ISRANEWS: infos du 14/08/2014

Publié: 14 août 2014 dans 1 - Revue de presse - Journaux télévisés - Videos, Israël
Tags:, , ,

logo_isranews_dark_302x67
Marc Nacht – Gaza, Hamas : les ravages du journalisme émotionnel

Lettre ouverte à Renaud Girard, chroniqueur au Figaro

Monsieur,

Je vous avoue ma stupéfaction à la lecture de vos récents articles parus dans le Figaro sur la guerre entre Israël et le Hamas.
Par exemple dans votre article intitulé Conflit israélo-palestinien : la France doit cesser de s’aligner bêtement sur les États-Unis (27 juillet 2014), vous affirmez que la France s’est inclinée devant les États-Unis en acceptant que le Hamas soit classé par l’Union Européenne comme groupe terroriste, « sous la pression d’un grotesque petit clan néoconservateur du Quai d’Orsay ». Votre argument est simple : le Hamas a été élu démocratiquement.
On pourrait vous rétorquer : le parti nazi n’avait-il été, lui aussi, élu « démocratiquement » ? Mais la SdN n’aurait-elle pas été plus éclairée, après lecture de Mein Kampf, de condamner le parti nazi ? Or, je m’étonne de ne jamais voir dans la presse rappeler le contenu du texte fondateur du Hamas : sa Charte, laquelle prône la même extermination des Juifs d’Israël et démontre qu’il ne s’agit pas d’une guerre nationaliste, mais d’un impératif religieux , que tout territoire conquis par l’islam est terre du Waqf , terre d’Islam, et que sur ces territoires, aucune autre religion n‘a droit de cité. À Gaza , les chrétiens en ont subi les conséquences, et c’est ce qui se passe actuellement sur les terres conquises au nom du Califat en Irak.
Oui, je m’étonne toujours de constater qu’au fil des articles publiés sur la brûlante question de Gaza, la Charte du Hamas ne soit jamais évoquée. Il est vrai que Mein Kampf n’a pratiquement pas été lu avant la catastrophe de sa mise en pratique par le Troisième Reich. C’est peut-être le sort des textes qui portent l’orage, on préfère les refouler et ce refoulement va de pair avec le déni de la peur qu’ils inspirent.
Dans l’article précité, vous écrivez « Aujourd’hui, à cause des images (c’est moi qui souligne) qui parviennent des territoires palestiniens de Gaza et de Judée et Samarie, il ne viendrait pas à l’idée d’une mère française de donner Israël comme exemple à ses enfants ». Cette phrase illustre pourtant exactement ce que par ailleurs vous dénoncez à juste titre comme Les ravages de la diplomatie émotionnelle (Le Figaro du 29 juillet), écrivant : « C’est une diplomatie du temps court car, par définition, elle ne dure que le temps d’une émotion médiatique. » Cependant, poursuivant notre lecture, nous butons sur cette monstruosité qui qualifie de « triste fait divers » l’assassinat des trois jeunes Israéliens. Non. Une atrocité perpétrée dans un but politique (le crime a été commandé par le Hamas comme l’a avoué son instigateur), n’est pas qualifiable de « fait divers ». Et, au lieu d’écrire que « sa médiatisation à profusion a fait dérailler la hiérarchie politique israélienne… » (médiatisation où ? En Judée et Samarie et à Gaza ce crime a déclenché des youyous de joie, ici modeste écho, alors que l’assassinat d’horrible vengeance du jeune Palestinien a suscité infiniment plus d’émotion et d’indignation, et un déchaînement de violence en Judée et Samarie), il eut été plus judicieux, en tant qu’analyste politique, de s’interroger sur les buts du Hamas : il venait juste de signer un accord avec l’Autorité palestinienne ; il le rompt par cet assassinat dont il connaît évidemment les conséquences. Et il enchaîne presque aussitôt sur un déluge de roquettes, puis de missiles sur Israël. Pourquoi a-t-il décidé de déclencher les hostilités à grande échelle ?

Lire l’article complet sur causeur.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’ONU « légitime les terroristes du Hamas »

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU « donne une légitimation aux organisations terroristes meurtrières comme le Hamas », a déclaré mercredi Benyamin Nétanyahou.
Benyamin Nétanyahou l’a appelé à « enquêter d’abord à Damas, Bagdad et Tripoli », plutôt que dans la bande de Gaza.

Lire l’article complet sur Ouest-France

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Comment les Saoudiens ont largement contribué à enflammer le Moyen-Orient à grands coups de wahhabisme

En contribuant au développement d’un islam radical dans le monde, l’Arabie saoudite s’est rendue responsable de la montée en puissance de l’Etat islamique en Irak et au Levant, celui-là même qui la menace aujourd’hui.
Atlantico : Depuis la fin de la Guerre Froide, de nombreuses mosquées et écoles coraniques wahhabites ont été financées par l’Arabie saoudite dans les Balkans, modifiant ainsi la culture musulmane locale d’inspiration soufie vers le wahhabisme, pratique radicale de l’islam, rapporte un article du Financial Times (lire ici en anglais). Dans quelle mesure l’Arabie saoudite, dans son approche du wahhabisme, a-t-elle participé au développement d’un terrain favorable pour des groupes comme l’Etat islamique en Irak et au levant ? Quels sont les précédents historiques ?

Lire l’article complet sur atlantico.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Toutes les infos d’ISRANEWS sur http://isranews.com/

0000000000000000000000000000000000000000000

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s