Retirer la licence bancaire aux banques coupables de crimes, poursuivre en justice leurs dirigeants et grands actionnaires 

Publié: 1 juillet 2014 dans 2 - WORLDWIDE, Corruption, Informations générales, Réflexions, Société, Système monétaire
Tags:

Entre les lignes entre les mots

5Comment ne pas reprendre, comme l’auteur, pour donner le ton ou la couleur de l’ouvrage, cette citation de Bertold Brecht, tirée de L’opéra de quat’sous : « Qui est le plus grand criminel : celui qui vole une banque ou celui qui en fonde une ? »

Eric Toussaint indique en avertissement :

« En écrivant ce livre, je souhaitais donner à des femmes et des hommes qui ne font pas partie des hautes sphères de la banque et des institutions politiques des moyens pour comprendre ce qui se passe dans le monde opaque de la banque privée, des banques centrales, de la Commission européenne, des lieux où se prennent des décisions fondamentales qui affectent les conditions d’existence de l’immense majorité de la population mondiale.

Le livre se déroule de la manière suivante : l’évolution du système capitaliste, et en son sein celle du secteur bancaire, depuis les années 1970-1980, fait l’objet des chapitres…

Voir l’article original 1 868 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s