SUISSE: les chanceux du désarrimage de la BNS par Liliane Held-Khawam

Publié: 24 janvier 2015 dans Informations générales, Suisse, Système bancaire, Système monétaire
Tags:,

Le blog de Liliane Held-Khawam

Récemment, M Thomas Jordan. président du directoire de la BNS disait ceci dans un entretien accordé au temps: « Si vous prenez une décision aussi importante que l’abandon du cours plancher, il faut nécessairement surprendre le marché. Si vous montrez que vous réfléchissez à un changement, vous ouvrez la porte à des spéculateurs qui pensent en profiter. » Et il poursuit ainsi: »La BNS est une banque centrale indépendante. Il nous appartient de préparer nos décisions seuls. »

A défaut de se réjouir de la politique monétaire de la BNS, on peut apprécier ces commentaires qui respectent en tout point une éthique et une déontologie irréprochables.

La décision du désarrimage du 15 janvier 2015 a provoqué un séisme planétaire dont la longueur et la nature des victimes sont inconnues à ce stade. Tout y passe: Les entreprises exportatrices suisses et principalement les PME, les agents économiques (publics et privés) qui ont contracté des…

Voir l’article original 246 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s