Archives de 1 janvier 2015

Solidarité Ouvrière

Leral.net, 1 janvier 2015 :

Rien ne va plus à la Compagnie sucrière Sénégalaise (Css). Un arrêt de travail a été observé par les travailleurs saisonniers qui ont refusé de rejoindre les champs.

Ces ouvriers communément appelés «Tioté», selon Walf Fm, revendiquent une revalorisation salariale. Aussi menacent-ils de poursuivre leur mouvement si leur plateforme revendicative n’est pas satisfaite.

Voir l’article original 25 mots de plus

Solidarité Ouvrière

France 3 Corse, 1 janvier 2015 :

La grève initiée mardi à l’Office de l’Equipement Hydraulique de la Corse – OEHC – est suspendue jusqu’à lundi 5 janvier prochain. Direction et syndicats se sont rencontrés mercredi après-midi à Bastia.

Afin de ne pas perturber la distribution de l’eau pendant les fêtes de fin d’année, la CGT et Force Ouvrière ont préféré reprendre temporairement le travail après la négociation qui s’est déroulée mercredi entre la direction et les syndicats dans les locaux de l’OEHC.

Voir l’article original 199 mots de plus

Solidarité Ouvrière

La Dépêche, 1 janvier 2015 :

«En raison d’un mouvement social d’une partie du personnel du métro le service des lignes A et B est interrompu à partir de 21 heures (heure des derniers départs de chaque terminus). La reprise du service normal est prévue jeudi 1er janvier vers 6 heures», indiquait hier soir la direction de Tisséo sur son site internet.

Avant cette soirée du Réveillon, les agents grévistes avaient déjà cessé le travail le 26 octobre, jour du marathon de Toulouse ; le 20 et le 21 décembre, et le 25 décembre. Ils réclament des effectifs supplémentaires, davantage de sécurité dans le métro et des hausses de salaires. Si la direction de Tisséo a rejeté les revendications salariales, elle ne ferme pas la porte aux négociations sur les autres sujets. Le préavis de grève court jusqu’au 31 janvier 2015.

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Charente Libre, 31 décembre 2014 :

Les grévistes de Leroy-Somer, qui tiennent depuis maintenant quatorze jours le siège de l’usine de Rabion et de la fonderie, à Angoulême, ont décidé en assemblée générale ce mercredi matin de poursuivre leur mouvement.

« Nous nous tiendrons à la décision de justice, explique Eric Géraud, délégué syndical central CGT, et nous laisserons passer les camions qui se présenteront. » Pour autant, les ouvriers comptent bien rester rassemblés devant les portes du site pour montrer leur détermination demeurée « intacte » selon le syndicat : « Dans les faits le mouvement n’a pas été reconnu illégal, les neuf personnes assignées ne font l’objet d’aucune condamnation, et ça c’est le plus important » insiste Eric Géraud.

Voir l’article original 218 mots de plus

Cellule44

Flagrant délit de mensonge du CRIF

IRIB-Le CRIF raconte n’importe quoi pour essayer de faire croire à sa toute puissance. Ainsi, il a annoncé sur son site avoir fait plier les responsables des panneaux Decaux et obtenu qu’ils retirent l’affiche sur Gaza, présente depuis plusieurs jours en Ile de France. Une petite vérification nous a permis de constater qu’il s’agissait d’un mensonge de plus.

Dans un article intitulé « Le CRIF réagit à la campagne JC Decaux pour la Palestine », cette officine israélienne affirmait à propos de cette campagne d’affichage initiée par le Secours Islamique et présentée par le CRIFcomme « un appel à la haine d’Israël » :
« Robert Ejnes s’est entretenu avec le DG Stratégie de JC Decaux et la campagne sera recouverte dans les 24h. »

http://www.crif.org/fr/lecrifenaction/le-crif-réagit-à-la-campagne-jc-decaux-pour-la-palestine/53771

Eh bien non, le CRIF n’a pas obtenu satisfaction. La direction de JC Decaux a fait savoir :

« Cette campagne…

Voir l’article original 211 mots de plus

Votre revue de presse quotidienne depuis huit ans, relative à l'actualité des forces de l'ordre et de la sécurité

Dans la capitale du Royaume-Uni, des dizaines de cyclistes ont décidé de s’équiper de caméras lors de leurs trajets à vélo pour filmer les infractions commises par les chauffards et ainsi les dénoncer à la police……SUITE

Voir l’article original

Votre revue de presse quotidienne depuis huit ans, relative à l'actualité des forces de l'ordre et de la sécurité

940 voitures ont été brûlées la nuit de la Saint-Sylvestre en France, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Il s’agit là d’une baisse de 12% par rapport à l’an dernier……SUITE

Voir l’article original

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2 700 personnes. Ce blog a été vu 45 000 fois en 2014. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 17 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

0000000000000000000000000000000

Joué-les-Tours : le procureur peine à imposer la version policière

Le commissariat de Joué-lès-Tours, le 20 décembre, après les faits.

La version officielle qui conte, dans le détail, l’agression de quatre policiers par un jeune français musulman d’origine burundaise au commissariat de Joué-lès-Tours ne peut souffrir d’aucune contestation. C’est Jean-Louis Beck, procureur de la République de Tours, qui l’a assuré en cette veille de nouvel an, lors d’une conférence de presse convoquée précipitamment. Le magistrat, agacé, souhaitait «faire un certain nombre de mises au point afin que l’on ne s’égare pas et qu’on ne colporte pas des informations inexactes».
Selon lui, les faits sont les suivants. Samedi 20 décembre, peu avant 14 heures, Bertrand Nzohabonayo, alias Bilal, un homme d’une vingtaine d’années à la barbe fournie et à l’allure sportive se présente au commissariat de Joué-lès-Tours, une commune calme d’Indre-et-Loire posée en périphérie de Tours. Il tambourine à la porte, un policier vient lui ouvrir. Ce dernier est aussitôt agressé de plusieurs coups de couteau au cri «d’Allahou Akbar» [Dieu est le plus grand, en arabe]. Des collègues interviennent dans le sas de sécurité et sont eux aussi agressés de plusieurs coups de couteau, toujours au cri d’Allahou Akbar. Une policière, elle aussi atteinte, finit par l’abattre de plusieurs balles. Décès constaté une demi-heure après le commencement des faits.

Pourtant, depuis cette agression, une autre histoire se trouve relayée par des témoins directs et des proches du jeune homme. Celle-ci assure que Bertrand Nzohabonayo n’a jamais crié Allahou Akbar, version confortée par quatre témoins rencontrés par les différents médias et qu’il ne s’est pas rendu seul au commissariat, mais accompagné par des policiers qui souhaitaient l’entendre dans le cadre d’une agression subie par l’un des policiers locaux la veille au soir.

Un témoin a affirmé devant les caméras de l’AFP : «J’ai vu les quatre policiers prendre le monsieur pour le rentrer à l’intérieur, ils lui ont dit : “Calmez-vous!” et le monsieur a commencé à crier “Aaah!” et à se débattre.»

la suite: http://www.liberation.fr/societe/2014/12/31/joue-les-tours-le-procureur-peine-a-imposer-la-version-policiere_1172365?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

00000000000000000000000000000000000

La laïcité comme arme de destruction de la France ?

Par La Voix de la Russie | Une étude nous explique le Grand remplacement entre les lignes et la non volonté des communautés ethniques à vouloir intégrer la société française.

Une étude menée par l’institut Sociovision réalisée en novembre 2014 montre la différence entre les Français qui vivent dans l’hexagone et surtout les définitions inversées des valeurs. L’étude dit que les Français, dans leur majorité, souhaitent une discrétion des affirmations religieuses et que les musulmans français souhaitent affirmer leur identité religieuse au-delà de la sphère privée. La France a fait son travail sur la présence de la religion avec les philosophes des Lumières, la Révolution sanglante et barbare de 1789 pour accoucher de la loi de 1905 qui sépare le religieux de l’Etat.

Avec l’Islam la France se heurte à un nouveau travail sur la religion sur sa terre qui ne devrait pas avoir lieu d’être et qui envahit tous les médias et les rues de France à devenir obsessionnel. Les responsables politiques, souvent des anciens de mai 68 (des adorateurs de la fornication débridée et antireligieux aux cheveux à la Jésus du temps de leur jeunesse) déforment la définition de la laïcité et soutiennent l’activité d’une religion qui remet en cause la laïcité en France. L’étude nous explique le Grand remplacement entre les lignes et la non volonté des communautés ethniques à vouloir intégrer la société française.

Société sécularisée. « Les Français s’éloignent non seulement de la pratique mais aussi de la croyance religieuse », peut-on lire dans l’étude. De 1994 à 2014 le nombre de non pratiquants et de non croyants est passé de 32 % à 39 %, le nombre de pratiquants de 14 % à 10 %, le nombre de croyants de 45% à 36 %, ceux rattachés à une communauté sans être croyants de 9 % à 14 %. L’étude de Sociovision dit que le sentiment de communautarisme a augmenté dans une France devenue plus multiculturelle où la population catholique apparaît majoritairement vieillissante (43 % des catholiques ont plus de 50 ans), là où les musulmans sont, à l’inverse, plutôt jeunes (41 % des musulmans ont moins de 30 ans). La France est fragmentée et constituée de plusieurs ethnies du fait du multiculturalisme (ce n’est pas un multiculturalisme européen) ce qui dépasse le fait religieux tout en faisant le jeu de l’islam qui ne serait pas seulement une religion.

Encore Islam. « A peine la moitié des Français se disent catholiques ; l’Islam est très minoritaire, mais sa pratique est importante et portée par de jeunes générations », ajoute l’étude de Sociovision. Les « Sociovisionnaires » ont l’art de se contredire dans la même phrase certainement pour ne pas inquiéter les Français qui ne sont plus religieux depuis des générations, qui avec la poussée de l’Islam se découvrent un jour chrétien, et dont la population vieillit surtout que de Lampedusa ce ne sont pas des Francs, des Germains ou des Celtes, ni des Russes, qui débarquent. L’étude plante le doigt sur un phénomène inquiétant pour le pays ou réjouissant selon la position du lecteur. « La religion catholique reste bien sûr la religion la plus importante, de très loin, mais s’y attache désormais moins de la population française (48,5 %). La seconde religion en nombre, l’islam, rassemble 5,8 % des Français. Les autres religions (protestante, juive ou bouddhiste) réunissent chacune moins de 2 % de notre échantillon ».

Les experts de d’Institut disent, à se taper la tête contre les 4 murs de la salle de rédaction (murs heureusement très éloignés), « rappelons que notre échantillon n’intègre pas la population étrangère vivant en France ! ». Justement l’échantillon de Sociovision devait intégrer la population étrangère vivant en France ! Le Sénat publie sur son site, « en juin 1998, dans son rapport au nom de la commission d’enquête du Sénat sur les régularisations d’étrangers en situation irrégulière présidée par notre ancien collègue M. Paul Masson, notre collègue M. José Balarello écrivait qu’« une estimation du nombre des clandestins entre 350.000 et 400.000 ne paraît pas éloignée de la réalité. Selon M. Nicolas Sarkozy, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire, entre 200.000 et 400.000 étrangers en situation irrégulière seraient aujourd’hui présents sur le territoire national et entre 80.000 et 100.000 migrants illégaux supplémentaires y entreraient chaque année ». Qu’en-est-il de ce nombre au début 2015 ?

Faits. « La discrétion des appartenances religieuses, dans la vie collective, celle de tous les jours, et pas seulement dans les services publics, est le souhait d’une large majorité des Français et devrait être la règle de notre vise sociale. 82 % des Français estiment que la religion est une question privée et que les signes d’appartenance religieuse doivent rester discrets en public », dit l’étude qui ne tient pas compte de l’avis des étrangers vivant en France…

Avec ce constat, « Ceux qui se situent politiquement les plus à Gauche acceptent mieux les affirmations d’ordre religieux que la moyenne », Sociovision explique que la Gauche prône l’éclatement de la laïcité dans le pays et soutient les comportements ethniques alors qu’à l’époque de Georges Marchais c’était l’inverse. Sociovision montre aussi dans sont étude que l’Islam est le problème dans la ociété française, « Le refus de serrer la main à une personne de sexe opposée, ou bien de fréquenter des lieux mixtes, comme les piscines, constitue l’attitude la plus rejetée par l’échantillon ».

Les élites politiques utilisent la laïcité pour interdire les sapins de Noël et les crèches dans les lieux publics ou dans des mairies mais soutiennent le ramadan comme le fait l’hôtel de ville de Paris en célébrant le début du ramadan sans parler des aides de diverses communes pour la construction de mosquées, qui à la différence des églises, tout en étant des centres d’éducation, sont des administrations qui gèrent l’état civil des populations musulmanes en invitant leurs ouailles à ne pas respecter la laïcité. Dalil Boubakeur l’a dit haut et fort « un sourire aux lèvres », « aujourd’hui, les maires sont les premiers bâtisseurs des mosquées ». Les élus de la République sont donc les premiers « déconstructeurs » de la laïcité.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_12_26/La-laicite-comme-arme-de-destruction-de-la-France-0545/

0000000000000000000000000000

000000000000000000000000000000

Happy New Year

Publié: 1 janvier 2015 dans Informations générales
Tags:

Armer Désarmer

Salle de l'Assemblée Générale de l'ONU. Photo Benoît Muracciole Salle de l’Assemblée Générale de l’ONU. Photo Benoît Muracciole

Article from La Revue internationale et stratégique 2014, with the kind permission of the Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) and the International Peace Information Service (IPIS)

IPIS Insights

The Arms Trade Treaty. Prospects and

Challenges as it “enters into force”

2

The entry into force of the Arms Trade Treaty (ATT) on 24 December 2014[1] is seen as a sign of hope that irresponsible transfers of conventional arms will at last begin to be eradicated. Declarations of commitment by states around the world to implement the ATT have snowballed over the past year since the UN General Assembly voted decisively on 2 April 2013 to adopt the treaty[2].

The ATT represents a paradigm shift in international law on arms transfers because for the first time in history international human rights standards have been codified alongside other international standards to…

Voir l’article original 7 028 mots de plus

Armer Désarmer

Salle de l'Assemblée Générale de l'ONU. Photo Benoît Muracciole Salle de l’Assemblée Générale de l’ONU. Photo Benoît Muracciole

 Article de la Revue internationale et stratégique 2014, mis en ligne avec l’aimable autorisation de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) ainsi que de l’International Peace Information Service (IPIS)

L’entrée en vigueur imminente du Traité de commerce des armes (TCA), à la fin de l’année 2014[1], est perçue comme un motif d’espoir : le bannissement des transferts irresponsables d’armes conventionnelles serait sur le point de commencer. Au cours de l’année écoulée, et depuis l’adoption décisive du traité par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) le 2 avril 2013, les déclarations d’engagement des États pour mettre en oeuvre le TCA ont fait boule de neige[2]. Le TCA constitue un changement de paradigme dans le droit international sur les transferts d’armes.

Pour la première fois dans l’Histoire, des obligations universelles relatives aux droits de l’homme ont…

Voir l’article original 3 525 mots de plus

APPEL DE GENÈVE II

Jean-Philippe Scalbert, Dipl.Ing Eidgenössische Technische Hochschule Zürich

Atomausstieg, ja aber wann?

Ein grosser Teil der Schweizer Bevölkerung fühlt sich von einer unmittelbaren Gefahr bedroht, weil er einschätzt, dass ein atomarer Unfall auch in der Schweiz und nicht nur in Ukraine oder in Japan sich bereits morgen ereignen kann. Der anderer Teil der Bevölkerung empfindet diese Angst nicht, weil er den Schweizern (und französischen?) Verantwortlichen vertraut, den atomarer Unfall mit hundertprozentiger Sicherheit vermeiden zu können. Der Konflikt um die Atomkraftwerke ist eigentlich ein Glaubenskrieg.

Gegenwärtig setzen die Atombefürworter ihre « Religion » durch, und muten ihren Gegnern ein latentes Unsicherheitsgefühl zu.

Jedoch hat das Volk beschlossen, dass er dieser Unsicherheit los werden will, und für den atomaren Ausstieg im Jahre 2012 gestimmt.

Aber die Atombefürworter haben die Lage wieder im Griff :Der „Fukushima-Effekt“ lässt bereits nach, und rund um die Debatte über die Energetische Strategie 2050 scheinen die Regierung und die Bundeskammern eher bemüht…

Voir l’article original 2 343 mots de plus

Analogie complète

Monsanto, le géant américain des semences, visait l’obtention d’un brevet portant sur des tomates issues de sélection traditionnelle et naturellement résistantes à un champignon appelé Botrytis cinerea. Mais c’était sans compter l’opposition de la coalition No Patent on seeds ! (pas de brevets sur les semences), un collectif d’associations engagées contre le brevetage des végétaux, des graines et des animaux d’élevage [1].

« Les tomates originales utilisées pour ce brevet proviennent de la banque internationale de gènes de Gatersleben en Allemagne, explique la coalition. La résistance recherchée était déjà connue chez ces plantes. Or, Monsanto a publié un brevet formulé de façon à créer l’impression que des techniques de génie génétique avaient été utilisées pour produire lesdites tomates. » Il ne s’agirait donc pas d’une invention, critère incontournable pour obtenir un brevet. L’argument a été semble t-il retenu par l’Office européen des brevets – chargé d’étudier…

Voir l’article original 158 mots de plus