Archives de 21 septembre 2014

– Foreign Ministry: Syria warns that terrorists might use chemical weapons to frame Syrian army and justify a premeditated aggression on Syria
– Prime Minister delivers the new government’s ministerial statement at the People’s Assembly
– Speaker al-Laham: Whoever wants to fight terrorism must cooperate with Syria
– Army continues clean-up operations against terrorists across country
– Iran, Larijani describes American great interest in fighting ISIS terrorists as ironic
– Belgan Authorities have foiled attempts by terrorists who have come back to Belgium after fighting in Syria along with ISIL
– Rheinische Post newspaper: More than 24 German minors have headed for Syria and Iraq to join terrorist organization ISIS
– Turkish President’s Allies Increasing pressure on Times and Report

00000000000000000000000000000000000

alemonde placement-en-residence-surveillee-de_29cba127a2d968903c82145c6ec1b23c

Russie – Placement en résidence surveillée de Vladimir Evtouchenkov : L’ombre de Khodorkovski plane à nouveau sur la Russie

Le Monde 21/22/2014
Stupeur et tremblements, à Moscou, mercredi 16 septembre. Ce jour-là, le monde des affaires apprenait le placement en résidence surveillée de Vladimir Evtouchenkov, le patron du conglomérat AFK Sistema (téléphonie mobile, cliniques, tourisme, pétrole…).
Le  » tycoon  » – quinzième fortune russe selon Forbes, avec un patrimoine estimé à 9 milliards de dollars (7 milliards d’euros) – est accusé de blanchiment d’argent dans le cadre du rachat, en 2009, des actifs pétroliers du Bachkortostan, une petite République autonome du centre de la Russie. Sur les 2,5 milliards de dollars de la transaction, 500 millions se seraient évaporés, alimentant le soupçon de corruption.Le placement en résidence surveillée de Vladimir Evtouchenkov, patron du conglomérat AFK Sistema, rappelle d’anciennes pratiques du pouvoir. |REUTERS/SERGEIKARPUKHIN

Lire : La 15e fortune de Russie inculpée et assignée à résidence

Cette arrestation a renvoyé le pays onze ans en arrière, en 2003. Arrivé trois ans plus tôt au Kremlin, Vladimir Poutine avait fait arrêter Mikhaïl Khodorkovski, patron du groupe pétrolier privé Ioukos, sous l’accusation de fraude et d’évasion fiscale, qui lui avait valu dix ans de prison en Sibérie.

Depuis, les oligarques se tiennent à carreau et se contentent de faire fructifier leurs affaires. Il ne leur viendrait pas à l’esprit de se dresser sur la route de M. Poutine en affichant des ambitions politiques, comme l’avait fait le patron de Ioukos. Ce n’est pas l’intention de M. Evtouchenkov non plus. Lui qui, en 2003, avait été le premier à se désolidariser de M. Khodorkovski, en jugeant  » inacceptable que le business marche sur les prérogatives du pouvoir politique « .

Le patron de AFK Sistema ne fait pas partie des siloviki, issus de l’armée ou des services de sécurité et proches de M. Poutine, qui ont la haute main sur des secteurs économiques stratégiques (défense, énergie, chemins de fer, mines). L’homme d’affaires ne passe pas pour autant pour un opposant au Kremlin. On peut croire Dmitri Peskov, porte-parole de M. Poutine, lorsqu’il juge  » faux et absurde «  d’attribuer cette arrestation à des motifs politiques. A cette nuance près qu’en Russie, politique et économie font parfois bon ménage. Et personne ne doute que cette décision sert un dessein finalement… très politique.

A Moscou, le Kremlin se reflète dans les baies vitrées du  » quartier général  » de Rosneft, sur la rive opposée de la Moscova. Tout un symbole. Car, dans cette affaire, les regards se tournent vers le patron du géant pétrolier public, Igor Setchine. C’est la conviction de M. Khodorkovski : le pouvoir fait pression sur le patron de AFK Sistema, propriétaire d’importants actifs pétroliers à travers Bashneft, pour qu’il les cède à la compagnie pétrolière publique. Sur ce point, cela ressemble à un  » Ioukos bis « , déplore Alexandre Chokhine, président de l’Union des industriels et des entrepreneurs, dans le quotidien Vedomosti, annonçant qu’une pétition de patrons russes en faveur de la levée de l’assignation sera remise à M. Poutine. Le ministre de l’économie lui-même, Alexeï Oulioukaïev, reconnaît qu’ » il existe des soupçons concernant une possible motivation économique dans cette affaire « .

Pétrole contre liberté

L’acquisition de Bashneft renforcerait les réserves d’or noir de Rosneft. Elle est cohérente avec la stratégie du président russe, qui veut assurer la mainmise de l’Etat sur le secteur de l’énergie. Historiquement, le gaz est largement sous contrôle avec Gazprom, issu du ministère du gaz, tout comme l’atome, coiffé par l’agence fédérale Rosatom. Le pétrole l’est moins. Dans les années 2000, Rosneft a mis la main sur les actifs de Ioukos, spoliant au passage un certain nombre d’actionnaires et de retraités. En 2012, Rosneft a racheté TNK-BP pour 61 milliards de dollars après avoir mené la vie dure aux dirigeants européens et américains de la coentreprise anglo-russe. C’est ainsi qu’en dix ans, M. Setchine s’est retrouvé à la tête de la première compagnie mondiale cotée en Bourse par le niveau de sa production.

Cette OPA rampante sur Bashneft prend une dimension plus politique dans le contexte de la crise ukrainienne. Les sanctions ont entraîné la marginalisation de ceux qui, autour du premier ministre, Dmitri Medvedev, et de son numéro deux, Igor Chouvalov, pourtant proche de M. Poutine, plaident pour les privatisations et une ouverture de l’économie. Ils avaient réussi à nouer des fils entre les entrepreneurs et le maître du Kremlin. Ioukos bis ou non, l’affaire Evtouchenkov a envoyé un signal inquiétant aux investisseurs, étrangers ou russes, et risque de gommer les efforts réalisés ces dernières années par Moscou. Depuis le début de l’année, l’hémorragie des capitaux atteint 75 milliards de dollars.
A l’inverse, les représailles occidentales ont redonné du poids aux partisans d’un Etat fort et des nationalisations. M. Setchine, inscrit sur la liste des personae non gratae par les Occidentaux, est de ceux-là. Mise au ban, la Russie se recentre sur ce qu’elle croit être l’un des piliers les plus solides de sa sécurité, ses énormes ressources en minerais et en hydrocarbures. Une sécurité illusoire, car les sanctions commencent à toucher l’industrie pétrolière. Au point que Rosneft, lourdement endetté, a dû demander à l’Etat de lui venir en aide pour soutenir sa politique d’investissement.

  1. Evtouchenko, 65 ans, risque sept ans de prison. Il a démenti, vendredi soir, sa libération annoncée par un porte-parole de son propre groupe. On saura tôt ou tard s’il a dû troquer son pétrole contre sa liberté.

par Jean-Michel-Bezat Service Economie bezat@lemonde.fr

SOURCE: http://resistanceinventerre.wordpress.com/2014/09/22/russie-placement-en-residence-surveillee-de-vladimir-evtouchenkov-lombre-de-khodorkovski-plane-a-nouveau-sur-la-russie/

0000000000000000000000000000000000

le monde à l'ENVERS

Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi matin sur BFMTV-RMC. Il s’est exprimé sur les positions de la France et des Etats-Unis sur le problème de l’Etat islamique. Pour lui, la coalition formée par Obama, s’engageant vers une troisième guerre d’Irak, “est une décision absurde et dangereuse”. “Il serait temps que les pays occidentaux tirent des leçons de l’Afghanistan” a-t-il souligné.

Il reconnaît que le « terrorisme islamique » a été créé par les occidentaux. Selon lui, l’Etat islamique est « l’enfant monstrueux de l’inconstance et de l’arrogance de la politique occidentale. »

http://www.mondialisation.ca/video-de-villepin-le-terrorisme-islamique-a-ete-cree-par-les-occidentaux/5403154

Voir l’article original

Solidarité Ouvrière

Nouvel Observateur, 21 septembre 2014 :

Une manifestation, intitulée « Marche pour la paix », a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Moscou pour protester contre le rôle de Poutine en Ukraine.

Des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche 20 septembre dans le centre de Moscou pour une marche en faveur de la paix en Ukraine et pour protester contre le rôle imputé au Kremlin dans la guerre qui secoue l’est du pays.

Voir l’article original 214 mots de plus

– Syria reiterates commitment to Agreement on Disengagement, demands ending the Israeli occupation of the Golan
– UN Security_Council condemns attacks launched by terrorist organizations in Iraq, Syria and Lebanon as major threat to the region
– The army launches wide military operation against terrorists in Adra, Damascus countryside
– Russia pledges support to states fighting ISIS

0000000000000000000000000000000000

Sat Sep 20, 2014 8:45AM GMT

The United States has passed a bill strengthening relations with Israel and elevating Tel Aviv as its “major strategic partner”.

Over three-quarters of US Senate members unanimously voted to the United States-Israel Strategic Partnership Act on Thursday.

Senators Barbara Boxer (D-CA) and Roy Blunt (R-MO) along with 81 co-sponsors authored the legislation out of a total of 100 Senators.

read: http://www.presstv.ir/detail/2014/09/20/379366/israel-is-us-strategic-partner-senate/

000000000000000000000000000000

 

Aucune explication définitive sur les causes du crash. L’avion d’Air Algérie parti de Ouagadougou et qui s’était écrasé dans le nord du Mali le 24 juillet dernier transportait 116 personnes à son bord, dont 54 Français. La Commission d’enquête technique malienne et le Bureau français d’enquêtes et d’analyses (BEA), qui tentent de comprendre les circonstances du drame, ont présenté leur premier rapport d’étape à Bamako ce samedi.

Les mauvaises conditions climatiques, avec un «front intertropical», ont certes poussé les pilotes à procéder à des «évitements», c’est-à-dire des déviations de route, mais «le début du vol peut être considéré comme normal, explique Bernard Boudaille, coordinateur général du BEA. Aucune turbulence significative n’a été enregistrée et les pilotes ont procédé à des évitements comme tous les pilotes de ligne

Trente minutes après le décollage, le pilote automatique est pourtant déconnecté et l’avion commence à perdre de l’altitude. Deux minutes plus tard, le régime des moteurs est proche du ralenti. Puis c’est le crash. «Ce qui est sûr, relève encore Bernard Boudaille, du BEA, c’est que certaines conditions vont amener au désengagement de l’auto-manette et du pilote automatique. Cela peut-être dû au système, mais aussi à une action humaine, et cette action humaine peut être volontaire ou involontaire. Cela, nous le déterminerons au dur et à mesure de l’enquête.»
L’enquête devrait encore durer un an à un an et demi

Ce premier rapport technique est essentiellement basé sur des enregistrements radio, difficilement exploitables car endommagés. «C’est un enregistreur à bande qui déroule de façon permanente, détaille Bernard Boudaille, on efface la conversation précédente pour la suivante. A priori, le doigt d’effacement n’a pas marché, et le défaut était a priori là avant le vol. Ce que nous entendons, ce sont de nombreuses voix superposées.» L’enregistreur aurait dû être vérifié avant le vol: ce test a-t-il été oublié, ou a-t-il été défaillant? Les enquêteurs techniques ne cherchent pas à établir de responsabilités. Les enquêteurs judiciaires devraient se pencer sur la question.

Alidou Ouédraogo a perdu sa fille dans l’accident. Ce Burkinabé, président d’une association de familles des victimes, a fait le voyage de Ouagadougou pour entendre la présentation de ce premier rapport d’étapes. «Je ne suis pas satisfait», pose-t-il avec une colère contenue, avant d’énumérer ses griefs: «on a d’abord tenté de nous mener sur la piste de la météo, or les conditions du vol étaient les mêmes que celles dans lesquelles les pilotes avaient déjà volé la veille. Ensuite, la zone du crash est une zone d’insécurité, de lutes armées. Ils ne peuvent pas écarter cela (la piste terroriste, ndlr). Aujourd’hui, le site du crash est fermé, ce n’est pas normal. Et les boîtes noires de l’avion ne marchaient pas: alors pourquoi a-t-il décollé»

À présent c’est la phase d’analyse qui commence, notamment par l’exploration des performances de l’avion et des moteurs, afin de préciser les conditions des pertes d’altitude et de vitesse dans les dernières minutes du vol. L’enquête devrait encore durer un an à un an et demi.


Hollande préside à Paris une deuxième réunion d’information des familles de victimes

François Hollande a présidé samedi une deuxième rencontre d’information des familles des victimes du vol d’Air Algérie au cours de laquelle le rapport d’étape du BEA leur a été présenté. Le chef de l’État a réaffirmé sa volonté que les services de l’Etat apportent aux familles «tout le soutien nécessaire». Il a confirmé «que les familles des victimes seraient invitées à se rendre sur les lieux du drame avant la fin de l’année 2014, en bénéficiant d’un soutien de l’armée française».

L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie internationale «a exposé les avancées du processus d’identification des victimes, qui devrait s’achever début 2015». Enfin, «la cadre des procédures judiciaires» engagées par le TGI de Paris a également été présenté lors de cette rencontre.

source : lefigaro.fr

http://streettelevirtuelle.wordpress.com/2014/09/21/internationale-le-crash-du-vol-dair-algerie-au-mali-reste-inexplique/

000000000000000000000000000000000000

Originally posted on Strategika 51:

Voici quelques infos concernant la Chine. Commençons par le militaire, Pékin va conduire un exercice militaire naval conjoint avec Téhéran. La flotte chinoise est arrivée au port de Bandar Abbas le 20 Septembre, elle est constituée de deux navires, un destroyer et une frégate. Cependant, et malgré les déclaration chinoises et iraniennes, un certain flou règne quand à la date de l’exercice.

Seul le programme est connu. Il s’agira pour les deux flottes de se livrer à des exercices visant à «établir la paix, la stabilité, la tranquillité et la coopération multilatérale et mutuelle» entre les deux pays; en s’entrainant pour des exercices de sauvetages, et en testant l’état ​​de préparation technique des flottes respectives; et ceci sur cinq jours. Autre programme, chaque équipages aura le droit à une visite des navires de l’autre partie.

Cette information sur un exercice commun, fait suite à la déclaration de la marine iranienne…

Voir l’original 233 mots de plus

0000000000000000000000000000000000000

Strategika 51 Intelligence

Brillante analyse de Thierry Meyssan, qui confirme presque mot par mot nos entretiens avec des leaders sunnites irakiens concernant l’implosion de l’Irak. La partie concernant le Nord-est de la Syrie est fort solide et logique. Pour ce qui de la pseudo coalition dirigée par Washington pour « lutter » contre Daech, Thierry Meyssan ne pense pas que cette coalition mènera d’action décisive, mais qu’au contraire elle l’enkystera au Nord-Est de la Syrie pour déstabiliser tout le monde arabe et bien au delà avec comme objectif final la Chine et la Russie.

Le président Obama a annoncé, lors d’une allocution télévisée le 10 septembre 2014, la poursuite de la stratégie imposée à son pays par les putschistes du 11 septembre 2001 : le remodelage du « Moyen-Orient élargi » [1].

Ce projet, que l’on croyait abandonné depuis la défaite de Tsahal contre la Résistance libanaise, en 2006, consiste non seulement à diviser les grands États…

Voir l’article original 1 645 mots de plus

Actu-Chretienne.Net

Serge Moati a suivi Jean- Marie Le Pen pendant vingt cinq ans. Il en a fait un livre passionnant. Il se confie au FigaroVox.

Voir l’article original 74 mots de plus

Strategika 51 Intelligence

Les phalanges de l’Etat Islamique en Irak et au Levant avancent très vite au Nord-est de la Syrie où ils tentent d’anéantir les organisations kurdes avec la bénédiction des turcs. Les tactiques employées par les Pechmergas kurdes se sont révélées non aptes et inadaptées pour faire face aux combattants de Daech, lesquels semblent bénéficier d’imagerie satellite fournis par des tiers.

Selon plusieurs rapports de presse, environ 70 000 kurdes ont fui la région vers la Turquie méridionale. L’avancée de Daech semble se focaliser autour de la ville d’Ain Al-Arab, troisième agglomération kurde en Syrie.

Les kurdes de Syrie semblent ainsi payer ainsi leur alliance avec Damas. Ankara jubile après le deal secret conclu avec Daech pour la libération d’otages turcs détenus en Irak. Car parmi les clauses de l’arrangement figuraient un soutien  à un éventuel assaut contre les kurdes syriens.

Voir l’article original

Une majorité de Français désapprouve la décision de Sarkozy de briguer l'UMP

Une majorité de Français désapprouve la décision de Sarkozy de briguer l’UMP

Près de deux sur trois ne souhaitent pas qu’il soit candidat à la présidentielle de 2017… Six Français sur dix (61%) désapprouvent la décision de Nicolas Sarkozy de briguer la présidence de l’UMP et près de deux sur trois ne souhaitent pas qu’il soit candidat à la présidentielle de 2017, selon un sondage CSA pour BFMTV diffusé samedi soir, annonce le site 20minutes.fr.

Aujourd’hui, 09:23
 
Une journaliste de la télévision norvégienne a commenté les prévisions météo pendant 33 heures

Une journaliste de la télévision norvégienne a commenté les prévisions météo pendant 33 heures

La présentatrice de la chaîne de télévision norvégienne Eli Kari Gjengedal a battu le record du monde en restant en direct lors d’une émission.

Hier, 23:01
——————————————————————-
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

RIA Novosti

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

france
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Todas las noticias

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

0000000000000000000000000000000000000000000000000

logo_isranews_dark_302x67
Cyber Sécurité : Lockheed Martin Crée une Filiale en Israël
Le 15 septembre dernier, le Wall Street Journal a publié que Lockheed Martin, le plus grand contractant au monde dans le domaine de la défense, a formé un filiale spécialisée dans la technologie en Israël, afin de signer des contrats avec la défense israélienne, selon un cadre de la société américaine.
10 choses que vous ne saviez pas sur le Hamas
Les médias ont braqué leurs projecteurs sur l’État islamique (EI) et le conflit israélo-palestinien est passé au second plan. Pourtant, le Hamas n’a jamais vraiment été dans l’actualité au cours des dernières semaines. Selon la droite israëlienne, le Hamas est un groupe terroriste, mais pour les partisans de la cause palestinienne, il est une organisation de libération. Il est évident que le Hamas a une longue histoire et qu’il a une image complexe.
 
Mille Turcs auraient prêté allégeance à Daesh
Depuis quelques temps, la presse étrangère publie des récits sur les recrues turques de l’Etat islamique, groupe extrémiste qui sévit en Irak et en Syrie. Les informations présentant la Turquie comme un terreau fertile pour le djihadisme ont été sévèrement dénoncées par Ankara.
 

histoireetsociete

 

Karel van Wolferen est un journaliste Néerlandais et un professeur émérite de l’Université d’Amsterdam.  Depuis 1969, il a publié plus de vingt livres sur les politiques publiques, qui ont été traduits en onze langues et vendus à plus d’un million d’exemplaires dans le monde. En tant que correspondant étranger pour NRC Handelsblad, l’un des journaux-phares de la Hollande, il a reçu la plus haute récompense néerlandaise pour le journalisme, et au cours des années, ses articles ont été publiés dans le New York Times, le Washington Post, The New Republic, The National Interest, Le Monde, et de nombreux autres journaux et magazines.

Source : Karel van Wolferen, Unz.com, 14 aout 2014

L’Union Européenne n’est plus guidée par des politiques dotés d’une solide compréhension de l’ histoire, d’une sobre capacité d’évaluation de la réalité du monde, ou d’un simple bon…

Voir l’article original 4 400 mots de plus

DF | Dissidence Française

hollande_0

François Hollande «cause» très mal depuis le début, mais le phénomène s’aggrave. Il nous rappelle le parallèle établi en1968 entre beau langage et bourgeoisie. Pour la gauche militante rappeler que les mots ont un sens et vouloir qu’ils aient le même pour tout le monde relève du fascisme. Ceux qui débutaient en littérature à l’époque où François Hollande entrait dans la carrière peuvent témoigner qu’au début des années 80 c’était déjà fait: la résistance à l’ordre établi passait par le dédain de la langue. Les livres en vogue portaient un blue-jean et leurs auteurs aussi. Cela ravissait les magazines qui blâmaient les romanciers en cravate mais demandaient aux autres de poser en double page avec un vieux pull. François Hollande n’aura retenu que la moitié de la leçon. Faute de pouvoir s’écarter de la bourgeoisie, il s’est écarté de son français .

La période semble propice à lui trouver…

Voir l’article original 596 mots de plus