Archives de 11 janvier 2015

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

6fdf93c9207f163e72e63447050e4« Aujourd’hui, Paris était la capitale du monde » a déclaré le président Hollande. Toute la classe politique, sans exception, ni la moindre note discordante, était dans la rue en cette belle journée d’hiver. Les grands de ce monde jouaient du coude pour être sur la photo. Quatre millions de Français ont participé au mouvement. » Le monde médiatique jubilait, les commentaires, entendus ici et là, sublimaient l’évènement: union nationale, grand moment historique, peuple rassemblé, mobilisation sans précédent, fierté nationale, France debout, redressée, digne de ses plus grandes heures de gloire, etc… Et je n’invente rien. Pas une note discordante, ni à la radio, ni à la télévision. Les comparaisons abondaient, notamment avec la Libération. Je respecte profondément les citoyens qui se sont rassemblés un peu partout et comprends leur volonté d’être ensemble et de faire un geste. Pour autant, je suis bien loin de partager l’euphorie politique et médiatique. Une amie de confession juive a dit…

Voir l’article original 176 mots de plus

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine
Port d'Odessa

18:59 11/01/2015
 KIEV, 11 janvier – RIA Novosti

L’Ukraine a reçu dimanche 42 conteneurs de biens militaires envoyés par le Canada, a annoncé à Kiev Andreï Lyssenko, porte-parole de l’opération spéciale de l’armée ukrainienne dans l’est du pays.

« Un bateau d’aide humanitaire canadienne destinée au ministère ukrainien de la Défense est arrivé au port d’Odessa. Il s’agit de 42 conteneurs de biens militaires », a indiqué M.Lyssenko lors d’un point presse.

Selon lui, les représentants de l’administration du président ukrainien, du Conseil de la sécurité nationale et de défense d’Ukraine, du ministère ukrainien de la Défense et de l’ambassade du Canada en Ukraine ont assisté au déchargement du bateau.

Le Canada a déjà octroyé 55 millions de dollars (39,2 M EUR) d’aide à Kiev en envoyant notamment 32 tonnes d’équipements militaires pour 5 millions de dollars (3,5 M EUR) aux gardes-frontières ukrainiens en août dernier. Kiev a en outre reçu un crédit canadien de 200 millions de dollars (142,4 M EUR) pour le financement du budget ukrainien le 30 septembre dernier.

Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch le 22 février.  Selon l’Onu, les hostilités ont déjà fait près de 4.700 morts, dont les 298 passagers et membres d’équipage du Boeing malaisien abattu le 17 juillet, et plus de 10.000 blessés.

Début décembre, les forces gouvernementales et les brigades indépendantistes du Donbass ont conclu une nouvelle trêve sous la médiation de l’OSCE. Le cessez-le-feu est entré en vigueur le 9 décembre.

SOURCE: http://fr.ria.ru/world/20150111/203396115.html

Sur le même sujet

00000000000000000000000000000000000000

ajc-antibes

.

.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a rencontré l’ambassadeur français en Israël Patrick Maisonnave et fait les remarques suivantes au début de leur rencontre: 

Benjamin Netanyahu

« Je souhaite envoyer nos plus sincères condoléances au président François Hollande, aux familles endeuillées et au peuple de France. Nous pleurons avec nos frères et sœurs françaises. Nous réaffirmons notre engagement à travailler ensemble pour vaincre les ennemis des valeurs démocratiques que nous chérissons tous.

Je sais que vous vous apprêtez à partir en France, et je veux que vous emportiez avec vous le sentiment de tous les citoyens d’Israël. Nous avons connu de telles attaques, nous connaissons ce sentiment, et nous partageons votre chagrin, mais aussi votre détermination, qui a été démontré au cours des derniers jours par tant de citoyens. Nous devons lutter contre ces ennemis de notre civilisation commune.

Ces terroristes qui ont abattu des journalistes à Paris; ils décapitent les travailleurs humanitaires en…

Voir l’article original 210 mots de plus

Les coulisses d'une photo historique

 

  • Au moins 3,7 millions de personnes ont défilé en France après une …

    Slate.fril y a 6 minutes

    Le résumé de la journée de mobilisation

    – Au moins 3,7 millions de personnes ont manifesté dans toute la France après les attaques qui ont coûté la vie à 17 personnes, une mobilisation jamais vue.

    – 1,2 à 1,6 millions de personnes ont défilé à Paris, 2,5 millions en régions.
    – Des dizaines de chefs d’Etat et de gouvernement étrangers ont défilé aux côtés de la classe politique française.

    LIRE: http://www.slate.fr/story/96713/en-direct-manifestation-historique-paris

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Analogie complète

Mais pourquoi personne ne parle de cet individu qui sort de l’Hyper Cacher et qui est arrêté par la police ? C’est gravissime tout de même et c’est gros comme le nez au milieu du visage !

Témoignage téléphonique d’un habitant, porte de Vincennes, qui a vu un des preneurs d’otages se rendre vers 13h après quelques échanges de coups de feu, il a été maitrisé par les forces de l’ordre et aucun autre média ne l’a relayé.

Voir l’article original

OK, Fine.


Secular Talk

The Guardian:

« Hundreds of bodies – too many to count – remain strewn in the bush in Nigeria from an Islamic extremist attack that Amnesty International described as the ‘deadliest massacre’ in the history of Boko Haram.

« Fighting continued on Friday around Baga, a town on the border with Chad where insurgents seized a key military base on 3 January and attacked again on Wednesday.

« ‘Security forces have responded rapidly, and have deployed significant military assets and conducted air strikes against militant targets,’ said a government spokesman.

« District head Baba Abba Hassan said most victims are children, women and elderly people who could not run fast enough when insurgents drove into Baga, firing rocket-propelled grenades and assault rifles on town residents. »

More:

http://www.theguardian.com/world/2015/jan/09/boko-haram-deadliest-massacre-baga-nigeria

Voir l’article original

Le blog de Philochar

L’Europe a répondu en masse dans la rue ce dimanche aux intégristes qui espéraient lui faire peur et lui imposer le silence. Le nombre des manifestants était particulièrement imposant à Paris, mais ce qui est peut-être surtout significatif, ce sont les défilés qui se sont déroulés simultanément dans d’autres villes françaises, et surtout, en même temps, dans de multiples villes européennes, grandes, moyennes, et petites.

Manifestation ParisC’est la première fois, sans doute, que l’opinion européenne s’exprime de manière aussi claire, sur tout le continent: l’événement, en soi, est un démenti fort à tous les «eurosceptiques» qui, du Front National de Marine Le Pen à l’Ukip de Nigel Farage et à l’Alternativ für Deutschland ne jurent que par le repli nationaliste frileux.

Et, au-delà de l’hommage qu’ils voulaient exprimer aux victimes des actes criminels de la semaine, les citoyens européens se sont ainsi exprimés sans équivoque pour la liberté d’opinion, la liberté de…

Voir l’article original 135 mots de plus

WPIX 11 New York

WASHINGTON (CNN) — The heads of England, Germany and Israel were there.

But President Barack Obama didn’t attend a unity march in Paris on Sunday, days after the deadly attack on the satirical newspaper Charlie Hebdo. Nor did his secretary of state, John Kerry, who has deep ties to France.

Kerry was in India, attending an entrepreneurship summit with new Prime Minister Narendra Modi — with whom the United States is hoping to develop much closer trade ties.

Instead, the United States was represented by U.S. Ambassador to France Jane Hartley.

Attorney General Eric Holder was also in Paris, attending a security summit on combating terrorism. He recorded interviews that appeared on several U.S. news outlets Sunday, but was not spotted at the unity march.

« Attorney General Holder — a Cabinet level official — is representing the United States at the security meetings in Paris today. He is joined by…

Voir l’article original 207 mots de plus

Un mauvais citoyen ?

Suis-je un citoyen indigne parce que je n’irai pas demain « marcher contre la terreur », pour écrire comme Le Monde, ou « me lever contre le terrorisme », selon l’exhortation du président de la République ?

Je pourrais déjà tenter de m’absoudre en soulignant que cette immense émotion, depuis le 7 janvier, et qui culminera le 11 va constituer, sur un mode pervers, la victoire odieuse de criminels qui ont atteint leur but puisque l’ampleur de l’indignation était évidemment espérée par ces sanguinaires de l’intégrisme. Notre pays certes solidaire a ainsi, aussi, manifesté la gravité des blessures qui lui ont été causées.

En ce sens, il est clair que cette « marche républicaine » va être purement symbolique, quoique multiforme, puisqu’elle ne va rigoureusement pas avoir le moindre effet sur les menaces, les attentats, les représailles et les tragédies à venir et qu’elle n’est destinée, dans une sorte de béatitude collective satisfaite d’elle-même, qu’à persuader la nation que durant quelques jours elle aura été à peu près unie et qu’elle résiste.

J’entends bien que cette argumentation peut apparaître mesquine en refusant à la communauté nationale le droit de se faire du bien parce qu’elle se rassemble autour de l’abjecte malfaisance contre Charlie Hebdo, la policière abattue à Montrouge, les quatre otages, qu’on n’évoque pas assez, supprimés dans l’épicerie casher.

Avec des assassins que nos forces de police exemplaires ne pouvaient que blesser mortellement puisque leur rêve était de mourir en « martyrs » et que probablement ils le sont devenus pour des émules, des admirateurs, leurs inspirateurs, si on se fonde même seulement sur les innombrables messages téléphoniques de haine adressés à divers commissariats dans la soirée du 9.

J’ose soutenir, si cette compétition n’était pas indécente et absurde, avoir éprouvé autant de révolte, de peine et de besoin de justice que quiconque devant ces actes répétés innommables. Ces sentiments ne conduisent pas forcément à la fusion de dimanche.

Mais y aurait-il une obligation à la fois morale et civique qui contraindrait « l’honnête homme » à se rendre dans ce défilé dominical qui va mêler tant de publics hétérogènes, tant de pensées contradictoires, pour ne pas dire incompatibles, tant d’attitudes conventionnelles, tant d’hypocrisies à tant d’illusions ?

Cette union nationale qui ne pointe son visage emblématique qu’après les désastres et pour si peu de temps.

Malgré le comportement apparemment irréprochable de nos gouvernants, le soupçon de l’instrumentalisation politique d’une terrifiante et multiple douleur qui aurait pu demeurer sincère avec plus de discrétion et un Etat moins omniprésent.

Dans cette « marche contre la terreur », combien sont profondément épris de la liberté d’expression sous toutes ses latitudes, et pas seulement de celle de Charlie Hebdo ? Combien, au contraire, ne se sont souvenus de cette dernière qu’après les massacres, défenseurs opportunistes sur lesquels le dessinateur Willem et Charlie Hebdo « vomissent » ?

Pour se lever contre le terrorisme au sein d’une multitude, encore faut-il être assuré que l’humanisme n’est pas hémiplégique et que pour d’autres causes jugées moins nobles, moins « porteuses », on ne moquerait pas notre exigence de sécurité au nom d’une idéologie discutable et compassionnelle ?

Combien, dans cette masse, pourront dire, en conscience, comme Patrick Modiano a su magnifiquement l’exprimer dans son seul commentaire sur ces crimes, qu’ils rejettent toute violence ?

Que signifie ce consensus factice, cette concorde superficielle qui prétendent, au prétexte que nous aurions le cœur sec en nous abstenant, faire oublier, sans y parvenir, les déchirements, les fractures, les divisions profondes de la France ?

Le verbe, la résistance de proclamation et défiler seraient-ils essentiels alors que, se recueillant sur le passé si proche encore, ils n’auront pas la moindre incidence sur le futur ?

Est-il honteux de proférer que plutôt que de concevoir cette phénoménale marche internationale, avec un incroyable risque d’insécurité, il n’aurait pas mieux valu, modestement, efficacement, appréhender l’avenir pour convaincre le citoyen que non seulement il ne doit pas avoir peur mais que notre état de droit rendra, autant que faire se peut, inconcevable cette angoisse parce que notre démocratie sera mieux armée, saura mieux suivre et contrôler, sera moins laxiste et libérera moins vite ?

Pour l’analyse et les enseignements, les destinées des trois assassins abattus auraient dû être prioritaires, plus qu’une grande messe républicaine sans conséquence opératoire.

Et ce, d’autant plus qu’on sait maintenant que dans le courant de l’année 2014 la DGSI a arrêté toute prise en charge de ces dangereux personnages pourtant déjà signalés, sur le plan national comme au niveau local (lefigaro.fr).

Et lundi, on fera quoi ?

Non, décidément, je ne crois pas être un mauvais citoyen parce que je vais m’abstenir demain.

http://www.philippebilger.com/

000000000000000000000000000000

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Je ne suis pas Charlie  Par Bruno Bertez

Comme vous vous en doutez, j’ai longuement hésité avant d’écrire ces quelques lignes. Prendre le contre-pied, s’opposer frontalement à un mouvement de masse, c’est être plus que téméraire, c’est être inconscient. 

Certains diraient même que le titre que je choisis est une provocation. Je ne le conteste pas car, comme les caricaturistes et journalistes de Charlie Hebdo, je pratique moi-même la caricature. Je force le trait, j’exagère, je grossis, pour frapper, pour retenir l’attention et ainsi, mieux convaincre. 

Le grand mouvement « Je suis Charlie » a quelque chose de dégoûtant. Qu’est-ce que cela veut dire « Je suis Charlie » ? Cela veut dire, je me prends, je me mets à la place de ceux qui ont mené un combat. Je ne précise pas le combat car ce combat était multiple. Ce qui est sûr, c’est que c’était un combat contre…

Voir l’article original 1 037 mots de plus

0000000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

AFP, 6 janvier 2015 :

Les ouvriers de l’usine Volkswagen de Sao Bernardo do Campo, dans l’Etat de Sao Paulo (sud-est du Brésil), ont entamé une grève illimitée mardi pour protester contre le licenciement de 800 travailleurs, a indiqué le syndicat des métallurgistes de la région.

Selon le site internet du syndicat, les ouvriers ont été licenciés « par courrier où on leur disait qu’ils ne reprendraient pas leurs postes de travail à leur retour de vacances » et quelque 1.300 autres ouvriers sont menacés de perdre leur emploi.

Voir l’article original 55 mots de plus

Extimités (politiques)...

2015/01/img_1289.png
(Là, je marche sur #Lyon et, j’ai blogué!)

Voir l’article original

Christian Patriots

French authorities « lost interest » in radical Islamic militants, according to CNN

image

Image Credits: Eric Chan / Flickr

French law enforcement officers have been told to erase their social media presence and to carry their weapons at all times because terror sleeper cells have been activated over the last 24 hours in the country, a French police source who attended a briefing Saturday told CNN terror analyst Samuel Laurent.

Ahmedy Coulibaly, a suspect killed Friday during a deadly kosher market hostage siege, had made several phone calls about targeting police officers in France, according to the source.

It was one of a flurry of developments Saturday, including reporting in a French-language magazine that brothers Cherif and Said Kouachi had been under watch by the French, but despite red flags, authorities there lost interest in them.

Written by Ray Sanchez, Laura Smith-Spark and Hakim Almasmari, CNN
Read more at CNN

Voir l’article original

Publié le 10-01-2015 à 13h02 – Modifié à 14h16

Avatar de Thomas GuénoléPar 

Politologue

LE PLUS. Le Front national a profité de l’émotion provoquée par les attentats en France pour mettre en avant son programme politique. Le parti méprisé par « Charlie Hebdo » regrette avec grand bruit aujourd’hui d’être mis à l’écart du deuil national. Certains l’aident même à faire du raffut. Selon notre chroniqueur Thomas Guénolé, le FN ne semble pas connaître la notion de recueillement.

Édité par Rémy Demichelis  Auteur parrainé par Mélissa Bounoua


Le Front national n’a pas été convié au rassemblement républicain du dimanche 11 janvier (E. LICHTFELD/SIPA).

Les assassinés de « Charlie Hebdo » étaient les ennemis politiques radicaux du FN, au point d’avoir essayé de faire légalement interdire ce parti. Le FN n’a donc pas sa place dans une marche organisée en leur honneur. Réciproquement, si un attentat tuait Jean-Marie Le Pen et si s’ensuivait une marche en son honneur organisée par le FN, son ennemi politique le plus résolu, Jean-Luc Mélenchon, se verrait refuser d’y participer si tant était qu’il le souhaitât.

C’est l’évidence même : il n’y a même pas matière à s’interroger.

L’indécence du FN : en recherche de légitimité

Indécence de Marine Le Pen, lorsqu’en pleine souffrance de tout un peuple, elle déploie son plan com’ de normalisation du FN sur les cadavres des victimes de l’attentat.

Elle profite de l’occasion pour faire de la réclame, en rappelant que le FN propose de rétablir la peine de mort. Elle exige d’être invitée à la marche républicaine du 11 janvier, pour que cela vaille certificat de républicanisme décerné à son parti. Face au refus, elle insiste, ouvrant et entretenant ainsi une polémique en plein deuil national. Indécence.

L’indécence des politiques : nourrir les polémiques

Indécence des vedettes politiques, lorsqu’en pleine douleur de toute une nation, elles poursuivent leur cirque habituel qui, fondamentalement, n’intéresse qu’elles-mêmes, les gens qu’elles emploient, et les gens qui sont payés pour commenter leur foire d’empoigne.

Les voilà donc qui s’agitent face au chiffon rouge lepéniste. En temps normal, cette foire d’empoigne est tolérable, « tolérer » signifiant accepter avec « souffrance ». Elle constitue un mal nécessaire, la contrepartie lamentable d’une société de pluralisme et de liberté.

En revanche, quand les morts ne sont pas même enterrés, quand tout un pays les pleure, il est minable d’aller nourrir les polémiques par ses petites phrases sur les plateaux radiotélévisés et dans la presse. Indécence.

L’indécence de plusieurs médias : salir le deuil

Indécence de plusieurs médias de masse, enfin, parce que, pour que les polémiques aient pu maculer de boue le tissu noir du deuil national, il a fallu trois indécences conjuguées :

– Celle de Marine Le Pen à déployer son plan com’ sur les cadavres des victimes

– Celle du vedettariat politique à embrayer avec son médiocre barnum

– Celle des journalistes qui tendent le micro aux salisseurs de deuil

D’un côté, depuis deux jours, un peuple tout entier souffre collectivement, avec empathie, avec dignité, avec pudeur. De l’autre, nombre de salles de rédaction ont relancé leur mécanique hystérisée : « L’unité nationale va-t-elle tenir ? L’unité nationale peut-elle tenir ? L’unité nationale ne va-t-elle pas se fissurer ? Premières fissures dans l’unité nationale ? etc. »

Prises au piège de leur propre machine infernale sensationnaliste à courte vue, ces salles de rédaction auront ainsi pourri elles-mêmes le deuil que par ailleurs elles croient porter. Indécence.

Je fais partie des millions de Français à qui la triple indécence de Marine Le Pen, des vedettes politiques et de plusieurs médias mainstream donne la nausée, pour ne pas dire la gerbe. Pour le dire plus abruptement : mais où diable ces gens-là ont-ils été élevés ?

source: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1304188-charlie-hebdo-la-triple-indecence-de-marine-le-pen-des-medias-et-des-politiques.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

0000000000000000000000000000000000