Le patron de Sanofi débarqué

Le Monde.fr | 29.10.2014 à 07h49 • Mis à jour le 29.10.2014 à 09h00 | Par Cédric Pietralunga et Denis Cosnard

L'avenir de Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi, est compromis.

Les évènements s’accélèrent chez Sanofi. Après des mois de rumeurs et deux journées de terribles turbulences au sommet du groupe pharmaceutique, le conseil d’administration a tranché. Réunis en urgence mercredi 29 octobre avant l’ouverture de la Bourse, les administrateurs ont décidé d’écarter immédiatement le directeur général actuel, Chris Viehbacher. Serge Weinberg, le président du conseil, va sortir de son rôle non exécutif et devenir PDG pour quelques mois. Le temps de chercher un nouveau dirigeant. Une fois trouvée la perle rare, M. Weinberg redeviendra simple président.

Après le non-renouvellement d’Henri Proglio chez EDF et la mort de Christophe de Margerie chez Total, Sanofi est le troisième poids lourd du CAC à changer brusquement de patron en quelques jours.

RUMEURS ET CLARIFICATION

Le directeur général de Sanofi, Christopher Viehbacher, n’avait obtenu lundi de Serge Weinberg, le président du conseil d’administration, aucune réponse sur son avenir dans le groupe, bien qu’il ait posé la question avec insistance en séance. Le président du conseil s’est contenté de dire que le sujet n’était pas à l’ordre du jour, conformément aux termes d’un communiqué publié lundi par Sanofi.

La crise entre les deux dirigeants avait éclaté au grand jour lundi avec la publication dans Les Echos d’une lettre adressée par M. Viehbacher aux membres du conseil d’administration. Il y évoquait des rumeurs persistantes sur son sa possible éviction et réclamait une clarification rapide de la situation.

Ces turbulences au sein de la direction de Sanofi- ainsi que la publication d’un résultat trimestriel en baisse et des perspectives aux Etats-Unis moins bonnes que prévu – ont fortement pénalisé l’action Sanofi à la Bourse de Paris mardi 28 octobre.

Le cours de l’action Sanofi s’est effondré de 10,6 %, avec pour conséquence de faire fondre la capitalisation boursière du groupe. Celui-ci n’est désormais plus la première valeur du CAC 40. Il pointe à la deuxième place derrière Total.

Lire aussi : L’inquiétant bulletin de santé de Sanofi

commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s