Grèce : 4.000 prisonniers en grève de la faim contre un nouveau projet de loi carcérale

Publié: 30 juin 2014 dans 4 - REGALIENNES, Administration pénitentiaire, Canada, DEA, DNRED, Douane, HM Customs and Excise, Informations générales, INTERPOL, Justice, Londres, Police, RCMP-GRC, Services de renseignement

En France et en Angleterre, c’est pareil!

Belmarsh

Bellmarsh

J’ai été hébergé dans la partie ronde: forteresse dans la forteresse, avant d’être transféré au Canada. Changement de cellule tous les 2 jours. Interdiction de parler français!

On accède à la cour de justice par un sous-terrain, revêtu d’une tenue jaune et verte! Les parties vertes sont celles où les agents d’HM prison peuvent tirer à balles réelles!

Classé AA!

brixton

Hébergé quelques jours à Brixton avant d’être classé AA

Main_gate_to_the_HM_Prison_Wormwood_Scrubs_in_spring_2013_(2)

Hébergé quelques semaines à Wormwood Scrubs! Classé AA

High Down Prison

Hébergé quelques semaines à High-Down – Classé AA

EXTRAIT:

« Un collectif de prisonniers et des avocats engagés dans la lutte pour l’amélioration des conditions de vie dans les prisons grecques affirment que le nouveau type d’établissement pénitentiaire que le gouvernement veut mettre en place limite et même abolit de facto certains droits des prisonniers, comme les sorties autorisées, le travail, les cours qui donnent droit à une réduction de peine, les contact avec les proches et les échanges avec les autres prisonniers. De surcroît, les personnes condamnées à vie, pour terrorisme ou assassinats en bande organisés ne pourront pas bénéficier de mesures de libération anticipées avant une période incompressible de vingt ans, sans avoir pour autant droit à des sorties autorisées.« 

Solidarité Ouvrière

Le Courrier des Balkans, 30 juin 2014 :

Depuis le 23 juin, dans toute la Grèce, près de 4.000 prisonniers ont entamé une grève de faim pour protester contre un nouveau projet de loi carcéral censé lutter, selon le gouvernement, contre les « anarchistes ». Depuis des années, les rapports de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) et du Conseil de l’Europe dénoncent les très dures conditions de vie qui prévalent dans les prisons grecques.

D’ici une vingtaine de jours, le Parlement grec devrait débattre de ce nouveau projet de loi. Et selon les prisonniers, la seule façon de se faire entendre et de faire valoir leurs revendications, c’est la grève de la faim. Car ces derniers ont de bonnes raisons de s’inquiéter.

Voir l’article original 368 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s