Archives de 26 juillet 2014

Résistance Inventerre

LE MONDE | 25.07.2014
 Tragique exode des chrétiens du monde arabe
Edito du « Monde ». Pour la première fois depuis près de 2 000 ans, il n’y a quasiment plus de chrétiens dans l’antique cité de Mossoul, dans le nord de l’Irak, l’un des premiers lieux d’implantation du christianisme. Ce n’est qu’un pas de plus dans une tragédie que rien, depuis trente ans, ne semble devoir arrêter : l’extinction des chrétiens dans ce Proche et Moyen-Orient qui vit naître le deuxième grand monothéisme.
Cette disparition se fait dans l’indifférence, dans l’impuissance, notamment de l’Union européenne. Une part d’histoire est gommée, emportée dans la tourmente de ce siècle, dans un Proche-Orient en proie à une crise de régression politico-religieuse aiguë.
Les nouvelles de Mossoul, qui abritait une communauté de 5 000 à 25 000 chrétiens, sont plus qu’attristantes. La ville, tout comme les vieux villages assyro-chaldéens des environs, est aux…

Voir l’article original 406 mots de plus

Allain Jules

26juillet– Nasrallah: La Syrie a été et restera le mur solide face au projet sioniste
– Rassemblement populaire devant la mosquée des Omeyyades à Damas à l’occasion de la journée mondiale d’al-Qods
– Trêve de 12 heures à Gaza et nouveau massacre collectant 20 victimes palestiniens
– L’armée détruit des véhicules de terroristes et tue nombre d’eux à Damas, à Quneitra et à Daraa
– A Hassaké, le réseau terroriste de l’Etat Islamique en Irak et au Levant avait subi de lourdes pertes par l’armée arabe syrienne alors qu’il tentait d’attaquer une unité militaire au sud du gouvernorat.

Voir l’article original

civilwarineurope

imageQu’aurait-on dit si des militants du FN s’étaient comportés aujourd’hui Place de la République en plein cœur de Paris durant une manifestation INTERDITE comme se sont comportés les prétendus manifestants pro-palestiniens ? Nous aurions eu droit au « retour des heures les plus sombres de notre histoire », aux commentaires en boucle des médias dénonçant le retour de la bête immonde, des fachos, des nazis etc, etc…

image

Alors nous attendons qu’il en soit de même dans les prochains jours car ce que nous avons vu cette après-midi est tout simplement une honte. Des saluts nazis en veux tu en voilà, des tags antisémites, des « morts aux Juifs », une croix gammée sur la statue incarnant la République (même pendant l’occupation allemande les nazis n’avaient pas osé), des drapeaux du djihâd parmi les manifestants, des drapeaux israéliens brûlés etc…, etc…

image

Et puis est venue le temps des prières de rue, ultime provocation politico-religieuse, avant…

Voir l’article original 122 mots de plus

La France d'Alicia

Photo Reuters 26/07/2017, Selon l’International Business Times, des 116 ou118 personnes à bord du vol Air Algerie AH5017 qui s’est écrasé dans le nord du Mali, au moins 33 militaires français dont trois fonctionnaires supérieurs du service de Renseignement français et un dirigeant du Hezbollah libanais étaient présents.

Lire la suite : Crash du vol AH5017-Un leader du Hezbollah et des soldats français à bord selon l’International Business Times

Voir l’article original

rivasLuis Alberto Rivas*, para Nóvosti

Si hay un país en el mundo donde el conflicto entre palestinos e israelíes tiene una especial repercusión ese es Francia. Aquí conviven la mayor comunidad judía de Europa con el mayor número de ciudadanos musulmanes en un país del Viejo Continente. Ello no debería ser automáticamente una razón para el enfrentamiento. Pero por diversas circunstancias, cada vez que la situación empeora en Oriente Próximo, la onda de choque llega hasta el Hexágono.

Francia ha sido escenario en el pasado fin de semana de dos manifestaciones en apoyo a Gaza que han degenerado en intentos de ataques a sinagogas y en destrozos e incendios de comercios regentados por ciudadanos judíos.

Las manifestaciones no contaban con la autorización de las autoridades políticas; aun así, los convocantes mantuvieron la cita, que tanto el sábado en el barrio parisino de Barbès, como el domingo en la ciudad de Sarcelles, se transformaron en acciones de destrucción por parte de ciertos individuos que las autoridades políticas socialistas no han dudado en calificar de “hordas”.

El Primer Ministro, Manuel Valls, ha denunciado “un nuevo tipo de antisemitismo que se propaga a través de internet, en los barrios populares, entre una juventud sin referencias, sin conciencia de la historia, que esconde su odio hacia los judíos detrás de un antisionismo de fachada y del odio al Estado de Israel”. Palabras fuertes, pero al menos claras del jefe del ejecutivo que contrastan con los tradicionales discursos incoloros, insípidos y políticamente correctos utilizados hasta ahora para describir una realidad evidente.

Hordas de salvajes en la ‘pequeña Jerusalén’

Las manifestaciones pro-Gaza y de condena a la acción militar de Israel en ese territorio controlado por Hamás estaban convocadas, entre otras organizaciones, por ciertos partidos de extrema izquierda que denuncian el alineamiento del Presidente François Hollande con la política de Israel. El alcalde de la localidad de Sarcelles, el socialista François Pupponi, no lee los acontecimientos en clave política. Para él, el ataque a sinagogas y a propiedades de ciudadanos judíos es obra de “hordas de salvajes que han decidido desde muy jóvenes caer en un antisemitismo primario…”. Sarcelles es conocida como ‘la pequeña Jerusalén’ y alberga una importante comunidad de judíos franceses de origen sefardí.

La manifestación del domingo coincidió con la ceremonia de recuerdo de la redada de judíos llevada a cabo por la policía colaboracionista francesa el 16 de julio de 1942, en París. Ese día, 13.152 judíos, entre ellos 4.115 niños (algo con que los nazis no contaban ni habían pedido), fueron encerrados en el Velódromo de Invierno (Vel d’Hiv) de la capital, antes de ser deportados a los campos de exterminio. El jefe del Estado francés aprovechó la ocasión para afirmar que “la República perseguirá con la mayor determinación el antisemitismo que”, dijo, “no es una opinión, sino una abyección”.

Este mismo lunes, Hollande reunió en el Palacio del Elíseo a los representantes de todas las confesiones religiosas que existen en Francia. Hubiera sido muy evidente convocar solo a los representantes de judíos y musulmanes. El efecto de grupo ayudaba a esconder el verdadero conflicto.

Hace unas semanas, Roger Cukierman, Presidente del Consejo Representativo de las Instituciones Judías de Francia (CRIF), me relataba las amenazas que pesan hoy en Francia sobre la comunidad judía: “la radicalización de los musulmanes franceses, la hostilidad de una extrema izquierda antisemita y la creciente popularidad de la extrema derecha”. Cukierman señalaba como ejemplo de intolerancia el hecho de que hoy sea impensable que un judío pueda viajar en el metro parisino con su kipá, por temor a ser agredido.

Durante años se han minimizado en Francia los actos antisemitas y los ataques a ciudadanos judíos. Incluso el asesinato de cuatro niños y un profesor de una escuela judía de Toulouse, en 2012, y el reciente atentado en el Museo Judío de Bruselas, ambos hechos perpetrados por ciudadanos franceses de origen argelino, eran considerados como hechos aislados. Por supuesto, los actos de agresión cotidianos contra escolares o ciudadanos judíos en las calles no merecen gran acogida en la prensa. Para ciertos sectores de la sociedad francesa, existe un temor a ser considerado ‘islamófobo’ por el simple hecho de abordar hechos evidentes.

Hollande y Valls parecen decididos a cambiar esa ceguera autoimpuesta y a denunciar sin tapujos a una minoría de franceses que atacan a otros franceses y que contribuyen a crear una opinión negativa de los ciudadanos de origen árabe o de confesión musulmana.

Diáspora de franceses hacia Israel

La comunidad judía francesa, por su parte, no puede ocultar su temor. El número de ciudadanos judíos franceses emigrados a Israel crece cada año. La Agencia Judía, el organismo encargado de facilitar la Aliá, señala que si en 2012 fueron 1.907 los franceses que decidieron partir hacia Israel, en 2013 la cifra se elevó a 3.280 personas. Solo en el primer trimestre de 2014, el número ya se ha incrementado en un 70 por ciento.

El Presidente del CRIF señala que el 40 por ciento de los “crímenes de odio violentos” cometidos en Francia tienen como objetivo a ciudadanos judíos. El Servicio de Protección de la Comunidad Judía señala en su informe sobre el primer trimestre de 2014 que los actos antisemitas cometidos en territorio francés durante ese periodo han aumentado en un 44 por ciento, en relación con el año anterior.

Los últimos acontecimientos en suelo francés parecen haber despertado a ciertos medios de prensa y a otros políticos hasta ahora silenciosos. Pero nadie es tan optimista ni ingenuo como para pensar que islamistas y extremistas de izquierda y derecha van a cesar en su empeño de envenenar la convivencia entre franceses, con la excusa de un conflicto que tiene lugar al otro lado del Mediterráneo.

*Luis Rivas, periodista. Ex corresponsal de TVE en Moscú y Budapest. Dirigió los servicios informativos del canal de TV europeo EuroNews. Vive en Francia desde hace más de 20 años.

LA OPINIÓN DEL AUTOR NO COINCIDE NECESARIAMENTE CON LA DE RIA NOVOSTI

http://sp.ria.ru/opinion_analysis/20140722/160915561.html

000000000000000000000000000000000000000000000

Ukraine: un fossé à la frontière avec la Transnistrie
19:07KIEV, 26 juillet – RIA Novosti
Gaza: une trêve de 12 heures
17:21TEL AVIV, 26 juillet – RIA Novosti
Ukraine: 15 civils tués et 60 autres blessés à Lougansk
16:15MOSCOU, 26 juillet – RIA Novosti
Russie/Aviadarts 2014: un show aérien inaugure les compétitions
14:39REGION DE VORONEJ, 26 juillet – RIA Novosti
Gaza: l’Arabie saoudite débloque une aide de 26 M USD
14:11MOSCOU, 26 juillet – RIA Novosti
La Russie rétablit le contact avec le biosatellite Foton-M
13:34MOSCOU, 26 juillet – RIA Novosti
00000000000000000000000000000000000000000000000000000

photo_bilger_1Les couvertures des hebdomadaires ne m’ont jamais choqué. La plupart du temps, vulgaires, outrancières ou partisanes, je les perçois comme une rançon inévitable de la liberté d’expression.

Par exemple, si j’éprouve une saturation face à Paris Match qui nous propose de manière lassante et répétitive Sarkozy avec Carla, Carla avec Sarkozy, le possible retour de celui-ci ou les vacances des deux, je ne suis pas indigné. Je ressens seulement une tristesse devant cet encens promotionnel alors que Paris Match sait donner sur d’autres sujets le meilleur de lui-même.

Plus sérieusement, je me trouve en complet désaccord avec la couverture provocatrice de Valeurs Actuelles qui traite, en très gros, François Hollande de « roi fainéant » et, en sous-titre, de « président potiche ».

Je conçois bien qu’un hebdomadaire de droite ou de gauche a besoin, pour attirer le lecteur, de lui imposer un choc qui rejoint son opinion profonde ou la contredit brutalement. Il faut qu’une couverture de magazine résume, sans se préoccuper d’une quelconque nuance, avec la force du péremptoire et le sommaire de la polémique, le point de vue qui sera développé dans les pages intérieures.

Par ailleurs, je n’oublie pas que durant cing ans Nicolas Sarkozy a été moqué, caricaturé, ridiculisé, dégradé, voire souillé par une multitude de « une » éclatantes par leur excès et rentables pour la vente.

Tout de même, comment oser résumer l’analyse politique cohérente, certes unilatérale mais admissible, de l’excellent Raphaël Stainville par cette indélicatesse et cette humiliation ostensibles présentant le président de la République comme un « roi fainéant » avec tout ce que nos mémoires charrient de négatif au sujet de cette appellation ?

François Hollande a été élu président de la République. Il est clair que depuis plus de deux ans, il a déçu la gauche qui ne rêvait pas de social démocratie et la droite transfuge de 2012 qui aspirait à une forme tempérée, intelligente et équitable du pouvoir. La première a été trompée et la seconde a été trahie.

François Hollande est un président de la République qui échoue, d’autant plus rudement que son optimisme tactique a récemment été contraint de s’amender, de s’infléchir. D’autant plus tristement que son Gouvernement et lui font tout ce qu’ils peuvent avec une bonne volonté et une énergie constantes mais qu’à l’évidence, la réalité et ses problèmes demeurent plus forts qu’eux, leur imposent d’insolubles interrogations.

Le président de la République n’est pas plus « un roi fainéant » qu’une « potiche ». Il travaille, il se dépense, il se déplace, il organise, il parle, il nomme, il annonce : par quelle perversion, par quelle malédiction, cette volonté de se camper sur tous les fronts, de se montrer à la fois « normal », efficient et plausible, ne parvient-elle pas à démentir l’impression que la France tourne cependant à vide, comme un pédalier dont la chaîne aurait déraillé ?

Je ne suis pas persuadé que cette offense en couverture, paradoxalement, tellement contraire à la quotidienneté de ce président qui, pour n’être pas agité, s’emploie sans cesse, ne lui rende pas service, tant même ses pires adversaires lui dénient beaucoup mais pas le fait de n’être pas un paresseux.

Ni roi fainéant ni président potiche.

Mais un président qui fait du surplace. Et la France avec lui. Depuis longtemps nous ne sommes plus à la tête du peloton mais maintenant nous frôlons sa queue.

Déplorer l’échec d’un président en le respectant est plus salubre que de lui offrir la chance d’une invraisemblable dérision.

SOURCE: http://www.philippebilger.com/

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Mercredi, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a voté une résolution à charge contre Israël réclamant l’ouverture d’une commission d’enquête internationale sur les événements de Gaza. Face aux lourdes accusations portées devant l’enceinte onusienne, Eviatar Manor, ambassadeur d’Israël à Genève,  oppose le droit à la légitime défense.

 

00 Gaza les stratégies respectives.jpg
Pendant que les Israéliens déploient leurs armes pour protéger les populations civiles,
le Hamas expose de force les populations civiles pour protéger ses armes

Quand s’arrêtera l’opération militaire menée par Tsahal?

Cette opération vise à ramener la sécurité. Notre objectif sera atteint lorsque le Hamas sera désarmé et dans l’incapacité pour un bon moment de renouveler ses tirs sur notre population civile. Nous avons deux problèmes: les 10 000 roquettes dont une grande partie ont été importées de Syrie et d’Iran et les tunnels. On a vu que des groupes de 13 à 15 combattants pouvaient sortir de terre pour mener des attaques. Un de ces tunnels débouchait près d’un kibboutz. Les combattants du Hamas l’ont utilisé pour s’infiltrer sur le territoire israélien, et grâce à notre armée qui les a interceptés, le carnage a été évité.

Que répondez-vous lorsque l’on vous accuse de ne pas répliquer avec proportionnalité?

La proportionnalité, ce n’est pas quelque chose d’arithmétique. Il faut regarder l’intention. Quand le Hamas tire sur Israël, il le fait indistinctement. Si nous n’avions pas la chance d’avoir une technologie qui nous protège avec le dôme de fer, le bilan serait sans doute très lourd parmi la population civile israélienne. C’est très facile de venir nous reprocher aujourd’hui de ne pas mener des actions proportionnées. Lorsque nous menons des attaques sur Gaza, c’est toujours pour détruire des cibles précises.

Mais vous savez que le coût humain est très élevé et qu’il émeut la communauté internationale…

C’est la responsabilité du Hamas qui a caché ses armes, ses missiles ses infrastructures et ses postes de commande dans des maisons, sous des mosquées, dans des écoles et des hôpitaux. Il a utilisé la population comme bouclier humain. Nous avons toujours prévenu les populations avant de lancer nos opérations. C’est le Hamas qui a mis la pression sur les habitants de Gaza pour qu’ils ne quittent pas les zones de combats.

Cela peut-il justifier le tir qui a fait quinze morts dans une école gérée par l’ONU?

L’armée avait appelé à évacuer l’endroit. Durant l’après-midi, plusieurs roquettes lancées par le Hamas depuis la bande de Gaza sont tombées dans le secteur de Beit Hanoun. Il est possible que ce soit un projectile tiré par le Hamas qui soit tombé sur le bâtiment. Quoi qu’il en soit, que ce soit pour cette attaque comme pour les autres, Israël ouvrira une enquête.

Comment peut-on sortir de cette crise? Qui peut aider?

L’Egypte, le Qatar et les Etats-Unis essaient de jouer un rôle. Il y a beaucoup d’autres tentatives mais c’est compliqué. Le Hamas cherche à obtenir une ‘photo de victoire’, et la victoire sera proclamée dans un de ces deux cas de figure: soit que ses missiles atteignent un de nos bâtiments et fassent un grand nombre de morts, soit que l’un de nos obus tue un grand nombre de Palestiniens. Il n’a pas l‘intention d’arrêter tant qu’il n’obtiendra pas cette ‘photo de victoire’. La seule chose qui peut l’arrêter c’est la crainte de voir toutes ses infrastructures totalement anéanties.

Le texte de la résolution adoptée par le Conseil des droits de l’homme mercredi est très dur à l’égard d’Israël. Comment réagissez-vous?

C’est une résolution contre-productive qui vient jeter de l’huile sur le feu. Le nom du Hamas n’est même pas cite. Cela n’aide pas le processus politique. Elle a été portée et adoptée par les pays arabes, musulmans et ceux qui les soutiennent, et qui sont majoritaires au sein du Conseil. Pour certains de ces pays les droits de l’homme ne sont qu’un slogan.

La Haut-Commissaire Navi Pillay a également eu des propos très durs à votre égard…

Elle parle facilement de ce qu’elle considère comme des crimes de guerre commis par Israël mais elle oublie de parler des attaques menées par le Hamas et qui visent des civils. Ce qui nous a encouragés c’est que les pays qui sont les vrais défenseurs des droits de l’homme, où on ne coupe pas les mains, n’ont pas voté cette résolution.

Laisserez-vous la commission d’enquête internationale créée par le Conseil faire son travail?

C’est prématuré de répondre. C’est une décision qui sera prise par mon gouvernement.

Cette décision peut-elle conduire Israël à se retirer du Conseil des droits de l’homme?

Même si j’ai mis en cause le travail du Conseil des droits de l’homme, je crois que c’est important pour Israël de pouvoir s’y exprimer. C’est un forum politique, un peu comme un parlement. La partie en minorité ne peut pas former un gouvernement mais elle peut faire connaître son point de vue.

Cet article, signé Alain Jourdan, a été publié par le site 24heures.ch le 26 juillet à 11 h

SOURCE: http://www.minurne.fr/c-est-le-hamas-qui-porte-la-responsabilite-de-cette-situation-eviatar-manor-ambassadeur-d-israel-en-suisse?&trck=nl-883743-1072572-887WA

00000000000000000000000000000000000000

Solidarité Ouvrière

Des milliers de manifestants (3.000 selon Haaretz) se sont rassemblés ce samedi 26 juillet Place Rabin à Tel Aviv contre la guerre dans la Bande de Gaza.

TelA1

Voir l’article original

Enjeux énergies et environnement

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140725_00506868

Nicolas Hulot: «Nous sommes tous des îliens»

Nicolas Hulot était «envoyé spécial du président de la République» pour la Conférence Climat -Energie sur l’île de la Réunion. Dit comme ça, la fonction peut paraître un peu floue, mais lorsqu’il s’agit de défendre la cause de l’environnement, on peut faire confiance à Nicolas Hulot. il maîtrise la question et affiche clairement ses positions.

«Il faut sortir des beaux discours » assène-t-il d’ailleurs en préambule de la conférence devant un parterre de personnalités en costume cravate. La Terre va mal, il faut agir. La fenêtre d’opportunité se referme et il faut y aller. Là maintenant. Parce que mobiliser sur des constats, c’est bien mais mobiliser sur des solutions, c’est mieux… »

Prendre des initiatives à l’échelle planétaire pour enrayer le réchauffement climatique ne sera sans doute pourtant pas chose aisée. Et Nicolas Hulot le sait. «Paris accueillera en 2015 le sommet…

Voir l’article original 310 mots de plus

Algérie Résistance

 President Obama's Official Visit To Israel And The West Bank - Day One

Obama and Netanyahu. D.R.

The Yinon plan is an Israeli strategic plan to ensure Israeli regional superiority. It insists and stipulates that Israel must reconfigure its geo-political environment through the balkanization of the surrounding Arab states into smaller and weaker states.

The concept of a « Greater Israel » according to the founding father of Zionism Theodore Herzl, is a Jewish State stretching: « From the Brook of Egypt to the Euphrates. » Rabbi Fischmann, of the Jewish Agency for Palestine, stated to the UN Special Committee on 9th July 1947 that: « The Promised Land extends from the River of Egypt up to the Euphrates, it includes parts of Syria and Lebanon », wrote Michel Chossudovsky.

Felicity Arbuthnot

Thus « from the Nile to the Euphrates. » Herzl’s detailed thesis was written in 1904.

Quoted in the same article is Mahdi Darius Nazemroaya on The Yinon Plan (1982)  » … a continuation of Britain’s colonial design in…

Voir l’article original 1 558 mots de plus

Mes coups de coeur

par René Naba

Arno Klarsfeld et Gilad Shalit versus Salah Hammoury.

Ne pas exporter le conflit israélo-palestinien en France. Soit

Mais comment expliquer qu’un réserviste de l’armée israélienne, ancien garde frontière de l’état hébreu, soit nommé conseiller du ministre de l’intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, en 2006, en pleine guerre de destruction israélienne du Liban.
Comment expliquer qu’un soldat israélien en opération de police contre Gaza, Gilad Shalit soit adopté comme otage français au prétexte de la présence d’aïeuls français dans sa lignée, et que cette protection diplomatique française soit refusée à un français de naissance, Salah Hammoury, un universitaire dont le grand tort est d’avoir une mère française, mais un papa palestinien. Une tare indélébile ?

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/gaza-ne-pas-exporter-le-conflit-israelo-palestinien-en-france-soit.html

L’Europe des lâches : http://france-palestine.org/C-est-aussi-l-impunite-qui-tue-a

http://www.association-belgo-palestinienne.be/infos/justice-pour-la-palestine/

051

Voir l’article original

civilwarineurope

imageL’OTAN envisage la création de la plus grande base en Europe de l’Est pour faire avancer l’infrastructure de réaction rapide vers les frontières de la Russie, rapportent les médias britanniques en référence à une déclaration du Commandant suprême des forces alliées de l’OTAN en Europe (SACEUR), le général Philipe Breedlove.

« La ville portuaire polonaise de Szczecin (photo), située sur les rives de la mer Baltique, est considérée comme un favori pour la création d’une base », a ajouté Breedlove.

Selon M. Breedlove, l’OTAN envisage de stocker des armes, des munitions et des aliments sur cette base afin d’assurer dès que possible l’approvisionnement des unités de combat de l’alliance dans le cas de crise.

Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_07_24/LOTAN-veut-deployer-une-base-militaire-pres-des-frontieres-russes-2372/

L’opinion de civilwarineurope

Et après ça on va encore dire que Vladimir Poutine est un parano ? Et nos médias s’étonnent que la Russie considère l’OTAN comme une menace !!!

Voir l’article original

Strategika 51

Char Merkava IV israélien en feu après avoir été touché par un missile antichar Kornet de fabrication russe, lancée par la résistance palestinienne. Char Merkava IV israélien en feu après avoir été touché entre la tourelle et le châssis par un missile antichar Kornet de fabrication russe, lancée par la résistance palestinienne. L’usage par les factions palestiniennes de missiles AT fournis par la Syrie et le Hezbollah libanais a mis en échec l’agression israélienne sur la bande de Gaza.

Une fragile trève de douze heures a été conclue entre Israël et les factions palestiniennes après que les négociations visant à aboutir à une solution à ce massacre ont abouti à une impasse et que la situation sur le terrain semble totalement bloquée après 18 jours de guerre.

Le Secrétaire d’Etat US, John Kerry, s’est retrouvé confronté à la fureur du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu après que ce dernier ait été informé de la chute, hier,  d’une salve de roquettes palestiniennes sur les bâtiments adjacents d’un réacteur nucléaire militaire au sud de Tel-Aviv…

Voir l’article original 319 mots de plus

Cybercriminalité

Le conflit israélo-palestinien s’étend aussi sur Internet. Depuis l’offensive militaire lancée par Israël, des hackers pro-palestiniens et pro-israéliens s’affrontent et multiplient les cyber-attaques, bien loin de la bande de Gaza.

« Ce vendredi sera un jour où Israël sentira la peur vibrer à travers ses serveurs et ses maisons. Ce sera un jour de solidarité et de résistance ». Dans sa voix rauque et électronique habituelle, le message des « hacktivistes » d’Anonymous est clair : vendredi 25 juillet, une nouvelle série de cyber-attaques sera menée contre les sites Internet israéliens pour protester contre l’opération militaire menée par les autorités dans la bande de Gaza.

LIRE ICI

Voir l’article original