EUROPE (UE) : l’enfer des contrats précaires

Publié: 10 janvier 2015 dans Economie, Informations générales, Société, Syndicats
Tags:

Solidarité Ouvrière

20 Minutes, 7 janvier 2015 :

Eurostat publie ce mercredi le taux de chômage par pays de la zone euro constaté en novembre 2014. Mais, derrière les chiffres bas de l’Allemagne, par exemple, se cachent des contrats très flexibles et une pauvreté qui s’étend…

L’angoisse du SMS. Au Royaume-Uni, les contrats zéro heure ont rendu ces salariés totalement dépendants de leur mobile… et de leurs employeurs qui peuvent, quelques heures avant, annuler une mission. Ces contrats décriés symbolisent la pauvreté grandissante d’une partie des travailleurs européens puisque le contrat ne fixe ni heure ni salaire minimum, n’offre ni indemnité maladie, ni congés payés. Et les salariés ne peuvent travailler pour un autre employeur. Dans ce pays érigé en exemple avec ses 6% de chômage (contre 10,5% en France), le contrat zéro heure a explosé: +137% entre 2012 et 2013.

Voir l’article original 295 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s