Archives de 22 octobre 2014

New witness testimony, radio links, site access as team seeks to establish what happened to MH17. Locals speak of a horror and shock. Some of a second plane; experts of 30mm cannon bulletholes. Will the truth of MH17 ever be revealed?

00000000000000000000000000000

Les policiers et les paramédics sont venus en... (Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Les policiers et les paramédics sont venus en aide à une personne blessée au Monument commémoratif de guerre, à l’angle des rues Elgin et Wellington.

Adrian Wyld, La Presse Canadienne

———————————-

Louis-Denis Ebacher, Patrick Duquette, Paul Gaboury, Jonathan Blouin, Mathieu Bélanger, Guillaume St-Pierre
Le Droit

La situation de crise se poursuit à Ottawa. Des dizaines de coups de feu ont été tirés en matinée lors de deux fusillades distinctes: l’une au Monument commémoratif de Guerre, à l’angle des rues Elgin et Wellington, et l’autre au Parlement.

Attentat au Parlement: premiers éléments sur le suspect abattu

Le sergent d’armes Kevin Vickers a présumément abattu l’un des tireurs, au Parlement.

Pawel Dwulit, La Presse Canadienne

Un soldat des Forces armées canadiennes en uniforme est mort, après avoir été atteint par balles au Cénotaphe.

Selon le Globe and Mail, il s’agirait de Nathan Frank Cirillo, âgé de 24 ans, qui était membre de la garnison des Argyll & Sutherland Highlanders du Canada, des réservistes basés à Hamilton. Des membres du régiment faisaient depuis quelques jours leur tour de garde au monument historique à Ottawa.

La famille n’était pas en mesure de confirmer cette information. «Nous ne pouvons rien confirmer, les Forces armées sont présentement chez nous», a déclaré un membre de sa famille rejoint par La Presse.

L’un des suspects a été abattu par les services de sécurité du Parlement, vraisemblablement par le sergent d’armes Michael Vickers.

Selon le réseau américain CBS, qui cite des sources des autorités américaines, le nom du suspect abattu serait Michael Zehaf-Bibeau, un Montréalais né au Canada en 1982.

Un nombre indéterminé de suspects serait possiblement toujours au large.

Des sources hospitalières de l’Hôpital Civic ont confirmé que trois autres personnes ont été blessées, dont une par balles. Ils sont tous dans un état stable et leur vie n’est pas en danger.

Contrairement à ce qui a été annoncé plus tôt, il n’y a eu que deux fusillades, mercredi. Aucune fusillade n’a eu lieu à l’intérieur du Centre Rideau.

En conférence de presse, en après-midi, les forces de l’ordre n’ont divulgué aucune information concernant les suspects, ainsi que la ou les armes utilisées dans la fusillade.

Le niveau de sécurité sur la colline du parlement était au niveau «moyen» ce matin, comme c’est le cas depuis plusieurs mois.

Toutes les bases militaires au pays ont cependant été fermées aux visiteurs et les membres des Forces armées canadiennes ont reçu l’ordre de ne plus sortir en public en uniforme, à moins qu’ils ne soient en fonction.

source: http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/justice-et-faits-divers/201410/22/01-4811541-attentat-au-parlement-premiers-elements-sur-le-suspect-abattu.php

000000000000000000000000

Air Combat Command’s Gen. Mike Hostage talks about 5th gen. combat aircraft

Publié: 22 octobre 2014 dans ARMEMENT, Informations générales
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Global News

TORONTO – Parts of Ottawa were still under lockdown Wednesday afternoon after a soldier was shot while guarding the War Memorial near Parliament Hill.

WATCH: Raw video – Ottawa in chaos
[tp_video id=1629391]

The events started at 9:52 a.m. when police received « numerous calls » about a shooting at the War Memorial. Witnesses reported seeing the gunman get into a car and head toward the Parliament Buildings.

READ MORE:No plans to arm guards at Queen’s Park after Ottawa shooting

Soon afterwards, police descended on the area, closing off many streets. Traffic cameras showed empty streets leading up the immediate area.

GALLERY: The Ottawa shooting

In front of Parliament, it was another story. Dozens of police cars were seen, shouts of armed officers to media and those in the area rang out. The whole event took place in a radius of less than a kilometre.

Then, around 9:55 a.m., a journalist

Voir l’article original 24 mots de plus

Looking for the Blessed Hope

A Canadian soldier shot and killed a masked terrorist on a rampage at the Canadian Parliament complex in Ottawa Canada.  The city is currently in lock-down and the hunt is on for additional shooters.  It is not known whether or not all the shootings are related.

The US embassy is also on lock-down.

The story is developing….

Please pray for the families of the dead and wounded, and pray God’s wisdom for leaders and law enforcement officials in Canada.

Voir l’article original

Global News

QUEBEC CITY — Children on a school excursion to the National Assembly were turned away, as Sûreté du Québec (SQ) officers took positions on each side of the building, limiting circulation and blocking access to entrances and exits.

Meanwhile, inside the province’s legislative buildings, Premier Philippe Couillard insisted it would be business as usual.

« Our democratic society will not buckle before such blind acts of violence, » said the Premier.

Question Period was held as scheduled.

« It’s fundamental for us to go on with what we have to do. » 

« You don’t have to obey to threats or things like that, » added Municipal Affairs Minister Pierre Moreau.

READ MOREAdditional security measures in Quebec following Ottawa shootings

The Ottawa shootings come just 48 hours after 25-year-old Martin Rouleau hit and killed a soldier in St-Jean-sur-Richelieu.

However, Public Security Minister Lise Thériault was careful about linking the two events.

READ MORE: Canadian…

Voir l’article original 128 mots de plus

Global News

TORONTO – There are extra police at the Ontario legislature and officials will carry out a routine review of security measures at Queen’s Park in the wake of multiple shootings in Ottawa on Wednesday. However, there’s currently no intentions among Ontario’s leaders to arm security guards at Queen’s Park.

Dennis Clark, the Sergeant-at-Arms of the Ontario Legislature, said the province has a memorandum of understanding with the Toronto Police that allow for increased security whenever necessary.

“Anytime a similar situation happens like that, it goes immediately into effect, they add extra patrols and we work with them in concert with whatever the issue is,” Clark, a former RCMP officer said. “We have a fully seamless security service here that are well-trained and, like I said, we work in concert with Toronto Police.”

READ MORE: One suspect dead after soldier shot in attack on Parliament Hill

A member of the Canadian…

Voir l’article original 401 mots de plus

Global News

TORONTO — The extensive media coverage of Wednesday’s events in Ottawa and the flood of details and images on social media may cause some children to have feelings of fear or anxiety.

According to the U.S.-based National Association of School Psychologists (NASP), children take emotional cues from the adults in their lives so it’s important to appear calm and in control.

The organization advises adults to reassure children they — and the people they care about — are safe.

NASP also recommends adults tell children it is okay to feel upset.

« Tell children the truth, » the organization advises in a guide posted online. « Don’t embellish or speculate about what has happened.

« Be careful not to stereotype people or countries that might be associated with the tragedy. Children can easily generalize negative statements and develop prejudice. Talk about tolerance and justice versus vengeance. »

The advice for parents includes what, perhaps…

Voir l’article original 179 mots de plus

Global News

The mother of a Calgary man who died fighting for Isis in Syria is reacting to the violence in Ottawa today and the terrorist attack in Quebec Monday.

Chris Boudreau’s 22-year-old son Damian Clairmont converted to Islam and travelled to Syria in 2012.

He was killed in the on-going fighting there earlier this year.

Clairmont’s death prompted his mother to begin lobbying for support and protection for Canadians from home grown terrorists.

She says the danger has now reached a boiling point.

While the motive behind today’s attack on Parliament Hill is still not clear, the violence is very concerning.

« We shouldn’t have to live in fear like this, » said Chris Boudreau.

« We should feel comfortable that we can live a peaceful life and looks what is happening and what is spiraling out of control, » she said.

« It makes me feel really uncomfortable. I don’t feel confident right now that…

Voir l’article original 46 mots de plus

L'actualité française et internationale par la rédaction d'Europe 1 - Politique, culture, faits divers, économie, médias.

Fusillade au Canada : « c’était l’affolement général »

Publié à 19h19, le 22 octobre 2014, Modifié à 19h43, le 22 octobre 2014

Fusillade au Canada : "c'était l'affolement général"
© Capture d’écran Radio Canada

TÉMOIGNAGE E1 – Frédéric Leturque, le maire d’Arras, raconte comment il a échappé de peu à la fusillade du Parlement d’Ottawa, qui a fait un mort.

A dix minutes près, il se serait retrouvé en pleine fusillade. Frédéric Leturque, le maire d’Arras, qui avait rendez-vous mercredi avec le président du Sénat canadien, arrivait au Parlement quand une fusillade a éclaté à l’intérieur. Au moins trois hommes armés ont ouvert le feu, en trois endroits distincts de la capitale fédérale d’Ottawa : le Parlement, le monument aux morts et le centre commercial.

>> LIRE AUSSI – Canada : plusieurs tireurs font feu dans Ottawa

« La voiture des auteurs était juste à côté ». Frédéric Leturque raconte comment il a échappé de peu à la fusillade. « Si le rendez-vous n’avait pas été décalé de dix minutes, on aurait été dans l’entrée au moment des faits. En fait, on a appris en arrivant aux portes du Parlement qu’un problème se passait. A priori, la voiture des auteurs était juste à côté de nous », a confié l’élu sur Europe 1.

Écoutez Frédéric Leturque :


Selon différents témoignages, les tireurs ont d’abord fait feu sur l’un des deux agents stationnés devant le monument aux morts, avant de s’emparer, sous la menace, d’un véhicule officiel. Là, ils ont pu s’approcher jusqu’aux portes du Parlement, un périmètre uniquement réservé aux véhicules autorisés et de police. Ils se seraient ensuite rués à l’intérieur du bâtiment central où siègent les députés et sénateurs. Peu après, une forte détonation a été entendue, aussitôt suivie d’un tir nourri des policiers.

« On est bloqué dans l’hôtel ». « On a surtout vu des gens fuir le Parlement. Une série de policiers qui nous demandaient d’évacuer les lieux. C’était l’affolement général. On voyait des policiers qui arrivaient de partout. La personne du protocole qui nous attendait est blessée. Elle a reçu un coup de feu. C’est assez choquant. On est actuellement dans un hôtel où des personnes du Parlement se sont réfugiées. Elles sont choquées, en pleurs. On est bloqué dans l’hôtel, les tireurs d’élite essaient de bloquer les auteurs », témoigne encore le maire d’Arras. Un des tireurs a été abattu par les forces canadiennes. Les autres se trouveraient sur le toit du Parlement selon la police.

http://www.europe1.fr/international/fusillade-au-canada-c-etait-l-affolement-general-2267695

0000000000000000000000000000000000

Fusillade à Ottawa: trois morts dont deux tireurs (médias)

Fusillade à Ottawa: trois morts dont deux tireurs

20:39 22/10/2014
WASHINGTON, 22 octobre – RIA Novosti

Plusieurs dizaines de coups de feu ont été tirés mercredi au centre de la ville canadienne d’Ottawa, faisant trois morts dont deux tireurs, rapportent les médias internationaux.

Selon la police locale, trois fusillades différentes ont eu lieu: au Monument aux morts (cénotaphe), à l’hôtel du parlement et près du Centre d’achat Rideau.

Selon le New York Times, un homme armé a tué un soldat qui montait la garde au cénotaphe, avant de pénétrer dans l’enceinte du parlement. Le premier ministre canadien Stephen Harper a été évacué.

Un parlementaire canadien, Bernard Trottier, a plus tard annoncé sur Twitter qu’un tireur a été tué par la police à l’intérieur du parlement.
Selon le Globe&Mail, un second homme armé aurait été tué peu de temps après.

La police parle de plusieurs attaquants. Les habitants du centre d’Ottawa ont reçu l’ordre de se confiner dans les bâtiments.

http://fr.ria.ru/world/20141022/202787272.html

0000000000000000000000000

Get Breaking News First

Receive News, Politics, and Entertainment Headlines Each Morning.

OTTAWA, Ontario (CBS News/CBSDC/AP) — A soldier standing guard at Canada’s National War Memorial in Ottawa has been shot by an unknown gunman, who was later killed in a shootout inside the Parliament building, police say.

Witnesses said the gunman was carrying a rifle, and described dozens of shots ringing out in the Parliament building.

The Parliament itself remains on lockdown. Royal Canadian Mounted Police warned people in downtown Ottawa to stay away from windows and rooftops.

The U.S. Embassy in Ottawa is on lockdown.

http://washington.cbslocal.com/2014/10/22/report-norad-increases-alert-posture-following-canadian-parliament-shooting/

0000000000000000000

 

 

Passeurs d'hospitalités

L’augmentation graduelle du nombre d’exilés présents à Calais depuis un peu plus d’un an n’a tout d’abord pas suscité de réaction particulière des pouvoirs publics, à part des expulsions de squats et de campements qu’on pourrait presque qualifier de routine dans le climat de violence qui règne à Calais (comme le squat des Érythréens le , et le campement des Soudanais le 11 avril 2014). Cette période a aussi été pour les nouveaux arrivants celle de la prise de risque pouvant conduire à la mort (voir ici ou ). Les interpellations des associations restent sans réponse.

Les expulsions de campements le 28 mai (voir ici et ), puis de campement et de squats le 2 juillet (voir ici,ici et ), avaient donné une mauvaise image de l’État à la fois par leur brutalité, mais aussi par l’impression qu’elles donnaient d’improvisation et d’absurdité, comme une répétition vaine…

Voir l’article original 227 mots de plus

AH5017 : CAFOUILLAGES, MENSONGES ET FARIBOLES (Maurice D.)


Le 24 juillet peu après minuit le vol régulier Ouagadougou-Alger AH5017 décolle.

The route between Ouagadougou, Burkina Faso and Algiers, Algeria

Il disparaît moins d’une heure plus tard.

VOIR plus de photos: http://www.mirror.co.uk/news/world-news/missing-air-algerie-flight-ah5017-3906332

Dès le commencement de cette triste histoire, des incohérences et des mensonges apparaissent.

« Le vol 5017 Air Algérie affrété auprès de la compagnie espagnole Swiftair décolle le 24 juillet 2014 à 0 h 45 (heure locale) de l’aéroport international de Ouagadougou à destination de l’aéroport Houari Boumediene d’Alger avec 116 personnes à son bord 3,4 » écrit Wikipédia que je tiendrai pour la version officielle « stabilisée » puisque l’article a été écrit fin septembre.

En réalité, il n’est pas parti à 0 h 45 mais à 1 h 17 (source aéroport Ouagadougou).

Pourquoi cette demi-heure de retard, on ne sait pas, bien que le récit officiel dise que c’est en raison d’une importante masse orageuse au Nord de Ouagadougou. Mais elle est toujours présente quand l’avion décolle, ce n’est donc pas la vraie raison, d’autant que dans ce cas les avions contournent les orages, ce qu’a fait AH5017.

À Ouagadougou, on dit qu’Air Algérie a demandé que l’on attende un petit groupe de VIP, mais il n’y a pas eu de confirmation officielle.

COMBIEN DE PASSAGERS ? 111 ? 114 ? 116 ? 117 ? 118 ? 126 ?

« 116 personnes à son bord » affirme Wikipédia, mais dans les premiers jours c’est une vraie cacophonie : les autorités du Burkina donnent 108 passagers (pax) + 6 équipages = 114, Air Algérie 111 pax + 6 équipages = 117, Jeune Afrique a trouvé 119 pax + 7 équipages = 126, l’Elysée a donné une fois 116, puis 118.

Même imprécision sur les effectifs des trois nationalités les plus représentées : Français 51, chiffre donné par Laurent Fabius, 53 ? 54 ou 55 ? chiffres donnés par le Burkina et l’Algérie, Burkinabés 24 ou 26 ? Libanais 6 ? 8 ? 16 ou 20 comme l’ont affirmé les autorités libanaises ?

 

(un message d’erreur va apparaître… cliquez sur « you tube » pour voir apparaître la video)

Je pense que la liste publiée par l’aéroport d Ouagadougou, qui me l’a communiquée très vite et sans difficulté, est la meilleure. Il est tout de même le mieux placé pour savoir qui est, ou non, monté à bord, à moins que des instructions aient été données pour dissimuler la présence à bord de certaines personnes et leur identité. 116 passagers dont 54 Français.

Il se dit en effet, et plusieurs sources sont formelles, qu’il y avait à bord trois « responsables du Hamas » ayant des passeports d’hommes d’affaires libanais (en réalité un trésorier du Hezbollah, son secrétaire et son garde du corps) et trois agents du renseignement extérieur français.
Une rumeur a prétendu qu’il y avait aussi 33 militaires français, mais elle ne tient pas la route, à moins qu’ils n’aient pas été enregistrés.

Où allaient-ils ? Toujours selon l’aéroport de Ouagadougou qui m’a communiqué la liste « par destination finale », aucun n’allait à Alger, tous poursuivaient vers la France pour le plus grand nombre, Paris, Lyon, Marseille et Toulouse, le Liban ensuite, le Canada, etc.

À peine arrivé à son altitude de croisière, la vitesse du DC9 ralentit. Pourquoi ? On ne le sait pas ou on ne le dit pas (bien que la boite « noire » FDR qui enregistre les paramètres techniques soit intacte). Puis, quelques kilomètres après avoir franchi la frontière, il demande à faire demi tour (dernier contact radio avec Ouagadougou) mais on ne sait pas ou et on ne dit pas pourquoi. Il paraît que la boite CVR qui enregistre les conversations à été « abîmée » et que la bande magnétique a été « froissée et cassée », puis « réparée », mais « reste inexploitable » quand même parce que la boite était en panne « avant » affirme le directeur du BEA Rémy Jouty. Puis on nous dit qu’il faudra des semaines, voire des mois pour la rendre lisible : encore un cafouillage dans l’info.

Il faut savoir que les conclusions du BEA confirment quasiment toujours les motifs officiels donnés à un crash et ne reflètent que partiellement les explications fournies par les enquêteurs techniciens. Le crash du dernier Concorde à Gonesse en 2000 en est le meilleur exemple avec l’histoire rocambolesque de la pièce métallique perdue sur la piste par un vol précédent.
En  fait, il ne fallait pas que la moindre responsabilité puisse retomber sur le motoriste, la compagnie, les autorités aéroportuaires, les syndicats ou les autorités civiles et politiques, il fallait trouver un bouc émissaire « extérieur » à l’excellence de l’aéronautique française. Mais c’est une autre histoire.

La chute du DC9 d’Air Algérie est correctement décrite par le général burkinabé Diendiéré dans une vidéo où il commente les images radar : à 1 h 47 une spirale descendante commençant par un virage à gauche, la disparition de l’avion à 490 m d’altitude alors qu’il est à 750 km/h environ. Ensuite, tout est suppositions.

Le temps de chute est donné pour extrêmement rapide : 3 minutes, dit Diendiéré qui évoque le témoignage du berger peul qui aurait signalé que le crash a eu lieu à 1 h 50. Mais il y a une incohérence quand on nous explique que les derniers 490 mètres ont été parcourus à la verticale « en une seconde« , ce qui expliquerait la violence du choc et la pulvérisation de l’avion en miettes « par l’onde de choc en retour » (BEA). Soit approximativement 1,5 fois la vitesse du son.

L’avion parti à 1 h 17 a mis une demi-heure pour parcourir les 300 km environ qui séparent Ouagadougou de son point de chute supposé en contournant l’orage par l’Ouest. C’est vraisemblable.

Par contre le berger peul bien réveillé à 2 heure mois le quart du matin qui consulte sa montre pour dire à la minute près qu’il était précisément 1 h 50 quand il a entendu le crash, ça me laisse sceptique, d’ailleurs Diendiéré lui-même, si sûr de lui jusque-là, a l’air hésitant et gêné quand il donne l’info.

Mais ce fait est troublant, quelle que soit l’heure à laquelle le berger ait donné l’alerte : avait-il un portable ou un iPad avec lui, est-il rentré à pied au village le plus proche (Boulékessi) en abandonnant son troupeau à l’heure où hyènes et lionnes sont en chasse ? Pas la moindre précision des autorités.

Cela soulève une autre question : pourquoi, si l’alerte a été donnée très tôt dans la matinée, a-t-il fallu attendre plusieurs heures pour que les gouvernements burkinabé, algérien et français annoncent la mauvaise nouvelle ?

Très vraisemblablement parce qu’ils ont pris le temps de se concerter pour établir un plan de communication qui finalement ne se révèle pas plus cohérent et crédible que s’ils avaient été francs dès le départ. Car il y a eu dès ce premier jour beaucoup de mensonges.

Pourquoi surtout, car si un berger peul a donné l’alerte il a certainement donné l’endroit où se trouvait l’avion, raconte-t-on qu’il a fallu lancer des recherches ? Une simple vérification rapide avec un hélicoptère partant de Gao (1/2 heure de vol) aurait suffit. Mais non, « Deux avions de chasse Mirage 2000D de l’armée française basés à Niamey participent aux recherches6. Ils repèrent dès 11 h 00 les traces du crash, et selon la coopération de défense, demande (sic) l’intervention au sol de l’armée burkinabé » ( Wikipédia). Nouveau cafouillage.

Selon la version officielle ils sont donc partis ensemble de Niamey, ont repéré « les traces du crash » vers 11 h et sont rentrés ensemble. Mais pourquoi une « coopération de défense« , terme très belliqueux, intervient-elle sur un accident ? Et pourquoi parler de « traces de crash » sinon parce que pas un morceau crédible d’avion n’y a été vu ?

OU EST PASSE LE 2ème MIRAGE 2000 ?

Selon  une autre source, l’un des Mirages est allé vérifier l’info du berger, l’autre est parti vers le N-O vérifier une seconde info donnée par des habitants d’un village situé à 150 km N-O de Gao qui ont signalé avoir entendu un grand bruit qui les a réveillés vers 2 h du matin, puis avoir  vu une grande lueur d’incendie à l’horizon. Ce Mirage-là a été victime d’une panne de moteur « après 300 nautiques » (550 km), le pilote et son navigateur ont réussi à s’éjecter et ont pu être récupérés malgré la présence de groupes djihadistes dans la région.

C’est donc un seul avion qui est rentré à Niamey ? Secret défense, m’a-t-on objecté quant j’ai posé la question.

Je me suis alors posé la question suivante : Et si en réalité le chasseur au moteur en panne s’était écrasé sur les « traces du crash », quel volume de ferraille et de chair humaine cela représenterait-il ? Et bien j’arrive approximativement au volume constaté par Diendiéré et ses hommes si le moteur, le train d’atterrissage et les armes ont été retirés du site avant l’arrivée des enquêteurs.

Mais ce n’est qu’une supposition.

Qui était au sol ? Dès le départ et avant même que l’épave supposée du DC9 ait été localisée, l’hypothèse d’un tir de missile sol-air a été écartée et le président Hollande lui-même l’a dit tout de suite : ce sont les conditions météorologiques qui ont provoqué l’accident. Nous avons un président doué d’une faculté de préscience extraordinaire ! Ou plus vraisemblablement assisté de communicants extraordinairement  nuls.

La vérité, c’est que « La localité de Boulékessi (le village le plus proche du lieu des traces de crash), située dans la commune de Mondoro, est alors tenue par les rebelles du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA)9 « (Wikipédia) et que certains ont des Toyota équipés de missiles sol-air. Cela n’est évidemment pas très glorieux pour un président qui a réglé le problème du narco-terrorisme djihadiste au Mali !

 

images-2.jpegIls savent très bien s’en servir, par exemple sur un Mirage en repérage volant de bon matin à basse altitude ?

L’hypothèse d’un missile ne peut donc être écartée, « rien ne peut confirmer ou infirmer une piste terroriste » reconnaît le directeur du BEA. Mais sur le fait que ce soit très peu probable,  je suis plutôt d’accord, car je doute que ces djihadistes sachent tirer un missile de nuit, surtout pas sur un avion en haute altitude et encore moins pendant sa chute, à moins qu’ils n’aient été informés d’avance. Cela dit il ne faut jamais les sous-estimer.
« UN » ou « DES » BERGERS ? « PAS DE DEBRIS HUMAINS » ou « DES CADAVRES » ?

« Le général burkinabé Gilbert Diendiéré annonce dès 17 h 00 que les restes de l’avion « complètement brûlés » et des cadavres ont été trouvés par des bergers, près de la frontière » (Wikipédia).
Alors maintenant, ce n’est plus « un » berger, mais « des » bergers », et il y avait donc « des cadavres« . Mais où sont-ils ? D’abord parce que j’ai entendu le général Diendiéré parler de « miettes » de chair non-identifiables, ensuite parce que les enquêteurs du BEA ont eux aussi parlé de 1 200 morceaux microscopiques « dont l’identification prendra plusieurs mois« .

Les hyènes, les chacals et les fennecs n’ont tout de même pas mangé 116 corps en quelques heures, d’un poids approximatif de 6 tonnes en n’en laissant que des miettes !

Et puis, si l’avion a été « complètement brûlé » par l’explosion, pourquoi les buissons sur le lieu des traces de crash ne le sont-ils que légèrement, comment y a-t-il encore des miettes de chair humaine récupérables et des flaques d’eau bien fraîches comme on peut le constater sur la vidéo prise par les premiers arrivés, les soldats burkinabés ? Gros mystère !

hqdefault.jpg

Et puis « complètement brûlé », ça veut dire quoi ? Ça n’explique pas de toute façon l’absence des moteurs, des trains d’atterrissage, de la carlingue, des bagages, des sièges, etc.

Les explications embrouillées et visiblement contraintes du directeur du BEA Remy Jouty n’ont rien apporté.
« C’EST LA FAUTE A L’ORAGE » (HOLLANDE)

Mais le plus étonnant est l’activisme délirant du président de la République ce jour-là. Il était partout, intervenant frénétiquement toutes les demi-heures sur les chaines de télévisions pour justifier la version officielle du crash : rien d’anormal, l’avion a été victime d’un orage.
Circulez, y’a rien à voir.

L’avion n’étant visiblement pas là, il y a eu une première version donnée par Hollande expliquant contre toute vraisemblance que le sol de la région était mou et l’avion enterré sous plus d’un mètre de sable !

Deuxième version BEA quelques jours plus tard : le sol est tellement dur que le nez de l’avion en le percutant a provoqué une onde de choc « en retour » si violente qu’elle a pulvérisé l’avion en miettes y compris les moteurs et le train d’atterrissage que l’on retrouve toujours, absolument toujours dans les crashs au sol. Les passagers ont été réduits en particules microscopiques, les sièges et les bagages volatilisés. Exceptées les deux boites noires miraculeusement récupérées quasiment intactes puisque quelques jours plus tard encore, le non-fonctionnement de la CVR n’était plus attribué au choc mais à un dysfonctionnement antérieur.

images-2.jpeg

Je n’ai pas encore trouvé d’explication à ce mensonge d’État, mais ça viendra le jour où l’on saura s’est réellement crashé le DC9 d’Air Algérie, car il n’est pas là où on le dit et, surtout, pourquoi il a décroché alors qu’il venait de sortir de la zone orageuse.

Pour être franc, je commence à en avoir une idée, mais il est trop tôt pour en parler.
Cet article n’est donc qu’un point d’information intermédiaire.

Maurice D.

http://www.minurne.fr/ah5017-mensonges-et-fariboles?&trck=nl-890356-1072572-89kQ0

« article paru sur Minurne-Résistance www.minurne.fr »

0000000000000000000000000000

MH 17 (suite)

Au vu des trous dans la carlingue à hauteur du poste de pilotage, il a été dit qu’il s’agissait d’obus de 30 mm. Mais à peine l’article était-il publié sur Minurne, que je recevais un mail d’un spécialiste de l’armement aéronautique : le chasseur ukrainien était un Mig, et il n’a pas tiré des obus de 30, mais un missile programmé pour viser la cabine de pilotage et exploser à courte distance. Il projette alors des billes d’acier à 200 m/s, environ la moitié de la vitesse d’une balle de 357 Magnum (320 à 440 m/s suivant le type de balle et la longueur du canon). Elles font des trous de la taille d’une balle de golf jusqu’à la taille d’une boule de pétanque (en fonction de différents facteurs).

Dépressurisation immédiate, mort des pilotes, instrumentation sérieusement endommagée. Les billes dont la plupart ressortent de l’autre côté du poste de pilotage y font des trous qui semblent avoir été le fait de tirs venant de l’intérieur de l’avion. Pas d’explosion à l’intérieur, ce qui complique l’identification de l’agresseur. Obus ou billes d’acier, le résultat final est le même l’avion tombe de 10 700 mètres dans un champ en limite d’un lotissement.

 

Unknown.jpeg

images.jpeg
10 700 mètres de chute : Notez l’épaisseur de la couche de débris, les corps, les bagages…

« article paru sur Minurne-Résistance www.minurne.fr »

000000000000000000000000000000000000000000

 

Diego.jpg

LE VOL MH370 EST-IL À DIEGO GARCIA ? (Maurice D.)

Vous savez que depuis des mois Minurne porte une grande attention au suivi des enquêtes sur les trois crashes d’avions les plus mystérieux et les plus médiatisés de l’année 2014 : le vol malais Kuala-Lumpur-Pékin disparu à 10700 mètres d’altitude, le vol malais Amsterdam-Kuala-Lumpur abattu en plein vol à la frontière Ukraine-Russie et le vol algérien Ouagadougou-Alger-Paris dont quelques miettes auraient été retrouvées au Mali, à proximité de la frontière avec le Burkina-Faso.

Le mystère du vol parti d’Amsterdam est éclairci : il a été abattu par un chasseur de l’armée ukrainienne, peut-être par erreur, comme l’ont démontré les informations communiquées par la Russie et les impacts d’obus de 30 mm trouvés sur la carlingue à hauteur du poste de pilotage. Le gouvernement ukrainien conteste encore faiblement cette explication, mais globalement l’affaire est close.

Nous reviendrons plus tard sur le vol air Algérie. Pour le moment examinons le cas du vol Air Malaysia MH370.

Les recherches sur la disparition du vol malais dont le contact a été perdu dans le golfe de Thaïlande à proximité du Vietnam viennent de reprendre dans le sud de l’Océan Indien avec de gros moyens maritimes, aériens et satellitaires.

 

ocean-indien-2855360-jpg_2492219_652x284.JPG

 

Les recherches avaient eu lieu dans un premier temps de part et d’autre de la péninsule malaise, comme indiqué sur la carte ci-dessous :

 

MA370_map_frence.png

Les deux petits carrés rouges indiquent les dernier contacts radars, les zones délimitées par des pointillés rouges les zones de recherche

 

Elles n’ont rien donné car des informations données au compte-gouttes et un cafouillage notoire des autorités malaises ont ensuite orienté les recherches vers le Nord en direction de l’Ouest chinois et vers le Sud de l’océan indien, au large de Perth, dans une zone marine désertique et mal cartographiée.

 

Map_of_search_for_MH370.png

 

Les recherches vers le Nord n’ont pas été entreprises sur la foi des affirmations données par le Kazakhstan et la Chine qui ont déclaré qu’aucun de leurs radars ou satellites n’avait signalé l’avion. Rien ne dit que ce soit vrai, mais contester la parole de la Chine serait diplomatiquement dangereux.

Vers le Sud, elles ont duré plusieurs semaines avec des bateaux et avions australiens, un Iliouchine de l’armée chinoise, un sous-marin américain, une trentaine de satellites dont vingt chinois, etc.

 

Ocean_Shield_deploys_the_Bluefin_21_underwater_vehicle.jpg

Mise à l’eau de Bluefin21, mini sous-marin US qui a participé aux recherches au fond de l’océan

 

PLAAF_Ilyushin_Il-76_landing_at_Perth_Airport_-2.jpg

Un Iliouchine 11-76 de l’armée chinoise atterrissant à Perth. Notez les hublots sous la carlingue à l’avant qui facilitent l’observation au sol ou en mer
Sans résultat et plusieurs fausses alertes sur des débris flottants repérés par les satellites car, soit ils n’ont pas été retrouvés, soit ils ne correspondaient pas à l’avion disparu.

 

MH 370 : Que sait-on avec certitude ?

  • Le vol MH370 décolle de Kuala-Lumpur à 0 h 41 locale (16 h 41 UTC)
  • Il doit durer 5 h 08 jusqu’à Pékin, il y a pour 7 h de carburant à bord
  • 20 minutes après son décollage, il confirme avoir atteint son altitude de croisière 35 000 pieds, (10 700 m)
  • 38 minutes : dernier contact vocal avec Kuala-Lumpur, « Bonne nuit MH370  » dit le pilote Zaharie Ahmad Shah, ce qui surprend car la formule n’est pas habituelle chez les pilotes, mais n’inquiète pas Kuala-Lumpur où il est 1 h 10 du matin, il n’y a plus que quelques clampins de l’équipe de nuit et aucun responsable à son poste
  • 40 minutes : un radar de la marine militaire vietnamienne donne la position de l’avion : 6°55’15 » N  103°34’45 » E, soit 300 km au Sud des îles Thô Chu dans le golfe de Thaïlande
  • 41 minutes : le transpondeur et l’ADS-B qui donnent la position de l’avion sont coupés, c’est semble-t-il un acte volontaire
  • 56 minutes : le message ACARS que les moteurs (Rolls-Royce) envoient toutes les heures n’est pas envoyé, cependant, les Américains (Washington Post) soutiendront que ce message a été reçu par Rolls-Royce encore à cinq reprises. Ce n »est pas certain, mais c’est possible
  • 1 heure 30 : un « ping » est décelé par le satellite fixe Inmarsat-3F1 positionné à mi-distance entre la Somalie et les Maldives presqu’au-dessus de l’île de Diego Garcia. Un « ping » est envoyé chaque heure, le dernier sera perçu à 7 h 30, ce qui confirme que l’avion a bien volé au minimum pendant 6 h 50 (rappelons qu’il avait une réserve de kérosène permettant une autonomie de 7 h de vol… Inmarsat enregistre les pings, mais n’est pas conçu pour donner la position de l’avion qui les émet.

À partir de là, on entre dans la spéculation.

Ce que j’en pense, la disparition du vol entre les Maldives et Diego Garcia, est fondé sur une anomalie. Le matin de la disparition, des pêcheurs des îles Maldives les plus au Sud ont signalé à leurs autorités locales avoir vu passer « un gros avion avec une ligne rouge qui volait bas en faisant beaucoup de bruit« . Comme les avions d’Air Malaysia ont une grosse ligne rouge, les autorités ont informé les Malais qui ont répondu « ce sont des menteurs« … Sauf si l’avion volait bas pour échapper aux radars. Une quinzaine de jours plus tard, les mêmes pêcheurs ont apporté à leurs autorités un objet étrange trouvé échoué sur une plage qui a été déterminé comme un extincteur de soute de Boeing 777, ce que la société américaine qui les fabrique a confirmé.

 

maldives-3-93053.jpg

Ce n’est ni un extra-terrestre, ni un poisson ballon en armure mais un extincteur de soute de Boeing 777

 

Le gouvernement des  Maldives a expédié l’objet en Malaisie, mais quand il a demandé ce qu’il en était, il lui a été répondu par le ministre malais de l’information que c’était « certainement une fausse piste » et que d’ailleurs l’objet trouvé « a été perdu dans un dock militaire » !

Mon avis, est que l’avion est tombé à court de carburant ou a été abattu légèrement au Sud des Maldives, les courants ont ramené cet extincteur vers les îles. C’est une hypothèse.

Un ami, ancien commandant de bord de Boing 777, observe qu’au Sud des Maldives, il y a l’île de Diego Garcia sur laquelle se trouve l’une des plus importantes et des plus secrètes, si ce n’est LA plus importante est la plus secrète, des bases américaines dans l’Océan Indien.

 

Diego.jpg

Depuis le dernier contact radar de Penang, l’avion a dû monter vers le N-O pour éviter les radars indonésiens, puis piquer vers les Maldives, passer au large de l’île la plus méridionale où lespêcheurs l’ont aperçu, puis descendre vers Diego Garcia

 

Il pense que l’avion approchant à basse altitude de l’île a provoqué une alerte, que l’avion n’a pas répondu aux sommations et qu’il a été abattu par crainte d’un attentat type 11 septembre 2001 sur la base de la Navy, ce qui ne peut évidemment pas être avoué car cela provoquerait des interrogations sur le fait de savoir si les 239 passagers, dont de nombreux chinois, étaient morts ou non au moment de la destruction du Boeing. D’où la nécessité de focaliser l’attention du monde et des médias loin de là, par exemple sur des recherches sous-marines à quelques milliers de kilomètres.

Mais une autre version est également intéressante, elle est donnée dans les deux vidéo suivantes :

 

 

 

Comme elles sont en anglais, je vous les résume en quelques mots : la première (16 minutes) explique qu’un passager américain, Phillip Wood, salarié d’IBM, voyant par le hublot l’avion se poser à Diego Garcia et sachant que tout arrivant à Diego Garcia est minutieusement fouillé, a dissimulé son iPhone 5 entre ses fesses puis, au sol, a réussi à envoyer une photo où l’on voit trois ou quatre passagers. Message presqu’immédiatement coupé, qui confirmerait que tous les passagers sont vivants, mais retenus prisonniers. De plus, est-ce une coïncidence, l’accès à Diego Garcia est interdit depuis le 4 avril à toute personne étrangère à la Navy. Mais ce point « de détail » me gêne parce que l’avion s’il est à Diego Garcia doit y être depuis le 7 mars, la Navy n’aurait pas attendu avril pour fermer la base, sur laquelle de toute manière personne ne va faire du tourisme.

Pourquoi l’avion aurait-il été piraté par la Navy ? Parce qu’il y avait à bord le brevet et peut-être le matériel pour le camouflage des gros porteur que plusieurs ingénieux chinois et américains travaillant pour une société US spécialisée dans les avions furtifs emmenaient à Pékin, peut-être pour le vendre à la Chine. L’avion est en quelque sorte mis dans une gigantesque cage de Faraday et les radars ne le voient plus. Ce système est d’une importance extrême pour la défense américaine. Pour empêcher toute communication et toute indiscrétion du fait des passages et de l’équipage, il fallait détourner cet avion et dans ce cas où le poser ailleurs qu’en toute discrétion à Diego Garcia ?

La seconde vidéo, beaucoup plus courte explique comment l’avion a pu parvenir à Diego Garcia, qui n’est pas plus éloignée de Kuala-Lumpur que Pékin.

Les autorités américaines nient farouchement comme il se doit, il faut donc ranger cette explication dans les hypothèses possibles, voire probables mais pas certaines.

Maurice D.

« article paru sur Minurne-Résistance www.minurne.fr »

000000000000000000000000000000000000

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

LIRE: http://fr.wikipedia.org/wiki/Conflit_arm%C3%A9_colombien

000000000000000

Russie: dix restaurants McDonald’s fermés pour violations sanitaires

Russie: dix restaurants McDonald's fermés pour violations sanitaires

MOSCOU, 22 octobre – RIA Novosti/La Voix de la Russie Un dixième restaurant russe de la chaîne américaine McDonald’s a été fermé mercredi suite à une inspection sanitaire, a annoncé McDonald’s sur son site officiel.

« Les activités de dix restaurants McDonald’s sont suspendues en Russie à la suite d’inspections surprises du Service fédéral russe de contrôle pour les droits des consommateurs et le bien-être de l’homme (Rospotrebnadzor) », a indiqué la chaîne dans un communiqué.

Trois restaurants de la chaîne sont fermés à Volgograd, trois à Moscou, deux à Ekaterinbourg et les deux autres à Sotchi et à Serpoukhov, dans la région de Moscou.

« Un tribunal a décidé de suspendre les activités de ces établissements. Nous sommes en désaccord avec cette décision et allons faire appel », a ajouté McDonald’s.

Le service russe de contrôle pour les droits des consommateurs inspecte les restaurants de la chaîne américaine depuis août dernier. Parmi les restaurants fermés figure le premier restaurant de McDonald’s de Russie, situé sur la place Pouchkine, au centre de Moscou.

Au total, McDonald’s compte environ 450 restaurants dans 75 régions russes.

RIA Novosti
Lire la suite:
http://french.ruvr.ru/news/2014_10_22/Russie-dix-restaurants-McDonalds-fermes-pour-violations-sanitaires-2019/

000000000000000000000000000000000

L’Occident mène une guerre contre sa propre civilisation

Kader Hamiche

Kader Hamiche

Kader Hamiche a plus d’une corde à son arc. Auteur de « La France confisquée », blogueur de renom dont les articles, aussi synthétiques que denses, reflètent bien ce malaise si européen et si difficilement traitable qu’est celui de la dénationalisation, il se dit nationiste et non pas nationaliste, c’est-à-dire opposé à la toute-puissance de cette anti-France dont les valeurs étriquées ne sont rien d’autres que des simulacres au service d’incernables chimères mondialistes toutes génératrices de guerres. Dans l’un de ses derniers articles, il évoque trois types de guerre. Quelles seraient-elles ?

La Voix de la Russie. Dans votre récent article, vous évoquez trois types de guerre qui ont cela de commun qu’elles sont des guerres civilisationnelles. Pourriez-vous nous les nommer?

Kader Hamiche. En préambule, je tiens à mettre en garde contre une interprétation trop radicale, trop simpliste, trope tranchée, trop « premier degré » de la formule « guerres de civilisations ». Quand je dis, par exemple, que l’Islam mène une véritable guerre à la civilisation occidentale, je ne signifie pas par là que c’est tout le monde musulman qui se lève et prend les armes contre l’Occident. En réalité, il y a part et d’autres des camps qui se font la guerre, des gens qui la veulent et ceux qui la refusent. Par exemple, il y mille manières d’être musulman. La plupart d’entre eux n’aspirent qu’à vivre tranquillement. De même, les Américains sont très partagés. Songez que seuls 10 états sur les 51 qui constituent les Etats-Unis ont institutionnalisé le mariage gay. Ce qui démontre d’ailleurs que les Américains ont tendance à exporter en Europe des idées qui ont assez peu de succès chez eux. Le problème est que, comme toujours dans les guerres, ce sont les plus extrémistes, qui sont souvent les plus déterminés, qui imposent leurs vues aux plus sages.

Alors, oui, il y a trois guerres de civilisation qui se manifestent par trois phénomènes dont deux géopolitiques et un national :

La première guerre, la plus voyante, est celle que l’Islamisme mène contre l’Occident héritier de la civilisation gréco-romaine et chrétienne. Elle est parfaitement illustrée par l’irruption de DAESH dans l’actualité.

La deuxième guerre est celle qu’une partie de l’Occident mène à l’autre sous couvert de droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et, en réalité, pour des raisons idéologiques et économiques. C’est l’affaire ukrainienne.

La troisième guerre est celle que l’Occident mène contre sa propre civilisation, qui se joue au sein des Nations occidentales entre ceux qui veulent rompre avec les fondements chrétiens de l’Occident et remplacer ses valeurs par l’individualisme à tout crin, l’universalisme, le mondialisme et les tenants de la conservation d’une civilisation bimillénaire. Cela passe par une allégeance absolue aux États-Unis. Les lois sociétales, l’européanisme sous influence américaine et l’atlantisme via l’OTAN en sont les marques. Cette guerre-là est particulièrement féroce en France qui est gouvernée par des anciens de la French American Foundation, dont le Président Hollande lui-même. Vous verrez qu’après l’Europe, dont la commission est truffée d’agents des États-Unis, après le retour dans l’OTAN, nous aurons droit au traité de libre-échange transatlantique. C’est la disparition de la Nation France qui est en jeu.

De ces trois guerres, la plus dangereuse à mon sens est la troisième. La première ne peut pas être perdue par l’Occident ; la deuxième se heurte à l’équilibre de la terreur car les protagonistes détiennent l’arme nucléaire. La seule chance pour que les « dé-constructeurs », pour reprendre le terme de Zemmour, ne gagnent pas la troisième est que les Nationistes de tous les pays se donnent la main pour les en empêcher. En effet, face à l’internationale des « dé-constructeurs », les Nationistes sont dispersés.

LVdlR. Ces 3 guerres que vous mettez en exergue, n’ont-elles pas pour axe de rotation l’insatiable volonté de toute-puissance des USA qui favorisent ou créent des monstres plus ou moins grotesques (nazillons zombifiés en Ukraine, islamistes dans le monde arabo-musulman) pour empêcher la formation d’un monde multipolaire? Si c’est le cas, n’y-a-t-il pas, en somme, une seule guerre entre le totalitarisme impérialiste américain et un monde qui entendrait s’émanciper ?

Kader Hamiche. Non, ce serait trop manichéen. Ce serait par trop noircir les uns pour mieux blanchir les autres. Les États-Unis sont responsables de beaucoup de choses mais pas de tout. L’Islamisme guerrier existe depuis très longtemps. En 1912 le poète nationaliste turc Ziya Gökalp écrivait : « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats ». Le FLN algérien, par exemple, a fait au nom de l’Islam plus de deux-cents milles victimes dont les cent-cinquante-mille Harkis égorgés après le 19 mars 1962. En 1974, le président algérien Houari Boumediene déclarait, à tribune de l’ONU, c’est-à-dire à la face des Occidentaux : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère Sud pour aller dans l’hémisphère Nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire. »

Certes, les États-Unis ont créé une sorte de Frankenstein en soutenant et en armant sans discernement tous ceux qui combattaient contre les Soviétiques en Afghanistan de 1979 à 1989. Mais je pense (comme Elie Barnavi, l’ancien ambassadeur d’Israël en France) que cela a beaucoup moins compté que leur politique de soutien aveugle à Israël. C’est ça, la vraie raison de l’invasion de l’Irak et, à mon avis, de l’offensive anti-Bachar en Syrie.

Mais votre formule est pertinente s’agissant de la guerre en Ukraine. A condition d’en connaître les dessous, ce qui est votre cas. Nos compatriotes, par exemple, ignorent qu’elle s’inscrit dans l’offensive des Américains et de leurs clients et disciples européens contre Vladimir Poutine et sa politique d’émancipation de la Russie. Là, on peut bel et bien parler d’impérialisme à la fois moral mais aussi économique. Pour ceux qu’Eric Zemmour appelle les « dé-constructeurs », Poutine est l’homme à abattre pour deux raisons : la première est qu’il s’oppose à l’établissement d’une société universelle, individualiste et marchande sur les ruines de la civilisation romaine-chrétienne ; la seconde est que, avec la Chine, notamment, il est en train de créer un pôle économique concurrent du pôle américain en s’émancipant de l’hégémonie du dollar.

En deux mots, les accords de Bretton Woods de 1944 faisaient du dollar la monnaie du commerce international en lieu et place de l’or. Ce privilège accordé aux Américains supposait le maintien de la parité dollar/or et, donc, sa convertibilité. Une contrainte que les Etats-Unis ont décidé de ne plus assumer. Résultat, leurs créanciers étrangers se trouvent à la tête de quantités astronomiques de dollars, soit 83% des 16 700 mds$ de la dette américaine en 2013, dont 30% pour la seule Chine, qu’ils ne peuvent pas se faire rembourser. En bref, les Américains vivent à crédit et beaucoup sur le dos des Chinois, notamment, et, c’est moins connu, sur celui des Russes. C’est ce que la Russie et la Chine ne veulent plus. Associés comme vous le savez au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), la Chine et la Russie prennent de plus en plus d’initiatives pour se débarrasser de la tutelle américaine. Par exemple, la création, avec les Bricks et d’autres pays comme l’Inde, le Pakistan et l’Iran d’une concurrente à la Banque Mondiale et au FMI. D’autre part, ils multiplient les offres de règlement en monnaie locale à leurs partenaires commerciaux.

Il est évident que la création d’un nouveau pôle d’attraction commerciale signifie une nouvelle redistribution des alliances politiques et, donc, stratégiques. Associées sur le plan économique, les Nations le seront tout naturellement au plan militaire. Or, si le pacte de Varsovie ne comptait qu’une grande puissance, ce qui se construit en ce moment entre les BRICS, le Pakistan et l’Iran, c’est non pas une mais quatre puissances nucléaires.

Si on veut absolument rendre les États-Unis responsables de l’Islamisme, certes, ils ont créé une sorte de Frankenstein en soutenant et en armant sans discernement tous ceux qui combattaient contre les Soviétiques en Afghanistan contre les troupes soviétiques. Mais je pense (comme Elie Barnavi, l’ancien ambassadeur d’Israël en France) que cela a beaucoup moins compté que leur politique de soutien aveugle à Israël. Lequel est la vraie raison de l’invasion de l’Irak et, à mon avis, de l’offensive anti-Bachar en Syrie.

LVdlR. Le dernier livre d’Eric Zemmour, « Le suicide français », a eu plus de succès que les révélations de Mme Trierweiler ? A votre avis, pourquoi ?

Kader Hamiche. Ce ne seront sans doute pas les mêmes acheteurs. Certains Français ont pu acheter le livre de Valérie Trierweiler par curiosité et, sans doute aussi par voyeurisme. D’autres achèteront celui d’Eric Zemmour par sens politique, c’est-à-dire par bon sens. Depuis quarante ans, les français voyaient leur pays partir en vrille sans savoir ni pouvoir l’exprimer. Or, depuis quelques années, ils trouvent en Eric quelqu’un qui les aide à décrypter.

Eric Zemmour est, à sa façon, un lanceur d’alerte. Son livre Le suicide français est comme le versant sentimental du mien, la France confisquée. Mais lui a la possibilité de « parler dans le poste ». Sa parole porte. L’émission de Ruquier a battu tous ses records d’audience 1.6 million de téléspectateurs pour 28.5% de parts. Zemmour est devenu un prescripteur politique, un homme d’influence. Je trouve ça très bien pour le mouvement patriotique français ».

Commentaire de l’auteur. On dit du diable qu’il est venu déformer la Parole de Dieu. Pas de la nier, pas de la contredire, mais bien de la déformer. S’il s’agit d’une image qu’il convient de soumettre à une analyse de type anagogique ou du moins tropologique, il faudrait aussi remarquer qu’elle s’applique mieux que jamais au rôle qu’a joué l’establishment américain vis-à-vis des religions ou idéologies jusqu’ici garantes d’un certain équilibre mondial. Il y a toujours eu des courants de pensée radicaux au cœur de l’islam, le wahhabisme est loin d’être né d’hier ! Mais il a fallu instrumentaliser les promoteurs les plus obscurs de ces courants pour en arriver à la création du DAESH, miroir foncièrement déformant de l’islam. De même en va-t-il des droits de l’homme. Qui ne veut pas vivre dans un pays où les droits de l’homme sont respectés ? Mais voilà que ces derniers sont devenus le joker des puissances dites thalassocratiques (ou atlantistes) leur permettant de dire et/ou de faire tout et son contraire.

Un réveil généralisé, se fera-t-il attendre ? Tout dépendra de la stratégie ultérieure européenne. L’UE, acceptera-t-elle le Traité transatlantique sur le libre-échange ? Va-t-elle persévérer dans ses croisades meurtrières et suicidaires contre les régimes non-alignés du Moyen-Orient, servant ipso facto les intérêts étasuniens et desservant avec brio les siens ? Peut-être serait-il temps d’abandonner la vieille pieuvre à la contemplation de ses insatiables tentacules et à l’immensité abyssale de sa dette. La consolidation économique des BRICS devrait certes y aider. Mais la lucidité des pays de l’UE serait également la très bienvenue.


source
: http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/217362642/278790422/

00000000000000000000000000000000000000

——————————————-

Une spectatrice en niqab priée de quitter l’Opéra de Bastille (médias)

Une spectatrice en niqab priée de quitter l’Opéra de Bastille (médias)

Une spectatrice vêtue d’un niqab a été priée de quitter la salle de l’Opéra-Bastille à Paris alors qu’elle assistait à une représentation de La Traviata de Verdi le 3 octobre dernier, rapportent les médias français.

Aujourd’hui, 18:06
 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La Hongrie demande aux USA de motiver les accusations portées contre ses citoyens

La Hongrie demande aux USA de motiver les accusations portées contre ses citoyens

Le ministre des Affaires étrangères hongrois Péter Szijjártó a demandé au gouvernement des Etats-Unis de fournir des preuves donnant lieu à des allégations de corruption de certains citoyens de la Hongrie, qui ont conduit à l’interdiction d’entrée aux États-Unis à leur encontre.

Aujourd’hui, 17:43
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La trêve en Ukraine est violée principalement par les forces de sécurité (OSCE)

La trêve en Ukraine est violée principalement par les forces de sécurité (OSCE)

La trêve en Ukraine est violée dans la plupart des cas par les forces de sécurité, selon un rapport de la mission de l’OSCE daté du 20 octobre, publié mercredi sur son site.

Aujourd’hui, 17:22
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Lev Iachine est le meilleur gardien de but du XXe siècle

Lev Iachine est le meilleur gardien de but du XXe siècle

Le 22 octobre, on célèbre le 85e anniversaire du joueur de football exceptionnel, de l’unique gardien de but détenteur du Ballon d’Or dans l’histoire, Lev Iachine.

Aujourd’hui, 16:59
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Russie-USA: Washington cherche à éviter un conflit avec Moscou (Kerry)

Russie-USA: Washington cherche à éviter un conflit avec Moscou (Kerry)

Les Etats-Unis ne veulent pas de conflit avec la Russie et souhaitent au contraire résoudre en commun les problèmes globaux, a déclaré mercredi le secrétaire d’Etat américain John Kerry lors d’une conférence de presse à Berlin.

Aujourd’hui, 16:39
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Prévenir une nouvelle division de l'Europe (Berlin)

Prévenir une nouvelle division de l’Europe (Berlin)

La génération actuelle doit faire tout son possible pour prévenir une nouvelle division de l’Europe, a indiqué mercredi le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier.

Aujourd’hui, 16:21
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Le PE a approuvé la nouvelle composition de la CE

Le PE a approuvé la nouvelle composition de la CE

Le Parlement européen a approuvé la nouvelle composition de la Commission européenne, dirigée par Jean-Claude Juncker, a précisé un communiqué de presse de la Commission européenne.

Aujourd’hui, 16:17
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Club Valdaï: Poutine participera à la session finale

Club Valdaï: Poutine participera à la session finale

Le président russe Vladimir Poutine participera le 24 octobre à la session plénière finale de la 11e réunion du Club de discussion international Valdaï à Sotchi, a annoncé mercredi le service de presse du Kremlin.

Aujourd’hui, 15:50
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Le Premier ministre italien a souligné le rôle important de la Russie

Le Premier ministre italien a souligné le rôle important de la Russie

Le Premier ministre italien Matteo Renzi, s’exprimant mercredi au Sénat du parlement national, a déclaré qu’il avait l’espoir pour les progrès dans le règlement de la crise ukrainienne, et a souligné le rôle important de la Russie dans le monde moderne.

Aujourd’hui, 15:29
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Le nouveau chef de Total nommé

Le nouveau chef de Total nommé

Le directeur général de la branche raffinage-chimie Patrick Pouyanne est devenu le nouveau PDG de la compagnie pétrolière et gazière française Total. Thierry Desmarest a été élu son président, rapporte mercredi l’Agence France-Presse en référence à une source syndicale.

Aujourd’hui, 15:11
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les spécialistes de la Flotte de la mer Noire mettront à jour les cartes de la mer Méditerranée

Les spécialistes de la Flotte de la mer Noire mettront à jour les cartes de la mer Méditerranée

Le navire hydrographique de la Flotte de la mer Noire de la Russie Donuzlav va livrer à Sébastopol à la fin de cette semaine des résultats de l’étude approfondie menée dans la mer Méditerranée, ce qui va aider à modifier les cartes marines, les guides et les manuels pour la navigation.

Aujourd’hui, 15:09
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Les cosmonautes russes effectueront une sortie dans l'espace

Les cosmonautes russes effectueront une sortie dans l’espace

Les cosmonautes russes effectueront une sortie dans l’espace qui va durer 6 heures pour travailler sur la surface extérieure de la station, a déclaré le porte-parole de l’Agence spatiale russe.

Aujourd’hui, 14:52
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La Garde nationale de l'Ukraine recevra les nouveaux systèmes de missiles

La Garde nationale de l’Ukraine recevra les nouveaux systèmes de missiles

Les autorités ukrainiennes vont doter la Garde nationale de nouveaux véhicules blindés équipés de systèmes de missiles, a déclaré mercredi le chef du ministère ukrainien de l’Intérieur, Arsen Avakov.

Aujourd’hui, 14:33
 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Bagdad

Bagdad: tirs de roquettes contre l’ambassade US (médias)

L’ambassade américaine à Bagdad a été visée par des tirs de roquettes, rapporte mercredi l’agence de presse irakienne Al-Mustakilla citant une source au sein des forces de sécurité.

Aujourd’hui, 14:13
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un certain nombre de pays continue à «imposer leurs recettes à tous les autres» (Lavrov)

Un certain nombre de pays continue à «imposer leurs recettes à tous les autres» (Lavrov)

Une réaffectation des ressources dans la politique et l’économie mondiales devient de plus en plus évidente, cependant, un groupe de pays continue à « imposer leurs recettes à tous les autres », ce qui compromet la réussite de l’action commune, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Aujourd’hui, 14:02
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Des experts ont commencé à décrypter l’information des enregistreurs de vol de Falcon

Des experts ont commencé à décrypter l’information des enregistreurs de vol de Falcon

La Commission d’enquête sur le crash de l’avion Falcon à Vnoukovo qui a tué le chef de la compagnie pétrolière française Total, Christophe de Margerie, a commencé à décrypter l’information des enregistreurs de vol, a déclaré le vice-président du Comité aéronautique interétatique, Sergueï Zayko.

Aujourd’hui, 13:51
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La Russie déterminée à contester les sanctions occidentales à l’OMC

La Russie déterminée à contester les sanctions occidentales à l’OMC

La Russie ne renonce toujours pas à contester les sanctions des pays occidentaux à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et mène un travail complet dans ce domaine, a déclaré aux journalistes le ministre du Développement économique de la Fédération de Russie, Alexeï Oulioukayev.

Aujourd’hui, 13:44
  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La Norvège refuse de remettre l'enfant russe

La Norvège refuse de remettre l’enfant russe

En Norvège une commission des mineurs a pris la décision de garder dans une famille norvégienne le garçon russe de 5 ans retiré à ses parents, bien qu’elle ait autorisé ces derniers à le rencontrer, a communiqué le délégué aux droits d’enfants près le président de Russie Pavel Astakhov.

Aujourd’hui, 13:26
 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Sanctions: l'UE et la Russie s'affaiblissent mutuellement au profit d'une tierce partie

Sanctions: l’UE et la Russie s’affaiblissent mutuellement au profit d’une tierce partie

Les sanctions de l’UE imposées à l’encontre de la Russie n’ont pas apporté de résultats escomptés, elles sont plutôt contreproductives et une tierce partie se réjouit à présent de l’affaiblissement mutuel de l’Union européenne et de la Russie, a déclaré mardi soir aux journalistes du quotidien slovaque Pravda le premier ministre Robert Fico.

Aujourd’hui, 13:07
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

%d blogueurs aiment cette page :