La Russie ne laisse pas partir ses enfants

Publié: 11 octobre 2014 dans Informations générales

Penser la Russie

(c) BG.ru (c) BG.ru

La « loi de Dima Yakovlev » votée en décembre 2012 a interdit l’adoption des enfants russes par les citoyens américains. Cette « loi des connards », comme l’appellent ses détracteurs, a été la première réponse russe aux sanctions américaines. Cette loi, parmi tant d’autres, a divisé la société russe. La Russie a-t-elle besoin de l’adoption à l’étranger ?

NON: ce n’est un commerce des enfants

Aucun pays de l’Europe occidentale, aucun pays qui se respecte tout court – même ceux qui ne jouissent pas du niveau de bien-être matériel de l’Europe occidentale ou des États-Unis – ne tolérerait de voir qu’on fasse du commerce à la chaîne de ses propres enfants comme cela se passe en Russie, a martelé l’archiprêtre Vsévolod Tchapline, haut fonctionnaire du Patriarcat de Moscou (Interfax-religion, 18 janvier 2013). A lire dans le dossier le reportage sur ce commerce à la chaîne diffusé sur la Première chaîne…

Voir l’article original 3 009 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s