Le califat imaginaire: Entretien avec l’historien Nabil Mouline

Publié: 2 octobre 2014 dans AFRIQUE, ASIE, EUROPE, Informations générales, MOYEN-ORIENT, Pétrole, Réflexions, Religions, RUSSIE, Société
Tags:, , , , , , , , , , ,

les AZA subversifs

Relais de Eva Lock Khua

Cédric Baylocq > 30 septembre 2014

Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de l’organisation de l’État islamique, s’est proclamé calife le 29 juin et a réclamé l’allégeance de tous les musulmans. Au centre de la cité islamique de l’âge classique, cette forme de gouvernement ancien est souvent associée à l’idée d’un âge d’or de l’islam, le paradis perdu de l’unité et de la puissance de la communauté des croyants dont l’organisation annoncerait ainsi le retour. Un messianisme emblématique de la crise qui traverse le monde arabo-musulman pour Nabil Mouline.

califatThéodore Chassériau, « Le Khalife de Constantine Ali Ben Hamet, chef des Karachas, suivi de son escorte », 1845.

L’historien et politiste Nabil Mouline est chargé de recherche au Centre national de la recherche scientifique à l’École des hautes études en sciences sociales (CNRS-EHESS) et à l’université de Stanford. Spécialiste du Maroc et de l’Arabie saoudite 1

Voir l’article original 977 mots de plus

commentaires
  1. Il semble que la publication originale soit
    http://orientxxi.info/magazine/la-guerre-sans-fin-contre-le,0693
    Par ailleurs cet article est totalement naïf.
    CONCLUSION
    ++
    C. B. —L’organisation de l’État islamique vous paraît-elle en mesure de mettre en place un tel type de califat ?

    N. M.. — À l’instar de plusieurs mouvements politico-religieux comparables qui ont émergé tout au long de l’histoire arabo-musulmane, l’organisation de l’État islamique prétend restaurer l’unité originelle de la communauté des croyants, vaincre tous les ennemis de l’islam (essentiellement d’autres musulmans) avant de conquérir le monde. Réaliser cette utopie passe nécessairement pour eux par la proclamation du califat : c’est ce que l’État islamique a fait le 29 juin 2014. Mais force est de constater le décalage profond entre la volonté de cette organisation et sa capacité à réaliser son projet de califat. Malgré sa « réussite » temporaire due au chaos qui règne dans la région, elle ne parviendra pas, selon toute vraisemblance, à ses fins, à cause de son essence messianique qui ne tient pas compte de contradictions structurelles endogènes et exogènes et encore moins du contexte régional et international. Cependant, par-delà la question de l’avenir de l’organisation de l’État islamique, ce genre de phénomène nous rappelle la crise de conscience profonde qui gangrène une grande partie du monde arabo-musulman.

    CÉDRIC BAYLOCQ
    ++
    Je défends, depuis le début, l’idée que la 2° guerre d’Irak avait pour BUT la fabrication massive de terroristes islamofascistes.
    Ce projet avait foiré au début…. et la 3° guerre actuelle est faite pour accélérer la production.
    Le but des USA est d’empêcher toutes possibilités d’une révolution mondiale anticapitaliste qui les terrorise….. elle !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s