Archives de 8 janvier 2015

civilwarineurope

imageJeudi soir dans le quartier des Sablons, au Mans, des containers et des voitures ont été incendiés entre l’Espal et la Rocade. Des bruits d’explosions ont été entendus à partir de 22 h 10. Les vitres de deux arrêts de tramway près des Atlantides ont volé en éclats. Des policiers, en tenue de maintien de l’ordre, étaient sur place.

Source : http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-incendies-et-tensions-aux-sablons-08-01-2015-121984

Voir l’article original

Le blog d'Antoine Sfeir

Charlie canardsMaintenant que la passion est retombée — car l’émotion, quant à elle, restera — quelles peuvent être les conséquences de l’attentat terroriste contre l’équipe de Charlie Hebdo ?

Nous allons certainement assister à une flambée de cris de victoire sur les sites islamistes et salafistes. Cela entraînera une émulation qui va pousser d’autres à tenter de copier les assassins, d’une manière encore plus spectaculaire. En cas d’arrestation des auteurs de l’attaque meurtrières, les prendre vivants devient essentiel : morts, ils risquent de devenir des martyrs que d’autres endoctrinés voudront venger ; interpellés, il seront à traiter comme de lâches et vulgaires tueurs, des détenus de droit commun dans les mains de la justice, et ne pas leur donner l’occasion de faire de leur procès une tribune de prosélytisme.

Voir l’article original 529 mots de plus

Le blog de Patrick Mottard

policier

Après les deux policiers sauvagement assassinés dans l’exercice de leurs fonctions hier, c’est une jeune policière municipale qui est à son tour victime d’un tueur à Montrouge. Ces trois morts-là viennent hélas après beaucoup d’autres.

Les policiers des Alpes-Maritimes ont d’ailleurs payé un lourd tribut à cette folie meurtrière, même si c’était en d’autres circonstances (on peut voir sur ce blog, le billet du 27 septembre 2012, Valls rend hommage à Amaury Marcel, et celui du 22 octobre 2012, Capitaine Daniel Brière).

C’est pour cela qu’il est important que dans un pays où (contrairement à l’Angleterre par exemple) on n’a pas toujours pour les policiers le respect qu’ils méritent, les mentalités changent.

Les fonctionnaires de police participent d’un service public indispensable pour notre sécurité et nos libertés. Ils sont le bouclier des valeurs républicaines.

Dans cette guerre de la démocratie contre une frange de l’Islam radical, nos soldats sont en…

Voir l’article original 26 mots de plus

To Inform is to Influence

BY STEVE STRAUB

205_158337

Political cartoonists around the world are mourning the loss of 10 colleagues who were killed Wednesday by Islamic terrorists.

Voir l’article original 80 mots de plus

La Bataille socialiste

La rédaction de Charlie Hebdo assassinée. Notre cœur saigne. Voici quelques premiers communiqués:

Contre toutes les barbaries

C’est un véri­table choc que d’apprendre, ce 7 jan­vier, qu’une attaque meur­trière contre Char­lie Hebdo a fait 12 morts. Cette bar­ba­rie a mani­fes­te­ment été per­pé­trée par des tenants de l’extrême droite islamiste.

Nous com­bat­tons toutes les extrêmes droites, reli­gieuses comme poli­tiques, tous ces par­tis de la haine qui s’entretiennent mutuel­le­ment et qui créent un cli­mat détes­table de racisme, de vio­lence, de régres­sion, de peur, dans cette période de crise écono­mique et sociale du capi­ta­lisme mon­dial. Nous mili­tons tout à la fois contre les haines meur­trières et contre la société qui les crée par la misère et la dis­cri­mi­na­tion. Notre lutte poli­tique s’exerce contre toutes les bar­ba­ries, contre toutes les into­lé­rances, contre tous les amal­games, contre tous les replis.

L’objectif de ces assas­si­nats poli­tiques est de créer une spi­rale de haines réci­proques. Nous devons déjouer…

Voir l’article original 1 231 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ce 7 janvier 2015, douze personnes ont été assassinée et quatre autres grièvement blessés dans un attentat sanglant commis contre les locaux de Charlie Hebdo à Paris.

Ce massacre ne peut être que condamné. L’Initiative Communiste-Ouvrière adresse donc ses sincères condoléances aux amis, aux proches et à la famille des victimes de cet attentat.

Voir l’article original 66 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Le Monde, 7 janvier 2015 :

C’est le grain de sable qui vient gripper la mécanique bien huilée de l’agenda économique du premier ministre Indien, Narendra Modi. Des centaines de milliers de mineurs ont entamé, mardi 6 janvier, une grève de cinq jours pour protester contre la libéralisation du secteur du charbon. Selon Gurudas Dasgupta, secrétaire général du syndicat All India Trade Union Congress, cette grève serait la plus suivie en Inde depuis 1977.

Quelques mois après avoir promis de l’électricité sans coupure aux Indiens, le premier ministre indien risque de les plonger dans le noir.

– 60 % des mines de charbon sont à l’arrêt

– À partir de samedi, des centrales thermiques pourraient connaître des pénuries de charbon

Voir l’article original 620 mots de plus

Solidarité Ouvrière

500 travailleurs de l’électricité, venus de tout le pays, ont manifesté mercredi à Téhéran devant le parlement. Les travailleurs dénoncent le licenciement des ouvriers en contrat précaire et revendiquent leur embauche définitive.

ir2

Ir3

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

I-télé, 8 janvier 2015 :

Plus d’un millier de suppressions de postes en 2015 à la SNCF ont été annoncées ce mercredi au comité central d’entreprise, qui a voté contre ce budget « d’austérité ».

Il s’agit du premier budget de la SNCF post-réforme ferroviaire. La compagnie est réunie depuis le 1er janvier avec Réseau Ferré de France, le gestionnaire du réseau dont elle était séparée depuis 1997. La réforme, entrée en vigueur au 1er janvier, vise notamment à préparer la SNCF à l’ouverture totale à la concurrence en 2022.

Voir l’article original 236 mots de plus

 

Solidarité Ouvrière

Nouvelles de Kabylie, 8 janvier 2015 :

Pas moins de 30 travailleurs de la subdivision des travaux public (STP) de la commune de M’Chedallah, située à une quarantaine de kilomètres à l’Est de Bouira, ont enclenché, hier, un mouvement de grève illimitée, et ce, suite au licenciement de 9 ouvriers contractuels.

Les ouvriers grévistes réclament la réintégration, dans les plus brefs délais, de leurs collègues limogés dans des postes permanents. Ils réclament, au même titre, l’amélioration de leurs conditions de travail et la satisfaction de l’ensemble des revendications soulevées, l’année dernière, dans une plate-forme de revendication.

Voir l’article original 235 mots de plus

Solidarité Ouvrière

Nouvelles de Kabylie, 8 janvier 2015 :

Le collectif des travailleurs d’Algérie poste appelle à une grève illimitée à partir de samedi prochain, afin de faire aboutir leur plate-forme de revendications socioprofessionnelles.

En effet, les bureaux de poste au niveau national risquent d’être paralysés encore une fois, à travers cette action de protestation. « Le collectif des travailleurs d’Algérie poste observera une grève à partir du 10 janvier, jusqu’à la satisfaction des revendications soulevées. », lit-on dans le communiqué rendu public, hier, par les protestataires, en estimant que le but de cette action est la promotion de ce secteur.

Voir l’article original 284 mots de plus

Mon site officiel / My official website

Il était l’invité mystère, avec Laurent Ruquier, Pierre Bénichou, Chantal Ladesou, Fabrice Eboué, Fabrice, Bernard Mabille et Sophie Garel. En tous les cas vive la liberté de la presse !

Voir l’article original

civilwarineurope

On ignore pour l’instant si cette fusillade a un lien quelconque avec les terroristes qui ont attaqué les bureaux de Charlie Hebdo.

Voir l’article original

civilwarineurope

imageUn homme âgé de 22 ans, soupçonné d’avoir jeté mardi soir des cocktails Molotov sur un commissariat de Laeken, a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles.

En tout, neuf personnes, dont sept mineurs et deux majeurs, ont été interpellées dans le cadre de cet incident, dont on ignore encore la cause, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles.

Selon une rumeur circulant sur Facebook, les échauffourées auraient éclaté à la suite de la publication de commentaires déplacés de policiers au sujet d’Abdelamine Benchick, le jeune homme qui a perdu une jambe la nuit du réveillon à l’issue d’une course-poursuite avec la police dans le cadre d’un vol de télévision. Selon le parquet, l’enquête ne permet pas d’établir à ce stade un lien entre les deux affaires.

Plusieurs dizaines de jeunes ont jeté vers 20h00 des cocktails Molotov et des pierres sur le commissariat de police de l’avenue…

Voir l’article original 98 mots de plus

Charlie Hebdo changed its website to read 'Je suis Charlie,' then posted the defiant slogan in different languages after the phrase spread around the world.

GLOBAL RELAY NETWORK

fusillade_545x460_autocrop-600-300x169Par Raphaël Berland, le 7 janvier 2015

Suite à l’attaque de Charlie Hebdo, qui a fait 12 victimes, nous avons souhaité nous entretenir avec Jean-Loup Izambert, journaliste professionnel, écrivain, auteur du livre « Crimes sans châtiment » et spécialiste des liens incestueux entre le pouvoir politique français, et la mouvance terroriste.

Le Cercle des Volontaires tient à préciser que nous sommes affligés par cet attentat (comme par tous les meurtres de civils), ainsi que par ses conséquences hélas prévisibles. Nous tenons également à préciser que RIEN, à cette heure-ci, ne permet de conclure à la culpabilité de telle ou telle mouvance. La seule chose que l’on puisse dire, c’est que ceux qui se frottent les mains actuellement sont ceux qui souhaitent la guerre civile, la guerre de religions.

PS : Je vous prie de bien vouloir nous excuser pour la piètre qualité sonore de cet enregistrement, je n’avais pas à…

Voir l’article original 13 mots de plus

Chérif Kouachi, 32 ans, recherché avec son frère Said, 34 ans, dans l’enquête sur l’attentat à Charlie Hebdo, est un jihadiste bien connu des services antiterroristes français, condamné une première fois en 2008 pour avoir participé à une filière d’envoi de combattants en Irak.

Né en novembre 1982 dans le Xe arrondissement de Paris, de nationalité française, surnommé Abou Issen, Chérif Kouachi a fait partie de ce qui a été appelé «la filière des Buttes-Chaumont», qui visait, sous l’autorité de «l’émir» Farid Benyettou, à envoyer des jihadistes rejoindre en Irak les rangs de la branche irakienne d’Al-Qaïda, dirigée à l’époque par Abou Moussab al Zarkaoui. Interpellé juste avant de s’envoler à destination de la Syrie, puis de l’Irak, il a été jugé en 2008 et condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis.

Deux ans plus tard, son nom a été cité dans le projet de tentative de faire évader de prison l’islamiste Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien membre du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné en 2002 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis l’attentat à la station RER Musée d’Orsay en octobre 1995 à Paris (30 blessés).

Chérif Kouachi était notamment soupçonné d’être proche de Djamel Beghal, une autre figure de l’islam radical français, qui a purgé dix ans de prison pour la préparation d’attentats, avec lequel il était soupçonné d’avoir participé à des entraînements.

Après avoir été mis en examen dans cette affaire, il a toutefois bénéficié d’un non-lieu.

Crâne rasé et ovale, bouc clairsemé sur la photographie diffusée par la police, Chérif Kouachi est susceptible d’être «armé et dangereux», tout comme son frère Said, né en septembre 1980 également dans le Xe arrondissement parisien.

Ce dernier, lui aussi de nationalité française, apparaît sur l’appel à témoins les yeux marrons, de courts cheveux bruns et un collier de barbe peu fourni.

Les deux frères sont soupçonnés d’être les auteurs de la tuerie à Charlie Hebdo, qui a fait douze morts mercredi en fin de matinée. La carte d’identité d’un des deux hommes avait été retrouvée dans la voiture abandonnée porte de Pantin.

Dans un premier avis de recherche diffusé en début de soirée auprès des forces de l’ordre figurait le nom d’un troisième suspect, Mourad Hamyd, 18 ans. Ce dernier est le beau-frère de Chérif Kouachi. Il était soupçonné d’avoir aidé les tireurs. Un témoin avait fait état de la présence d’un troisième complice dans la voiture au moment de la fuite.

Il s’est rendu mercredi en fin de soirée à la police à Charleville-Mézières, dans les Ardennes, «après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux», a expliqué à l’AFP une source proche du dossier.

Des internautes se présentant comme ses camarades de classe avaient auparavant affirmé sur Twitter que Mourad Hamyd était en cours avec eux au lycée au moment de l’attaque, utilisant le mot-clé #MouradHamydInnocent.

AFP

source: http://www.liberation.fr/societe/2015/01/08/charlie-hebdo-le-suspect-cherif-kouachi-jihadiste-connu-de-l-antiterrorisme_1175960
000000000000000000000000000

Publié à 02h09, le 08 janvier 2015, Modifié à 04h31, le 08 janvier 2015

Charlie Hebdo : un suspect s'est rendu, deux frères recherchés

Par Julien Ricotta avec Agences
L’ESSENTIEL – Le plus jeune des trois hommes recherchés après l’attaque de Charlie Hebdo s’est rendu à la police.

L’INFO : UN DES SUSPECTS S’EST RENDU A LA POLICE
Le plus jeune des trois hommes recherchés dans l’enquête sur l’attaque de Charlie Hebdo s’est rendu mercredi soir au commissariat de Charleville-Mézières (Ardennes) et a été placé en garde à vue, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier. Mourad Hamyd, 18 ans, soupçonné d’avoir aidé les deux tireurs, s’est rendu « vers 23h00 après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux », a expliqué une source proche du dossier.

Une porte-parole du Parquet de Paris a insisté sur le fait que le jeune homme né en 1996 « ne s’est pas rendu » mais s’est présenté de son plein gré aux autorités mercredi en fin de soirée. « Il a été interpellé et placé en garde à vue », a confirmé une autre source proche du dossier, affirmant aussi que « plusieurs gardes à vue » étaient en cours « dans l’entourage » des deux frères recherchés dans cette affaire, Chérif et Saïd Kouachi.
LA POLICE DIFFUSE UN APPEL A TÉMOINS :
Un appel à témoins avec les photos des deux frères recherchés dans l’enquête sur l’attentat contre Charlie Hebdo a été diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi par la police. Ces personnes, Chérif et Said Kouachi, 32 et 34 ans, sont « susceptibles d’être armées et dangereuses », prévient la préfecture de police de Paris, précisant qu’ils « font l’objet de mandats de recherche ».

Toute personne détenant des informations sur les suspects est invitée à joindre le numéro vert 0805 02 17 17.

Charlie Hebdo : un suspect s'est rendu, deux frères recherchés

>> LIRE AUSSI : Charlie Hebdo, la police lance un avis de recherche pour les deux frères

DES OPÉRATIONS DU RAID ET DU GIPN A REIMS ET A CHARLEVILLE-MEZIERES.
Des opérations ont été menées par le Raid et le GIPN dans la nuit de mercredi à jeudi à Reims et à Charleville-Mézières, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat contre Charlie Hebdo. Une vingtaine de policiers du Raid lourdement armés ont pénétré peu après minuit dans un immeuble du quartier Croix-Rouge de Reims, et en sont ressortis une dizaine de minutes plus tard.

A Charleville-Mézières, une vingtaine de voitures banalisées transportant des hommes en cagoule, certains avec l’écusson du GIPN sur leur blouson, ont pénétré dans le parking du commissariat central entre 0h15 et 1h15. L’opération dans la préfecture des Ardennes, non confirmée de source policière, semblait terminée, les hommes étant en train de ranger leur matériel. Ces opérations ont été menées pour tenter de trouver des indices des trois suspects.

• LE BILAN PROVISOIRE : l’attaque contre l’hebdomadaire satirique a fait douze morts mercredi, le plus grave attentat en France depuis plus d’un demi-siècle.Les dessinateurs historiques de Charlie Hebdo, Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et Honoré figurent parmi les victimes. Bernard Maris, économiste médiatique et chroniqueur sur France Inter, a également été tué ainsi que le Clermontois Michel Renaud, la psychiatre Elsa Cayat et le correcteur de l’hebdomadaire Mustapha Ourrad. Un agent de maintenance, Frédéric Boisseau, a aussi été exécuté. Onze autres personnes sont blessées, dont quatre grièvement et « dans une situation d’urgence absolue », selon Bernard Cazeneuve.

>> LIRE AUSSI – Charlie Hebdo, l’effroyable attentat

• UNE JOURNÉE DE DEUIL NATIONAL JEUDI : François Hollande a décrété mercredi soir une journée de deuil national, jeudi, dans toute la France. « Il y aura à 12 heures un moment de recueillement dans tous les services publics, et j’invite toute la population à s’y associer », a-t-il déclaré dans une allocution télévisée. Le président de la République a également annoncé que les drapeaux seraient mis en berne pendant trois jours.

>> LIRE AUSSI – Journée de deuil national, que va-t-il se passer ?

source: http://www.europe1.fr/faits-divers/charlie-hebdo-operations-de-police-a-reims-et-charleville-mezieres-2337809

00000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :