiples organisations, personnalités, citoyen(ne)s vont se déclarer coresponsables de ces sièges, coresponsables du combat qu’elles symbolisent pour la justice et contre une forme de grand banditisme financier pour l’instant non réprimée par les pouvoirs publics. »

La justice française va-t-elle continuer à s’abîmer dans cette incroyable démarche défiant tout bon sens ?  Va-t-elle par exemple continuer d’employer tous les moyens à sa disposition jusqu’à la débauche, pour permettre à cette banque de voyous internationaux de récupérer leurs chaises, en accusant par exemple Edgar Morin de recel ? Peut-être pourrions nous proposer à ladite banque de payer ses dettes aux contribuables pour récupérer l’objet du délit, plutôt que de mobiliser ainsi la force publique dans une si risible histoire, une entreprise dans laquelle HSBC se ridiculise…  Rappelons  en effet pour ceux qui n’auraient pas tout compris, et pour les trolls qui persisteraient à défendre le bon droit de la banque, que le larcin (si on peu le qualifier ainsi puisqu’il ne s’agit à mes yeux que d’un emprunt), représente bien peu de chose face aux 8 milliards d’euros soustraits par la banque au regard du fisc français, et du manque à gagner pour le budget de l’état… On ferait mieux de demander aux 9187 riches clients français (dont, on se souvient, l’un des plus modestes d’entre eux, Gad Elmaleh…) d’éteindre les poursuites en payant les chaises en question, ce qui serait de bonne guerre, non ?  !

source: INSOLITE ET MILITANT : toi aussi, pars de ta banque avec ta chaise !.

Pourtant ……

François MONGIN

François Mongin, ex DG de la Douane française,  rejoint HSBC France en tant qu’inspecteur général, chef du groupe Audit France et devient membre du comité exécutif.

Il succède à Alain Cadiou, lui aussi ancien DG de la Douane française, qui prend sa retraite.

François Mongin, cinquante et un ans, diplômé de Sciences po Paris, licencié en droit et titulaire d’un Master of Law (LLM) du Trinity College de l’université de Cambridge, ancien élève de l’ENA (promotion Léonard de Vinci), démarre sa carrière à la Direction du budget. De 1989 à 1991, il est chargé de mission auprès du président-directeur général du groupe Bull. Il est nommé par la suite chef du bureau affaires étrangères, coopération aide publique au développement, commerce extérieur, puis chef du bureau travail, emploi, formation professionnelle à la Direction du budget. De 1995 à 1997, il est conseiller en charge des questions budgétaires et des comptes sociaux au cabinet du Premier ministre. De 1997 à 1999, il exerce les fonctions de sous-directeur en charge des affaires internationales, européennes, de l’agriculture et de l’environnement à la Direction du budget, avant d’être nommé chef de service, adjoint au directeur général des Douanes. De 2002 à 2007, il est directeur général des Douanes et droits indirects et parallèlement secrétaire général de Tracfin. Depuis 2007, il était inspecteur général des finances au service de l’IGF au sein du ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/01/09/2009/LesEchos/20499-050-ECH_francois-mongin.htm#DkJekO0mAQYxfR2v.99

0000000000000000000000000000000000000000000000

Lire aussi: http://allainjules.com/2015/02/09/swissleaks-hsbc-de-gad-elmaleh-a-mohamed-vi-les-arcanes-de-la-fraude-fiscale/

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :