Archives de 8 février 2015

civilwarineurope

image(…) Un autre défi pour la région est la présence croissante d’ISIS et la montée de l’extrémisme. Heureusement, la région n’a pas encore subi une attaque du groupe, mais les Balkans ont servi de terrain fertile de recrutement pour ISIS.

Cela n’est pas une surprise. Taux de chômage élevé et stagnation économique ont accru les tensions sociales dans les Balkans. Beaucoup de jeunes hommes musulmans se sentent marginalisés de la société et voient peu d’espoir pour leur avenir.

Les recruteurs d’ISIS ont profité de cette situation. Il y a plusieurs centaines de combattants des Balkans en Irak et en Syrie. Ces combattants étrangers ont même formé un bataillon des Balkans. La majeure partie des combattants sont venus du Kosovo mais d’autres proviennent d’Albanie, de Bosnie et de la République de Macédoine.

La région est aussi importante pour ISIS pour des raisons indépendantes du recrutement. Les Balkans deviennent une voie de…

Voir l’article original 55 mots de plus

civilwarineurope

imagePlus de 10.000 soldats ont été déployés dans toute la France depuis les attentats des 7,8 et 9 janvier, dans le cadre de l’opération Sentinelle. Ces militaires, chargés de sécuriser les sites dits « sensibles » (lieux de cultes, médias, gendarmeries, etc.) sont devenus des cibles.

En moins d’un mois, 200 incidents ont été recensés, révèle ce samedi LCI. Fin janvier, le général Charpentier indiquait à l’AFP que 150 incidents avaient été recensés. Depuis, le nombre est passé à 200.

Cela va « de la simple infraction à la bonne conduite ou aux règles élémentaires de politesse et de savoir-vivre jusqu’à des agressions armées avec arme de guerre d’hommes cagoulés la nuit », expliquait le général Charpentier.

Il n’y a eu « aucune ouverture de feu » mais « cela demande de la part de nos soldats une intelligence de situation » et « une grande vigilance », indiquait-il.

Au-delà des faits les plus inquiétants et les plus médiatisés, comme…

Voir l’article original 92 mots de plus

civilwarineurope

imageL’oligarque juif Mikhail Khodorkovsky a annoncé la tenue d’une “marche anti-crise” contre Vladimir Poutine et le gouvernement russe auprès de la mairie de Moscou. Une marche aux allures de tentatives d’agitation révolutionnaire parfaitement coordonnée avec le gouvernement américain comme nous en parlions encore récemment.

Candidature à la succession de Poutine énoncée à Washington

En septembre dernier, l’ancien oligarque gracié par Vladimir Poutine faisait part au journal Le Monde de sa volonté de devenir président de la Fédération de Russie :

“S’il apparaissait nécessaire de surmonter la crise et de conduire une réforme constitutionnelle, dont l’essentiel consiste à redistribuer le pouvoir présidentiel en faveur du système judiciaire, du parlement et de la société civile, alors je serais prêt à assumer cette partie du travail.”

Cette candidature au démantèlement du régime présidentiel russe fut suivi en octobre 2014 d’une annonce formelle, à Washington, de sa candidature à la prise de pouvoir en…

Voir l’article original 419 mots de plus

civilwarineurope

imagePlus de 1000 manifestants appartenant au groupe de l’EDL (English Defence League) ont manifesté aujourd’hui dans la ville de Dudley (près de Birmingham) pour protester contre la décision qui a été prise par le Conseil municipal de la ville d’y construire une « Méga Mosquée ».

Une importante présence policière a été mobilisée pour garder à distance les militants de l’EDL d’une contre manifestation organisée elle par l’extrême gauche de l’UAF (Unite Against Fascism) regroupant une cinquantaine de personnes.

Un militant de l’EDL interrogé par la BBC a dit « Je ne veux pas que mes enfants grandissent dans un pays autorisant la sharia »

Weyman Bennett, Secrétaire national de l’Unite Against Fascism, a dit qu’il était là pour manifester sa solidarité avec la population de Dudley.

« Dudley possède une population très accueillante et le fait que les gens puissent se mélanger et vivre ensemble est une chose très…

Voir l’article original 10 mots de plus

azouzimedblog

Moscou demande à l’Onu de « couper les fonds à l’EI »

Une résolution doit être présentée concernant les revenus pétroliers, ventes d’antiquités, et rançons
La Russie a proposé dans une résolution que le Conseil de sécurité des Nations Unies coupe les financements du groupe Etat islamique issus des revenus pétroliers, des ventes d’antiquités, ou du paiement de rançons, ont rapporté mercredi des diplomates.

La résolution pourrait être présentée au Conseil de sécurité cette semaine et fait suite à une ferme condamnation, par ses 15 pays membres, de l’exécution du pilote jordanien brûlé vif dans une cage par les djihadistes de l’EI. « Nous préparons (cette résolution) et nous espérons qu’elle sera adoptée par le Conseil de sécurité dans les prochains jours », a précisé un porte-parole de la mission russe à l’ONU, Alexey Zaytsev.
Un rapport de l’ONU, rédigé par l’équipe chargée du suivi du réseau el-Qaëda, avait recommandé en novembre que le…

Voir l’article original 623 mots de plus

El Centinela

Atelier_de_Nicolas_de_Largillière,_portrait_de_Voltaire,_détail_(musée_Carnavalet)_-002Voltaire

François Marie Arouet (París, 21 de noviembre de 1694ibídem, 30 de mayo de 1778), más conocido como Voltaire, fue un escritor, historiador, filósofo y abogadofrancés que figura como uno de los principales representantes de la Ilustración, un período que enfatizó el poder de la razón humana, de la ciencia y el respeto hacia la humanidad. En 1746 Voltaire fue elegido miembro de la Academia francesa en la que ocupó el asiento número 33.

Fuente: es.wikipedia.org

  1. Sólo es inmensamente rico aquel que sabe limitar sus deseos.
  2. El que revela el secreto de otros pasa por traidor; el que revela el propio secreto pasa por imbécil.
  3. Quienes creen que el dinero lo hace todo, terminan haciendo todo por dinero.
  4. Azar es una palabra vacía de sentido, nada puede existir sin causa.
  5. Todo les sale bien a las personas de cáracter…

Voir l’article original 423 mots de plus

La semaine dernière le quotidien chypriote Phileleftheros a publié un scoop : à l’issue de la visite du président chypriote à Saint-Pétersbourg, la Russie et Chypre aurait convenu de permettre à Moscou d’utiliser la base aérienne Andreas Papandreou à Paphos, écrit jeudi le quotidien Argoumenty Nedeli.

 

Chypre proposera à Moscou de déployer une base militaire sur le territoire de l’île, a annoncé dimanche le président chypriote Nikos Anastasiadis.

Selon le dirigeant de l’Etat insulaire, un accord de coopération militaire entre Chypre et la Russie sera signé lors de sa visite à Moscou programmée pour le 25 février.

Les exercices militaires russes en Méditerranée

« Il y a un ancien accord, qui doit être renouvelé. Dans le même temps, des sites supplémentaires seront mis à disposition, comme c’est le cas avec d’autres pays, dont la France et l’Allemagne », a expliqué M.Anastasiadis cité par l’agence Chine nouvelle.La future base militaire russe destinée à accueillir des avions se situerait à une quarantaine de kilomètres de la base aérienne britannique d’Akrotiri (sud).

Lire aussi: Chypre, nouvel avant-poste russe en Méditerranée

https://i2.wp.com/www.airdumboa.com/wp-content/uploads/2015/01/Falcon_7X_Francais-630x330.jpg

Après le périple russo-ukrainien d’Angela Merkel et François Hollande pour trouver un accord de paix dans l’est de l’Ukraine, une rencontre entre les deux dirigeants, Vladimir Poutine et Petro Porochenko est prévue mercredi à Minsk.

Ukraine : Hollande et Merkel à Moscou pour "aller chercher un accord"Ukraine : Hollande et Merkel à Kiev exposent leur plan de paixUkraine : Hollande et Merkel à Moscou pour présenter leur plan de paix à Poutine

Une nouvelle tentative pour trouver une solution et éviter que la situation ne dégénère.

Est-ce un nouveau pas encourageant dans le sens d’un réglement du conflit ? Un sommet réunissant France, Allemagne, Ukraine et Russie est prévu à Minsk mercredi avec pour objectif d’esquisser une solution pour l’Ukraine, a annoncé dimanche la chancellerie allemande dans un communiqué, à l’issue d’une conférénce téléphonique à quatre.

Angela Merkel, François Hollande, Petro Porochenko et Vladimir Poutine ont conduit « une longue conférence téléphonique » dans la matinée et « continué à travailler à un paquet de mesures dans le cadre de leurs efforts pour un règlement global du conflit dans l’Est de l’Ukraine ».

Réunion de préparation lundi à Berlin

Les travaux se poursuivront lundi à Berlin, « avec pour objectif de tenir mercredi à Minsk un sommet dans le ‘format Normandie' » réunissant les quatre puissances. Le communiqué ne précise pas qui seront les participants aux réunions de Berlin lundi. « Les signataires des accords de Minsk », première tentative en septembre dernier d’un règlement aux conflits, « vont également se retrouver à Minsk d’ici mercredi », selon la chancellerie. Il s’agit de représentants de l’OSCE, de la Russie et de l’Ukraine, ainsi que des séparatistes pro-russes actifs dans l’Est de l’Ukraine.

La situation en Ukraine a dégénéré à nouveau ces derniers jours après plusieurs mois d’accalmie, et Paris et Berlin ont lancé une initiative « de la dernière chance » pour essayer d’arriver à la paix. François Hollande et Angela Merkel ont négocié pendant cinq heures vendredi à Moscou avec le chef d’Etat russe. L’objectif est d’arriver à mettre en oeuvre les accords de Minsk, restés lettre morte.

Réunis à Munich pour une conférence sur la sécurité, de nombreux responsables européens et américains ont lancé ce week-end des appels pressants à trouver une solution, tandis que Moscou et Kiev ont continué à se rejeter mutuellement la responsabilité du conflit entre séparatistes prorusses et forces ukrainiennes qui a fait plus de 5.300 morts, dont de nombreux civils, en dix mois dans l’Est du pays.

Plus de vidéos

L’Otan l’a surnommé « Bear » (ours). Et il y a bien longtemps que l’on n’avait pas observé d’« ours » dans notre secteur…

Or mercredi dernier, deux d’entre-eux ont survolé la Manche.

L’incursion de ces deux bombardiers lourds TU-95, tout droit venus de l’ère soviétique, a affolé la défense aérienne du Royaume-Uni, ainsi que celles de la Norvège et de la France. Surtout, ainsi que l’a révélé une source militaire britannique, lorsque les écoutes des échanges radio ont démontré que l’un des deux bombardiers transportait une arme nucléaire (certes très probablement inerte).

Les deux TU-95 ont d’abord été repérés au large de la Norvège, flanqués de deux avions de ravitaillement en vol IL-78 et de deux chasseurs Mig-31. De quoi provoquer le décollage de F-16 norvégiens qui ont filé les Russes et vérifié qu’ils ne violaient pas l’espace aérien.

Déroutement d’avions civils

Les deux bombardiers russes, âgés (le TU-95 date de 1956) mais gaillards puisqu’ils ont volé pendant dix-neuf heures, ont poursuivi leur route vers le sud, doublant l’Irlande par l’ouest avant de rentrer en Manche et de longer les côtes britanniques à une distance de 40 km.

L’intrusion des Russes, qui n’avaient pas déposé de plans de vol et dont les transpondeurs avaient été débranchés, a provoqué le déroutement d’avions civils et l’intervention de chasseurs britanniques Typhoon qui ont escorté les deux Bear imperturbables.

Un Rafale français de la base aérienne de Creil a également décollé pour intercepter les Russes, alors que la permanence opérationnelle de la base morbihannaise de Lann-Bihoué (deux Mirage 2 000) était mise en état d’alerte.

Londres n’a guère goûté la plaisanterie ; l’ambassadeur russe au Royaume-Uni, sommé de fournir des explications, a jugé l’émotion bien futile. Paris, en dépit du bang du Rafale qui a passé le mur du son, vers 15 h, au-dessus du Havre, fait la sourde oreille et ne fait aucun commentaire sur cette incursion russe.

source: http://www.ouest-france.fr/defense-deux-bombardiers-russes-interceptes-au-dessus-de-la-manche-3162693

 

PLUS sur le TU 95: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-95

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

PLUS ce dimanche 8 février 2015 à 15 h 00.

Des avions russes ont bien approché des côtes françaises
Le ministre de la Défense évoque la « présence intempestive » d’avions militaires russes à proximité des côtes françaises et britanniques fin janvier. Des bombardiers russes lors d’un exercice militaire à l’ouest d’ Des bombardiers russes lors d’un …

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

Ministe allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier
Ukraine/règlement: Berlin dénonce des « efforts insuffisants » de Moscou

© REUTERS/ Michael Dalder
12:02 08.02.2015(mis à jour 12:26 08.02.2015)
Règlement de la situation en Ukraine (1973)

Selon le chef de la diplomatie allemande, Moscou ne déploie pas assez d’efforts pour mettre fin à la crise en Ukraine.

La Russie n’a pas apporté de contribution suffisante au règlement du conflit ukrainien, estime le ministe allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

« Il est de la responsabilité de Moscou de définir des intérêts communs, mais nous n’avons pas vu grand chose jusqu’à présent. Et les déclarations de mon collègue Lavrov n’y ont pas contribué », a déclaré le chef de la diplomatie allemande intervenant dans le cadre de la Conférence de Munich sur la sécurité. S’exprimant samedi à la même conférence, le ministre russe des Affaires étrangèresSergueїlavrov a accusé l’Europe et les Etats-Unis de « fermer les yeux » sur les démarches des nationalistes en Ukraine.Le gouvernement ukrainien mène depuis le 15 avril une opération militaire d’envergure pour réprimer les indépendatistes des « républiques populaires » de Donetsk et de Lougansk (est). Les hostilités entre forces gouvernementales et brigades populaires du Donbass ont fait plus de 5.300 morts et causé des destructions importantes dans la région.

Toutes les actualités
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/archive/#ixzz3R9HguD00
000000000000000000000000000000000000000000000000

histoireetsociete

Le résultat est si peu conséquent que l’on s’interroge sur ce qui a bien pu être réellement discuté pendant 5 heures.  5 heures de discussion pour décider qu’un document sera peut-être signé et qu’on se rappellera au téléphone. C’est un peu comme la veille avec Poroshenko, 5 heures pour aboutir selon le New York Times a confirmer seulement les termes des accords de Minsk et rien de plus.  par qui et sur quoi les deux émissaires étaient-ils mandatés? Au nom des intérêts de leurs pays respectifs et de l’Europe, très bien mais pourquoi le seul qui avait été consulté était Tusk le Polonais, la légion avancée des Etats-Unis en Europe?
De qui se moque-t-on? Si c’est comme le dit l’ensemble de la presse, des assurances données à la Russie sur la non-appartenance de l’Ukraine à l’OTAN, alors même que le dit OTAN vient de « blinder les frontières russes » dans les…

Voir l’article original 490 mots de plus

blogradiofranceirib

25853bed06c9171cffd45fd19dce9cf5_XL

IRIB- Le sénateur démocrate américain, détracteur de Barack Obama concernant les négociations nucléaires Iran/5+1, qui réclame l’adoption de nouvelles sanctions contre l’Iran, aurait reçu plus de 340 mille de dollars du lobby sioniste……………Lire la suite  http://french.irib.ir/info/international/item/358442-menendez-a-re%C3%A7u-340-mille-de-dollars-pour-son-opposition-au-programme-nucl%C3%A9aire-iranien

Voir l’article original

Ukraine's President Petro Poroshenko holds Russian passports to prove the presence of Russian troops in Ukraine as he addresses during the 51st Munich Security Conference at the 'Bayerischer Hof' hotel in Munich February 7, 2015. (Reuters/Michael Dalder)

08fév

Est-ce que Porochenko ne sait pas que la loi russe retire les passeports aux militaires et ne les leur remet qu’à leur démission ou retraite ? (note et traduction de Danielle Bleitrach).
Bryan MacDonald est un journaliste irlandais spécialiste de la Russie – le média russe Russia Today en anglais reproduit son article.

Le Président ukrainien Petro Poroshenko tient des passeports russes pour prouver la présence de troupes russes en Ukraine, au cours de la 51ème conférence sur la sécurité à Munich à l’hôtel ‘Bayerischer Hof’ le 7 février 2015. (Reuters/Michael Dalder)

Les Conseillers en communication du Président Poroshenko ont réussi à  transformer son discours en une sorte de performance artistique. Malheureusement pour le leader ukrainien, le niveau est plus celui de Laurel et Hardy que de Laurence Olivier.

Samedi, Porochenko s’est à nouveau prêté à une pantomime, cette fois à Munich. Brandissant des passeports russes, il a affirmé  qu’ils appartenaient à des soldats russes et qu’ils avaient été trouvés sur le sol ukrainien. Citant des « montagnes de mensonges (russes) et de propagande », le Président ukrainien accomplissant son numéro sur une scène allemande, eh bien, mentait tout simplement. .

Les soldats russes ne peuvent pas utiliser leur passeport lors d’un service actif – ils doivent les remettre aux.responsables militaires. Quiconque a jamais vécu en Russie le sait. En effet, les soldats par engagement contractuel sont contraints à les remettre tandis que,  comme les troupes, ils obtiennent de l’armée une ID militaire de remplacement. Sotchi grouille de militaires russes au repos – ils ne peuvent pas aller à l’étranger sans leurs documents de voyage.

Cependant, de nombreux civils russes qui sont des réservistes de l’armée (un peu comme la garde nationale) auront leurs passeports et les documents militaires ID. Théoriquement, des réservistes russes – qui ne sont pas employés par le Kremlin – pourraient servir comme volontaires en Ukraine… de la même manière que des mercenaires venus d’autres contrées telles que l’ Espagne, Pologne, Croatie , et le Canada ont été repérés en train d’intervenir dans la guerre civile ukrainienne.

Faits et mythes urbains

Un mythe largement répandu est que la grande muraille de Chine est l’unique construction humaine visible à l’œil nu depuis l’espace. C’est simplement une légende urbaine. En réalité, la grande muraille est assez difficile à repérer par dessus la stratosphère. Elle a été construite à partir de pierre prises à proximité et en grande partie se confond avec son environnement. Au lieu de cela, il est plus facile de discerner les autoroutes et les aéroports depuis l’espace.

Les Satellites espions peuvent être remarqués facilement dans l’espace ces jours-ci en raison de la multiplicité de mises en orbite.

Les États-Unis sont connus pour l’exploitation d’appareils de Kennan-classe qui sont censés présenter une résolution d’imagerie d’environ 6 pouces. Cela signifie qu’ils peuvent facilement voir une bicyclette enfantine stationnée dans une allée.

Il y a deux semaines, le Président ukrainien  Petro Poroshenko a déclaré au forum de Davos que la Russie disposait de 9 000 soldats dans son pays. Les Médias de partout dans le monde ont rapporté sa déclaration, sans réserves,  parmi lesquels la BBC, de Reuters et  Mashable. En effet, une recherche sur Google pour « 9 000 soldats russes en Ukraine » produit 402 000 résultats.

Manque de preuves

Les États-Unis ont été prompts à amplifier les propos de Poroshenko et ceux de l’ambassadeur de Washington à l’ONU, Samantha Power, sur Twitter pour le président Poutine de la Russie qui en appellent à l‘OTAN en affirmant que le mouvement du « matériel militaire lourd » russe en Ukraine a récemment augmenté en volume.

Cependant, il y a là un problème majeur. Il n’y a aucune photo satellite montrant cette incursion supposée. Le gouvernement des États-Unis, l’OTAN et le Président Porochenko affirment que 9 000 soldats et beaucoup de gros équipements (y compris les tanks) ont passé de la Russie à l’Ukraine. Pourtant, ils ne peuvent pas produire une seule image à l’appui de leur thèse. Ils n’ont même pas besoin de capturer tous les 9 000 dans une photo, juste une dizaine de troupiers et peut-être un tank feraient l’affaire.

Des photos satellites détaillant les atrocités de Boko Haram au Nigeria ont été diffusées le mois dernier. Leur existence prouve que les Etats-Unis disposent de la technologie pour saisir un mouvement à grande échelle des hommes. Toutefois, ils ne peut pas produire une image similaire de la frontière russo-ukrainienne. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il n’y a pas  9 000 soldats russes en Ukraine,  parce qu’il n’y aucun char ne traversent la frontière et parce que le président Porochenko ment ?

Deux poids deux mesures

Dans le même temps, nous savons que des soldats américains seront bientôt déployés en Ukraine parce qu’aux États-Unis c’est désormais admis. La Russie est sous sanction pour soutenir les rebelles séparatistes dans la guerre civile ukrainienne. Néanmoins, le Kremlin refuse que son armée s’immiscie dans le conflit et Washington ne peut produire une seule photo pour les contredire. Cependant, les États-Unis ouvertement envoie ses propres forces à Kiev, de l’aide, et personne ne semble avoir un problème avec cette escalade. Il s’agit pour le moins d’une logique perverse.

La Russie reconnaît que les bénévoles, y compris militaires, sont allés à l’Ukraine pour aider les rebelles. Étant donné que les insurgés sont des russes ethniques qui soutiennent l’intégration de l’Ukraine avec Moscou, ce n’est pas une grosse surprise. Il est également vrai que les citoyens russes se battent en Ukraine. En effet, un citoyen russe de Tchétchénie nommé Adam Osmayev est ouvertement combattant d’un bataillon de punisseur à Debaltsevo, pour le régime de Kiev.

Porochenko a non seulement sorti l’affirmation des 9 000 hommes à Davos, et il a brandi un morceau de carrosserie d’autobus qui avait été détruit à Volnovakha quelques jours plus tôt. L’horrible attentat a fait 12 morts, des passagers innocents. Les actes de l’oligarque milliardaire sont bâtis sur le modèle de Colin Powell, tenant un flacon des « armes de destruction massive » (ADM) irakiennes au Conseil de sécurité de l’ONU en 2003.

Bien sûr, après une guerre brutale et des centaines de milliers de morts, nous avons découvert par la suite que l’Irak ne possédait aucune ADM. En 2012, Benjamin Netanyahu, le dirigeant Israëlien agitait un tableau représentant une bombe nucléaire de bande dessinée, également à l’ONU. On se demande si tous ces gens utilisent la même société de relations publiques ?

Petro Porochenko a tiré évidemment le fantasme des 9 000 soldats de son imagination à Davos. Ce week-end, il a essayé une autre  annonce stupide, saisissante, à Munich. Ses actions lui donnent un air ahuri. Il est temps que Willy Wonka envisage de limoger son équipe de relations publiques.

SOURCE: https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/02/08/les-mensonges-de-munich-de-petro-poroshenko-lui-donnent-un-air-ahuri/

00000000000000000000000000000000000000