FRANCE (Bercy): Bernard Cazeneuve, ex ministre du budget , avait filé un coup de pouce fiscal à la belle-mère de Larcher

Publié: 6 janvier 2015 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, 3 - POLITIQUE, France, Informations générales, Les élus, Les tartuffes, Paris, Réflexions, Société
Tags:, , , , ,

Bernard Cazeneuve, le facteur de BERCY, décoré de l’Ordre royal du Cambodge (Magouille en vue: Bernard Cazeneuve décoré par un ordre templier bidon….) sait aussi se faire généreux avec ses adversaires politiques.

Bernard Cazeneuve en déplacement dans Paris, le 28 septembre 2014. (WITT/SIPA)

Lorsqu’il était ministre du Budget, l’ancien maire de Cherbourg aurait accordé une « faveur fiscale » à la belle-mère de l’UMP Gérard Larcher, rapporte « Le Canard enchaîné » à paraître ce mercredi 7 janvier.

Gérard Larcher, président UMP du SénatFin 2013, alors qu’il n’avait pas encore regagné son siège de président du Sénat, Gérard Larcher a personnellement écrit au ministre du Budget de l’époque pour plaider la cause d’une association présidée par sa belle-mère à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Pour quelle raison ? Le Résidence Club de Neuilly (un club très fermé réservé aux copropriétaires) est sous le coup d’un redressement fiscal de 498.599 euros pour avoir appliqué un mauvais taux de TVA et s’être soustrait à des impôts commerciaux, le fisc considérant la structure comme une association à but lucratif.

Un « dégrèvement de 450.000 euros »

Bernard Cazeneuve décide alors de répondre au sénateur Larcher – « Je peux vous assurer que j’ai fait procéder à une étude particulièrement attentive de votre demande par la Direction générale des finances publiques » – et de lui donner gain de cause. Conséquence immédiate : comme le raconte le journal satirique, l’association bénéficie d’un « dégrèvement de 450.000 euros ».

Interrogé sur ce coup de pouce par « Le Canard enchaîné », Gérard Larcher balaie toute polémique. « C’est classique. Les parlementaires sont l’intermédiaire entre les citoyens et l’administration », se contente-t-il d’expliquer. Le cabinet de Bernard Cazeneuve explique de son côté qu' »il n’y a eu aucune intervention pour influencer ce contrôle » fiscal. « Quand un ministre est saisi par un parlementaire, il interroge ses services puis signe le courrier de réponse, c’est l’usage ». Autrement dit : Cazeneuve a joué les facteurs, rien d’autre.

G.S.

SOURCE: http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20150106.OBS9410/le-coup-de-pouce-fiscal-de-cazeneuve-a-la-belle-mere-de-larcher.html

PLUS:

Dans l’actualité

0000000000000000000000000000000000

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s