logo_isranews_dark_302x67Erdogan le Magnifique, premier président turc élu au suffrage universel

Erdogan le Magnifique, premier président turc élu au suffrage universel

A 60 ans, M.Erdogan triomphe. Chef du gouvernement depuis 2003, il vient d’être élu président de la République turque dès le 1er tour avec quelque 52% des voix. Une belle victoire pour celui qui fait souvent référence à l’empire ottoman mais est souvent critiqué pour son autoritarisme.
«Aujourd’hui est un nouveau jour, une nouvelle étape pour la Turquie, c’est la naissance de la Turquie, qui va renaître de ses cendres», a lancé, modestement, Erdogan dimanche soir 11 août 2014 à ses milliers de partisans venus l’acclamer devant le siège de l’AKP à Ankara. Son compte twitter (non officiel) le présente déjà comme «président de la République de Turquie», ce qu’il ne sera officiellement qu’après la cérémonie d’investiture (le 28 août). Un professeur de l’université Bilgi d’Istanbul, Ilter Turan, dit d’ailleurs de lui : «depuis qu’il a pris le pouvoir, il a progressivement viré du pragmatisme à l’idéologie, du travail d’équipe aux décisions personnelles, de la démocratie à l’autoritarisme».

 

Lire l’article complet sur geopolis.francetvinfo.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Gaza : Israël critique vivement le choix des membres de la commission d’enquête de l’ONU

William Schabas est un expert canadien de droit international dont le thème de prédiclection académique a été le génocide. Il est connu pour être très critique envers Israël et a durement attaqué l’Etat hébreu pendant l’opération Plomb durci à l’époque (2008-09). Il a salué le rapport publié par le Comité Goldstone à la suite de cette opération, et a déclaré que le président de la commission, Richard Goldstone, devait recevoir le Prix Nobel de la Paix. Goldstone était toutefois revenu sur son rapport quelques temps plus tard, après avoir eu de nouvelles informations.
Schabas a appelé dans le passé à poursuivre le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et l’ancien président Shimon Peres devant la Cour pénale internationale à La Haye. Il y a quelques années, il avait déclaré que s’il y avait un acte d’accusation de la CPI contre le président du Soudan pour génocide, pourquoi un acte d’accusation semblable ne pouvait être délivré contre le président israélien pour les événements à Gaza.
Israël a qualifié la décision du Conseil de « parodie ». « Le Conseil devrait lancer une enquête sur la décision du Hamas de transformer les hôpitaux en centres de commandement militaires, d’utiliser les écoles comme dépôts d’armes et de placer des batteries de missiles à côté des terrains de jeux, des maisons privées et des mosquées », avaient déclaré les services de communication du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, dans un communiqué.
La résolution avait été déposée par l’Autorité Palestinienne et adoptée par 29 voix pour, 1 voix contre (les Etats-Unis) et 17 abstentions, lors d’une session extraordinaire du Conseil demandée par les pays arabes, et soutenue par la Russie, pour exiger le respect du droit international dans les territoires palestiniens.

Lire l’article complet sur i24news.tv

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Christiane Taubira se paye Arnaud Montebourg en Conseil des ministres

Ce devait être une formalité avant les vacances, le Conseil des ministres du 30 juillet a été plus agité que prévu. En cause, la salve lancée par Christiane Taubira contre Arnaud Montebourg, selon Le Canard Enchaîné en date du mercredi 6 août. La garde des Sceaux n’apprécierait pas la manière dont le ministre de l’Economie prépare sa loi sur les professions réglementées.
Le dernier Conseil des ministres avant la trêve estivale du gouvernement devait être l’occasion pour la ministre de la Justice, Christiane Taubira, de présenter son projet d’ordonnance pour « simplifier et sécuriser la vie des entreprises ». Une fois l’ordre du jour tenu, la garde des Sceaux s’est alors lancée dans un recadrage en règle à l’adresse du ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg.
Le Canard Enchaîné relate la prise de parole de la ministre, mercredi 6 août. « J’en profite, monsieur le Président, puisque j’ai la parole, pour dire que je ne suis pas du tout satisfaite de la façon dont le ministre de l’Economie prépare sa loi sur les professions réglementées », a asséné Christiane Taubira. Et la ministre adepte des déplacements en bicyclette de poursuivre : « Je n’y suis pas du tout associée, alors que les cas des avocats, des notaires, des huissiers relèvent de la tutelle de la ministre de la Justice et pas de celui de l’Economie. Je veux rester en responsabilité des professions juridiques. Je ne veux pas que ce soit le ministre de l’Economie qui se saisisse d’un dossier qui fait partie de mon domaine de compétence ».

Lire l’article complet sur terrafemina.com

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un archevêque à Gaza témoigne du chantage du Hamas

Un archevêque catholique qui représente la minorité chrétienne à Gaza témoigne du chantage du Hamas.
« Le Hamas m’a forcé. Il a utilisé mon église pour envoyer des missiles sur Israel durant les 4 semaines de l’opération Bordure Protectrice. Je n’avais pas le choix.
L’islam est la règle dans Gaza. Ce que dit le Hamas, nous devons nous y plier sinon il y a des conséquences graves. » a déclaré l’archevêque Alexios à la télévision catholique. (Christian Broadcasting Network.)

Lire l’article complet sur blog.sami-aldeeb.com

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Hillary Clinton critique la politique étrangère d’Obama

L’ancienne secrétaire d’Etat reproche au président sa gestion de la crise syrienne.
C’est une critique sévère qui n’est pas passée inaperçue. Hillary Clinton, dans un entretien à l’hebdomadaire « The Atlantic » paru dimanche , a reproché à Barack Obama son refus, l’an dernier, de soutenir fermement l’opposition syrienne pour l’aider à s’organiser. Pour l’ancienne secrétaire d’Etat du président Obama, « le fait de ne pas aider à bâtir une armée crédible avec ceux qui ont été à l’origine des manifestations contre le président Bachar Al Assad – il y avait là des islamistes, des laïcs et tout ce qui se trouvait entre les deux – a créé un vide que les djihadistes ont aujourd’hui rempli ».

Lire l’article complet sur Les Echos

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plus sur: http://isranews.com/#

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s