Archives de 15 février 2015

HSBC, née de deux guerres et du trafic de drogue

Au temps des colonies

Pour être sobre, c’est sobre. C’est même le moins qu’on puisse dire devant la présentation lapidaire de l’histoire d’HSBC sur son site institutionnel : « HSBC est ainsi baptisée en référence à sa structure fondatrice, la Hongkong & Shanghai Banking Corporation, établie en 1865 pour financer le commerce florissant entre l’Europe, l’Inde et la Chine ».

Oh, c’est exact. Mais un rien court. Le commerce international est effectivement en pleine bourre à l’époque, facilité par les progrès des transports maritimes et ferroviaires. Un exemple ? Dans toutes les zones contrôlées par l’Empire britannique, première puissance coloniale du monde, partent et arrivent des marchandises qui font fureur un peu partout : textiles, bois rares, épices, sucre, indigo… L’esprit d’entreprise fait merveille ; des fortunes se construisent à vitesse grand V dans ce contexte de boom économique mondialisé – déjà – dont les romans de Jules Verne (« Le tour du monde en 80 jours », en particulier) donnent une petite idée.

Comme il faut bien acheminer ces richesses vers leurs heureux destinataires, plusieurs compagnies de transport maritime luttent alors pour se tailler une place au soleil. Parmi elle, la P&O [1], née en 1837 et initialement spécialisée dans le transport de courrier et les toutes premières croisières de luxe du monde, en Méditerranée. En 1865, la compagnie a suffisamment grandi pour étendre ses activités aux Indes britanniques. Ses navires à vapeur multiplient leurs activités dans tout le nord de l’Océan Indien, entre l’Inde et la Chine en particulier. Au sein du conseil d’administration de P&O, un certain Thomas Sutherland, un Écossais, voit plus grand : il décide d’adosser la compagnie sur un établissement bancaire directement installé à Hongkong : HSBC. Parmi les principaux investisseurs, un certain Thomas Dent. Homme d’affaires multicartes, armateur, banquier.

Oh, et baron de la drogue.

De l’opium pour un Empire

Car c’est un peu ce qu’HSBC oublie avec de préciser – avec infiniment de pudeur – en évoquant ce « commerce florissant » dont elle finance la croissance. Une bonne part des marchandises transportées par la compagnie qu’elle finance sont une drogue dure – l’opium.

Et pas qu’un peu : dans les années 1870, on estime que les cargaisons d’opium représentent 70 % du volume de marchandises qui transitent par Hongkong, territoire britannique où P&O a implanté des docks truffés de drogue jusqu’aux toits.  Et lance des navires armés avec le joyeux soutien de la banque HSBC, précisément créée à cet effet.

Revenons à Thomas Dent. Le cher homme a de l’ancienneté dans le trafic de drogue : il s’échine depuis un bon quart de siècle déjà à écouler l’opium indien en Europe, où elle fait des ravages, mais surtout sur l’un des plus vastes marchés du monde, plus proche encore : la Chine, où on estime que 7 millions d’opiomanes donneraient à peu près n’importe quoi pour s’abrutir dans l’une des fumeries de Shanghai ou d’ailleurs.

China_opium_den.tif

Un activisme qui rendait fou de rage le pouvoir impérial. En 1839, la Chine avait même lancé un mandat d’arrêt contre celui qu’elle considérait ni plus ni moins comme un chef de cartel d’une envergure à faire rougir Pablo Escobar. Le tout alors que l’Empire du Milieu essaie de se débarrasser de l’opium depuis déjà près d’un siècle à l’arrivée des Occidentaux en Asie. Cette drogue dure, qu’on fume pour s’abrutir et qu’on surnomme « tabac d’honneur » a d’abord été l’équivalent de notre cocaïne, une drogue réservée aux happy few capables de se payer leurs doses. La puissance de l’industrie anglaise, en faisant exploser la production de pavot change la donne, et fait passer l’opium du statut de produit élitiste à celui de drogue grand public.

En 1729, 200 caisses d’opium avaient été exportées en Chine. En 1838, 40 000…

Deux guerres en vingt ans

Catastrophique du point de vue de l’Empire chinois, bien décidé à tout faire pour empêcher les Anglais d’écouler l’opium indien sur son territoire. Le hic ? Des personnages comme Thomas Dent savent très défendre leurs intérêts auprès de la couronne britannique – en lui rappelant que les taxes sur ces transports ne peuvent que contribuer à la puissance de l’empire de sa Majesté et en faisant valoir cette fameuse » mission civilisatrice de l’Occident » chère aux colonialistes.

Le résultat ? Deux guerres de l’opium successives (1839-1842 et 1856-1860) entre l’Angleterre (puis d’autres puissances occidentales, France et États-Unis en tête) et la Chine. Et deux défaites de suite pour celle-ci, incapable de résister à la force de frappe des Occidentaux. Déjà contrainte quelques années plus tôt de leur abandonner une série de comptoirs comme Hongkong, elle est contrainte d’autoriser la vente d’opium sur son territoire. Bilan : une Chine humiliée et territorialement réduite, un pouvoir impérial en capilotade, Pékin pillée… Le tout au nom de la liberté du commerce et sans compter les quelques centaines de milliers de vies ruinées par une drogue dont les effets sont comparables à ceux de l’héroïne : sensation d’extase, relaxation intense, insensibilité totale à la douleur… Et dépendance massive.

Bref, un épisode moyennement glorieux de l’histoire coloniale. Mais fort profitable aux quelques hommes d’affaires qui ont la joie de se trouver au bon endroit au bon moment. Le conflit est achevé depuis cinq ans lorsque naît HSBC – pile le bon moment pour tirer les fruits d’un trafic juteux, qui garantit à la banque une croissance particulièrement rapide.

De l’histoire ancienne ? Bof.

Évidemment, on pourra toujours se dire qu’il s’agit d’une vieille histoire et qu’après des décennies d’existence, le lien entre la banque et le trafic de drogue sont depuis longtemps oublié. Bref, que la sixième banque du monde s’est achetée une conduite depuis lurette.

Sauf que non. Avant de faire dans le scandale pour des questions de fraude fiscale, HSBC s’est déjà ramassée une amende record, infligée par la justice américaine en 2012. 1,9 milliard de dollars[2] tout de même. Le motif ? Avoir joyeusement blanchi l’argent des cartels mexicains au travers de ses agences locales. Détail ahurissant : les caisses de cash livrées à la banque par les trafiquants étaient parfois si énormes que certaines agences durent adapter leurs locaux et … élargir leurs fenêtres pour parvenir à les faire passer…

_________

[1] Pour « Peninsular and Oriental Steam Navigation Company »

[2] Soit l’équivalent de… cinq semaines de profits. Pas cher payé, compte tenu du fait qu’aucun responsable n’a fait l’objet de la moindre condamnation.

source: http://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/2015/02/10/hsbc-nee-de-deux-guerres-et-du-trafic-de-drogue.html

00000000000000000000000000000000000000000000

Pas moins de douze canots abritant jusqu’à 2.000 migrants ont été secourus ce dimanche entre la Libye et Lampedusa.

355 migrants que l'on pense érythréens arrivent sur l'île italienne de Lampedusa en 2008

Crédit : MAURO SEMINARA / AFP

355 migrants que l’on pense érythréens arrivent sur l’île italienne de Lampedusa en 2008

Les gardes-côtes ont déjà réussi depuis la matinée à secourir des centaines d’immigrés à bord de huit de ces bateaux, et quatre autres sauvetages étaient toujours en cours en fin de journée. Un avion ATR42, quatre vedettes des gardes-côtes, deux remorqueurs, un patrouilleur de la Garde des finances et un autre de la Marine militaire participent à cette vaste opération.

Le chaos libyen augmente les départs de clandestins

Pourtant cette opération de sauvetage ne s’est pas déroulée sans heurts. Un incident « alarmant » s’est produit près de la côte libyenne : une vedette des gardes-côtes italiens, qui secourait dans l’après-midi un de ces canots, a été approchée par une vedette rapide venue de la côte. Quatre hommes armés de kalachnikovs ont contraint sous la menace les secouristes italiens à leur abandonner le bateau vidé de ses occupants, a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué.

Le chaos croissant en Libye provoque une augmentation des départs de clandestins, hommes, femmes, enfants, mineurs non accompagnés, venus souvent en Libye depuis l’Erythrée et l’Afrique sub-saharienne, dans l’espoir de trouver paix et sécurité en Europe.

SOURCE: http://www.rtl.fr/actu/international/mediterranee-jusqu-a-2-000-migrants-secourus-7776610403

La rédaction vous recommande

000000000000000000000000000000000000000

TheCityUK a annoncé samedi que Stephen Green, président de HSBC entre 2006 et 2010, avait quitté ses fonctions de président du conseil consultatif, un poste non rémunéré.

« Cette décision est entièrement la sienne », a déclaré Gerry Grimstone, le président du conseil d’administration du groupe de pression, qui a salué la grande intégrité personnelle de Stephen Green.

lire: http://www.capital.fr/bourse/actualites/un-ancien-patron-d-hsbc-quitte-un-groupe-de-pression-1013178

000000000000000000000000000000000000000

L'Etat Islamique revendique l'exécution d'au moins 10 Egyptiens chrétiens en Libye

Une colonne de l’organisation Etat islamique à Derna, dans l’est de la Libye. REUTERS/Stringer

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/l-etat-islamique-revendique-l-execution-d-au-moins-10-egyptiens-chretiens-en-libye_1651820.html#X5f5gDR8ED5md1bW.99

—————————————————————-
« Un message signé avec le sang à la nation de la Croix. » Dans cette vidéo, diffusée dimanche 15 février, l’Etat islamique (EI) montre la décapitation d’au moins dix hommes qu’il présente comme des Egyptiens de confession chrétienne, des  coptes, récemment kidnappés en Libye.
000000000000000000000000000000000000000000

Image d'illustration. (ZYLBERYNGDidier/hemis.fr)
Bas-Rhin : des centaines de tombes profanées dans un cimetière juif

Selon une source proche de l’enquête, la gendarmerie a été prévenue dimanche peu avant 17 heures de la profanation de ce cimetière juif qui compte environ 400 tombes.

« Les constatations de police scientifique sont en cours. Autour de 300 tombes auraient été profanées » selon les premiers éléments de l’enquête, a précisé cette source. Il s’agit de « dégradations », « pour l’instant aucune inscription n’a été constatée ».

LIRE http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20150215.OBS2566/bas-rhin-des-centaines-de-tombes-profanees-dans-un-cimetiere-juif.html

0000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

imagePlusieurs centaines de Serbes de la partie nord de Kosovska Mitrovica se sont rendue ce matin à un cimetière orthodoxe dans la partie sud de la ville.

Ils sont arrivés avec des autobus et escortés par la police. Il n’y a eu aucun incident selon l’agence Tanjung.

Ils ont trouvé seulement quelques pierres tombales, les tombes avaient été profanées, les bustes volés (…)

L’archiprêtre Milija Arsovic a déclaré qu’il espérait que la situation soit meilleure que l’an dernier, mais qu’il ne saurait le dire.

« Vous pouvez voir qu’il n’y a absolument rien de bon ici. Les gens sont venus ici aujourd’hui en grand nombre, à ce cimetière sacré (…) et ils ne méritaient pas cela. Je viens ici depuis 15 ans avec ces gens et je peux dire que chaque fois que nous venons, nous trouvons une situation pire, »a déclaré Arsovic.

La chapelle du cimetière a été également détruite (…)

Voir l’article original 26 mots de plus

Après la réconciliation…

Bernard Cazeneuve, en visite dans le Narco-Etat du Maroc, veut promouvoir l’un de ses hauts dignitaires, monsieur Abdellatif  Hammouchi.

Déjà,  en 2011, la France lui avait attribué le titre de Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur. Elle saura prochainement lui témoigner à nouveau son estime en lui remettant cette fois les insignes d’Officier.

LIRE ou Relire:

Terroristes et trafiquants passent une alliance impie

extrait – Les groupes terroristes disposent de deux sources principales de financement, explique le président de la CMAIS Mountacir Zian à Magharebia : le trafic de drogues et les enlèvements avec demande de rançons.

MAROC: l’une des richesses du roi, c’est le commerce international de la drogue (Narcotrafic).

extrait – Concernant votre question sur les revenues du roi émanant directement de la drogue, il est logique, puisque que le produit de la drogue de cannabis extraite des plantes cultivées dans des champs sont une propriété propre du roi et par suite on n’a pas besoin d’un intelligence surnaturelle pour confirmer que l’une des richesse du roi est le commerce international de la drogue.

MAROC – Narcotrafic: complicité de l’armée marocaine avec le narcotrafic dénoncé dans un nouveau livre

extrait – Peu de pressions internationales

Tant tous les cas, ces sommes doivent profiter à beaucoup de patrons, banquiers, policiers, douaniers, hommes politiques au Maroc, c’est sans doute la principale ressource du pays après les devises des travailleurs immigrés. Dans un pays pauvre et corrompu, le marzen n’a pas de peine à se développer. Mais pour des volumes et des sommes pareilles, il faut aussi des complicités en Europe. Comment ce petit pays pourrait-il tenir tête à ses puissants voisins ? Pourtant, Mohamed VI est courtisé par tous les dirigeants européens alors que son pays nous pompe chaque année des milliards d’euros hors taxes.

°°°°°°°°°°°°°°

La France s'apprête à décorer le patron du contre-espionnage marocain, accusé de torture

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 15/02/2015 à  17:31
Le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve a annoncé qu’il remettrait les insignes d’officier à Abdellatif Hammouchi, patron du contre-espionnage marocain, visé en France par une plainte pour torture. Un « scandale » pour le président de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

Global News

MAIDUGURI, Nigeria – Witnesses say a teenage female suicide bomber killed 16 and injured more than 30 when she blew herself up at crowded bus station in in northeastern Nigeria.

The girl managed to get through the security check at the entrance to the bus station and detonated herself at 1 p.m. Sunday.

Witness Hassan Umar said the dead and injured were mostly children selling goods in the station.

Umar saw the remains of the suicide bomber and said she was a teenager.

No one has yet claimed responsibility for the bombing but it fits the pattern of violence by Boko Haram, Nigeria’s homegrown Islamic extremist group that caused an estimated 10,000 deaths last year.

Voir l’article original

SUISSE (Genève): Shimon Yelinek, homme d’affaires (trafiquant d’armes, de diamants et de drogue, participant au financement du terrorisme) client de HSBC

Publié: 15 février 2015 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, 36, 4 - REGALIENNES, Cocaïne, Défense, DCRI, DGSI, DNRED, Douane, Gendarmerie, Informations générales, INTERPOL, Justice, Narcotrafic, OCRTIS, Police, Secret défense, Services de renseignement, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

https://i1.wp.com/www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/dpsd/service-de-renseignement/1421754-1-fre-FR/service-de-renseignement.jpg

Comme d’habitude, les « grands services français » ne savaient pas…ou ne voulaient pas savoir!

Aviseur International

Shimon Yelinek, criminel polyvalent mais pour HSBC, un client sans histoire

Fiche de police sur Shimon Yelinek

image: http://s1.lemde.fr/image/2015/02/14/768×0/4576774_6_14f1_fiche-de-police-sur-shimon-yelinek_b8b7b94d5a0d1c2227d0d0d74d3c819e.jpg

Shimon Yelinek est un homme d’affaire Israélien basé au Panama. Derrière ce masque anodin se cache en vérité l’un des criminels les plus polyvalents que l’on trouve parmi les clients de HSBC à Genève : trafiquant d’armes, de diamants et de drogue, il a aussi participé au financement du terrorisme.

Son plus grand fait d’arme ? L’opération Otterloo. Fin 2001, un chargement de 3 117 kalachnikovs et 5 millions de cartouches quitte le navire Otterloo, dans le port de Turbo, en Colombie. Achetées à l’armée du Nicaragua, les armes étaient destinées en théorie à la police du Panama. Yelinek s’arrange en fait pour les livrer aux Autodéfenses Unies de Colombie (AUC), un groupe paramilitaire d’extrême droite.

Lire aussi : SwissLeaks : qui sont les millionnaires africains de HSBC ?

Ses compétences et son réseau de…

Voir l’article original 906 mots de plus

DANEMARK

Fusillade à Copenhague le 14 février 2015Fusillade à Copenhague le 14 février 2015

10:44 15.02.2015
Fusillades à Copenhague: la police pense avoir abattu l’auteur
L’auteur des deux fusillades qui ont fait deux morts et cinq blessés cette nuit à Copenhague a été abattu par la police.

LIRE: http://fr.sputniknews.com/international/20150215/1014688208.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

UKRAINE

cessezCombattants dans une position de combat près du village de Mala Horlivka dans la région de Donetsk
09:59 15.02.2015
Ukraine: le cessez-le-feu respecté dans son ensemble
Kiev estime que le cessez-le-feu entré en vigueur dans le Donbass est respecté dans son ensemble.
Situation dans le Donbass

Une nouvelle trêve pour le Donbass

LIRE: http://fr.sputniknews.com/international/20150215/1014687612.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

CORÉE du Nord

Espagnol Alejandro Cao de Benos, délégué spécial nord-coréen du Comité des relations culturelles avec les pays étrangers

Alejandro Cao de Benos, délégué spécial nord-coréen du Comité des relations culturelles avec les pays étrangers
09:00 15.02.2015
Cet Espagnol qui représente la Corée du Nord à l’étranger
Un citoyen espagnol peut-il devenir représentant officiel de la Corée du Nord, un des régimes communistes les plus fermés au monde ? La question est sur toute les lèvres en Espagne après un reportage diffusé par la télévision locale qui a interviewé un certain Alejandro Cao de Benós de Les y Pérez.

LIRE: http://fr.sputniknews.com/international/20150215/1014669473.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/archive/#ixzz3Ro2tB3Pm

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

civilwarineurope

image10h15 : La personne abattue par le terroriste devant la synagogue est de confession juive.

10h10 : La police a abattu un homme dimanche matin à Copenhague quelques heures après deux fusillades qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise. L’homme abattu venait d’ouvrir le feu sur les forces de l’ordre, a précisé la police, qui « cherche désormais à savoir si la personne pourrait être derrière les fusillades » de samedi dans un centre culturel et près de la synagogue de Copenhague. Il s’agit apparemment du terroriste responsable des deux attaques, selon la police.

L’échange de coups de feu entre l’homme et la police a eu lieu dans le quartier populaire de Noerrebro, où les autorités avaient placé un logement sous surveillance. « A un moment donné, une personne qui pourrait être en lien avec l’enquête est arrivée sur place », a expliqué la police. Quand les agents l’ont…

Voir l’article original 406 mots de plus

le monde à l'ENVERS

Le 13 février 2015, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (CPI) a tenu une conférence de mise en état dans l’affaire Le Procureur c. Charles Blé Goudé.

Voir l’article original 2 mots de plus

Votre revue de presse quotidienne depuis sept ans, relative à l'actualité des forces de l'ordre et de la sécurité

La police de Copenhague a annoncé dimanche qu’elle pensait avoir abattu l’auteur des deux attaques qui ont fait deux morts et cinq blessés dans la capitale danoise……SUITE

Voir l’article original

Algérie Résistance

Haddad-300x300Ali Haddad, le boutiquier qui rêvait d’être roi. D.R.

for translate, right click on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Il n’y a rien de plus assommant que d’écrire des articles à propos de scélérats dont les ambitions se mesurent au contenu de leurs comptes en banque. A chaque fois, je ressens de l’amertume, car j’appartiens à une école malheureusement effondrée aujourd’hui, celle du patriotisme. Néanmoins, mon devoir de journaliste patriote  m’impose de pourchasser les coléoptères coprophages qui pullulent dans mon  pays et prospèrent en bouffant de la merde. Un nom pollue actuellement l’Algérie de mes ancêtres et s’étale partout : Ali Haddad. On pourrait dire de lui qu’il a repris à son compte la fable de la grenouille qui voulait se faire aussi…

Voir l’article original 4 900 mots de plus