Archives de 25 juin 2014

GLOBAL RELAY NETWORK

012327-noam-chomsky-040514Par Noam Chomsky, le 14 mai 2014

Quand j’entends la phrase « au bord du précipice », l’image qui vient irrésistiblement à l’esprit est celle des fameux lemmings, marchant résolument vers la falaise.

Pour la première fois dans l’histoire, les êtres humains sont en mesure de détruire les perspectives d’une existence décente, ainsi qu’une grande partie de la vie. Le rythme de destruction des espèces aujourd’hui est à peu près au niveau où il était il y a 65 millions d’années, quand une catastrophe majeure, probablement un grand astéroïde, mit fin à l’ère des dinosaures et ouvrit la voie à la prolifération des mammifères. La différence aujourd’hui c’est que nous sommes l’astéroïde, et la voie sera sans doute ouverte aux cafards et aux bactéries, une fois que nous aurons terminé notre travail.

Voir l’article original 889 mots de plus

00000000000000000000000000000

S-Jedah-En

Les douaniers saoudiens ont saisi plus d’une demi-tonne de cocaïne pure au port de Jeddah, dans l’ouest du royaume, a annoncé dimanche l’agence officielle Spa.  Le trafic de drogue y est puni par la peine de mort,
La drogue était dissimulée dans une cargaison de rames de papier, selon des images montrées par la télévision d’Etat Al-Ekhbariya.

LIRE: http://www.rtl.fr/actu/international/arabie-plus-d-une-demi-tonne-de-cocaine-saisie-au-port-de-jeddah-7772794552

000000000000000000000000000000000000000000000000

Pour vendre son Rafale au Qatar, la France socialiste ferme les yeux sur son ressortissant emprisonné

Posted On 25 juin 2014

L'émir Tamim Al-Thani du Qatar

Il faut être français et socialiste pour avoir l’arrogance de donner des leçons de morale au monde entier, s’auto-ériger garant des Droits de l’homme, et laisser croupir un de ses ressortissants, illégalement emprisonné au Qatar, afin de ne pas froisser l’Emir, qui pourrait sans cela refuser d’acheter le Rafale de Dassault.

Il faut être socialiste et s’identifier à la misère des sans papiers pour en même temps cracher sur un concitoyen qui lui est en règle et possède ses papiers.

• Jean-Pierre Marongiu, ingénieur, est illégalement incarcéré dans des conditions qui en France feraient scandale, depuis septembre 2013 au Qatar.

La diplomatie a besoin d’agir en dehors de la vue des médias, on le comprend aisément, mais elle profite également de ce silence, à l’exception notable de France 24, qu’il convient de saluer, pour dissimuler ses échecs et ses errements.

Jean-Christophe Peaucelle, ambassadeur de France au Qatar, affirmait le 26 octobre 2013 qu’une solution était proche pour les quatre français retenus au Qatar.

Nous sommes le 25 juin, et le nom de Marongiu ne sera pas prononcé, entre deux petits fours et les éclats de rire forcés des courtisans visqueux, peureux et intrigants, dont l’appât maladif du gain met mal à l’aise :

 

Une information judiciaire pour « escroquerie, abus de confiance, extorsion de fonds et conditions de travail contraires à la dignité humaine » et séquestration, suite aux plaintes du joueur de football Zahir Belounis et de l’homme d’affaire Nasser Al Awartany qui viennent d’être libérés, a été ouverte contre deux dignitaires du régime, l’actuel ministre de la Défense, Hamad Bin Ali Al Attiyah, et un cousin de l’Emir, Jassim Thani Jassim Al Thani, et un juge d’instruction du tribunal de Paris a été nommé, selon l’avocat des victimes Me Berton.

Une troisième plainte vise l’Emir du Qatar lui-même doit être déposée par Stéphane Morello, l’entraineur de football récemment libéré. Il attaque pour escroquerie et extorsion de fonds le Sheikh Tamin Ben Hamad Al-Thani, président du comité olympique du Qatar, devenu depuis le chef de l’émirat.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

00000000000000000000000000000000000000000000

Dossier: Règlement de la situation en Ukraine

Angela Merkel

21:39 25/06/2014
KIEV, 25 juin – RIA Novosti

La chancelière allemande Angela Merkel a proposé de soutenir la poursuite des négociations du groupe de contact tripartite sur le règlement de la situation dans le sud-est de l’Ukraine jeudi 26 juin, rapporte mercredi le service de presse du président ukrainien Piotr Porochenko.

« La chancelière allemande a proposé que Viktor Medvedtchouk (ancien chef de l’administration présidentielle ukrainienne) assure la médiation au sein du groupe de contact tripartite, composé de Leonid Koutchma (ex-président ukrainien), Heidi Tagliavini (nouvelle représentante pour l’Ukraine auprès de l’OSCE) et Mikhaïl Zourabov (ambassadeur russe à Kiev) », lit-on dans le communiqué.

Par ailleurs, Mme Merkel a proposé de soutenir « la poursuite des négociations du groupe de contact tripartite le 26 juin prochain ».

Un entretien téléphonique a eu lieu mercredi soir entre les dirigeants russe, français, allemand et ukrainien, respectivement Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et Piotr Porochenko. La proposition de Mme Merkel a été soutenue.

Sur le même sujet

00000000000000000000000000000000000000000000000000

La sœur du roi d’Espagne passera devant le juge

La sœur du roi d’Espagne passera devant le juge

Par La Voix de la Russie | La Justice accuse la sœur du nouveau roi, Felipe VI, Cristina d’être impliquée dans une affaire de fraude fiscale et de blanchiment d’argent. L’information est rapportée par le journal El Mundo.

Elle est accusée d’être impliquée dans les détournements fiscaux de son mari, Iñaki Urdangarin, en 2007 et 2008 – en particulier, le non-paiement de l’impôt sur le revenu.

L’infante Cristina est également accusée de blanchiment d’argent obtenu illégalement de l’institut Noos, dont son mari avait la direction.

Urdangarin est accusé d’avoir détourné près de 5,8 millions d’euros de fonds publics.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_06_25/La-s-ur-du-roi-d-Espagne-passera-devant-le-juge-3988/

00000000000000000000000000000000000000

A British frigate was dispatched to track a mysterious battleship that covertly sneaked in close to Denmark’s coast. The ship turned out to be Russian stealth corvette conducting a complex checkout of battle systems, according to British media.

Russian naval drills in the Baltic Sea drew some heat after British HMS Montrose (a type 23 frigate) had to establish line-of-sight range with an unidentified warship cruising off the territorial waters of NATO-member Denmark on June 19.

In harsh conditions of 30 knot winds, British sailors identified the warship as Russia’s 104-metre-long RFS Soobrazitelny (Project 20381), Steregushy-class stealth corvette, armed with a vast arsenal of anti-ship and air-defense missiles, and anti-submarine torpedoes.

Steregushchy lead ship (RIA Novosti / Aleksey Danichev)

Steregushchy lead ship (RIA Novosti / Aleksey Danichev)

“We picked up a vessel on our radar that was not showing any of the normal behavior expected of merchant vessels or allied warships,” said Lieutenant Chloe Lea, HMS Montrose’s watch officer, as quoted by the Daily Mail.

« We have seen the Russians operate a lot in this area, but this is the closest we have seen them,” she said.

The Royal Navy’s HMS Montrose, based in Plymouth, has a crew of 205 and is armed with Sea Wolf missiles, Harpoon missiles, and Sting Ray torpedoes.

READ: http://rt.com/news/168340-corvette-russian-british-hustle/

0000000000000000000000000

Posté par

Kiev versus Donbass: c’est au TPI de trancher

L’emploi par Kiev contre les habitants et les miliciens du Donbass des bombes à phosphore et des lance-roquettes multiples que l’ONU classe dans la catégorie des armes d’extermination massive, est largement étayé par des témoignages oculaires et de nombreux enregistrements vidéo. On se demande justement pourquoi les autorités de Kiev ont eu recours aux munitions qui les rendent coupables des . Bogdan Bezpalko, directeur adjoint du Centre d’études ukrainiennes et biélorusses de l’Université de Moscou, estime que cet épisode et d’autres encore relèvent des tentatives des dirigeants ukrainiens de provoquer une intervention armée de la part de la  :

« L’usage des bombes à phosphore, de l’artillerie lourde, des lance-roquettes multiples « Grad » et des mortiers « Tulipe » contre sa propre population, sont autant de tentatives de provoquer la Russie à intervenir militairement en . Dans ce contexte, tant le flot de réfugiés et la cruauté disproportionnée envers la population du Donbass, visent à provoquer une réaction forte de la part de la Russie. Et puisque l’objectif n’a pas été atteint, on a vu des blindés et des avions ukrainiens faire irruption en Russie. Plus encore, selon certains témoignages, une localité  a essuyé des tirs des blindés ukrainiens. »

Contraindre la Russie à user de la force contre l’armée ukrainienne est l’objectif prioritaire que se donne actuellement l’Occident et les États-Unis plus particulièrement, estiment les experts. Mais les États-Unis sont en train de subir un fiasco. La stratégie politique et militaire de Moscou caractérisée par la réserve et la prudence, a brouillé les cartes des technologues politiques américains en Ukraine, affirme Bogdan Bezpalko :

« Même si Kiev agit sous couvert de ses partenaires occidentaux au point qu’ils ont prodigieusement réussi à bloquer à l’ONU la résolution condamnant l’attaque contre l’ambassade russe à Kiev, cette situation ne peut pas durer longtemps. Moscou a choisi la bonne tactique de collecte de données sur les crimes de  commis par la junte de Kiev et de  de l’information. Le jour où toute cette information sera disponible à la communauté internationale, elle appuiera la position de la Russie et non pas celle de la direction ukrainienne. »

Les experts estiment que les autorités de Kiev n’ont pas encore tout vu. Compte tenu de leur rôle peu enviable de , ils finiront par être abandonnés par leurs manipulateurs et seront traduits devant un nouveau tribunal international.

http://french.ruvr.ru/2014_06_24/Kiev-versus-Donbass-c-est-au-TPI-de-trancher-4179/

http://philippehua.com/2014/06/25/kiev-versus-donbass-cest-au-tpi-de-trancher/

0000000000000000000000000000000000000000000

Les Etats-Unis et l’OTAN pris à leur propre piège en Ukraine

Les Etats-Unis et l’OTAN pris à leur propre piège en Ukraine

Hier, avant de partir pour Vienne, le président russe  a adressé une lettre au Conseil de la Fédération pour leur demander d’abroger la loi adoptée le 1er Mars l’autorisant à utiliser les forces armées de la  sur le territoire de l’Ukraine. Le sujet sera examiné aujourd’hui par les trois comités du Conseil de la Fédération : , Affaires étrangères et Droit constitutionnel. Selon les déclarations des présidents de comités à ITAR-TASS, l’abrogation ne devrait poser aucun problème.

En clair,  annonce haut et fort qu’il n’est pas question pour la Russie de s’engager militairement en Ukraine, en dépit de tous les efforts déployés par les Etats-Unis pour l’y pousser. Et en plus, il l’officialise. Le « désengagement » officiel de la Russie est un joli pied de nez à toutes les forces provocatrices qui se retrouvent tout d’un coup orphelines. La guerre civile en Ukraine ne leur sert plus à rien, mais elle est désormais installée, et il leur faudra la gérer, ou plus exactement, s’en dépêtrer.

Telle qu’elle est actuellement, l’armée ukrainienne toute seule ne pourra jamais en venir à bout, mais sera obligée de continuer, ne serait-ce que parce que le FMI ne lâchera les 18 milliards promis et dont l’ ukrainienne a cruellement besoin que quand le Donbass sera reconquis. Que peuvent faire les Etats-Unis, l’OTAN et l’ ? Pas grand-chose, pas même éteindre l’incendie qu’ils ont allumé sans l’aide de la Russie. Ils sont bel et bien piégés, comme l’URSS le fut en Afghanistan.

Jusqu’ici, la Russie s’est contentée d’observer, condamnant et pointant du doigt toutes les provocations et les actes  qui, de jour en jour, décrédibilisent leurs commanditaires et font apparaître leur motivation à la population européenne et mondiale, réduisant à néant tous les effets de la propagande médiatique qui avait été mise en place.

Aujourd’hui, même si les provocations s’avèrent désormais inutiles, tout retour en arrière semble néanmoins impossible, à moins d’un bouleversement dans lequel la Russie jouera un rôle majeur, donc forcément aux dépens de l’OTAN. Mais quelle que sera l’attitude des Etats-Unis/OTAN/UE, l’avenir des génocidaires de Kiev s’annonce sombre.

http://philippehua.com/2014/06/25/les-etats-unis-et-lotan-pris-a-leur-propre-piege-en-ukraine/

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 23 Juin 2014

La Russie a annoncé son intention de remplacer ses ordinateurs et serveurs équipés de processeurs américains AMD ou Intel par ses propres processeurs, basés sur une architecture ARM.

Est-ce un signe supplémentaire d’un retour à la guerre froide ou un simple patriotisme économique ? La Russie manifeste de plus en plus un désir d’indépendance technologique à l’égard des Etats-Unis, et le fait savoir. Après avoir créé son propre clone d’Android, ou s’être interdit l’utilisation des iPad au profit des tablettes Samsung réputées plus sûres, le gouvernement de Vladimir Poutine a annoncé son intention de remplacer tous les processeurs Intel ou AMD utilisés par l’armée ou par l’administration russe.

La Russie a l’intention de créer ses propres processeurs basées sur une architecture ARM, qui seront baptisés « Baïkal » en référence au grand lac de la Sibérie. Les processeurs Baikal seront conçus par le spécialiste russe des supercalculateurs T-Platforms, en lien avec la Rostec (une association d’industries high-tech russes) pour et Rusnano, un fonds souverain dédié aux nanotechnologies.

Selon la presse russe, les premiers processeurs Baikal M et Baikal M/S seront basés sur un processeur Cortex A-57 64 bits conçus par ARM (une société britannique), cadencés à 2 GHz. Dotés de 8 coeurs, ils seront gravés en 28 nm et pourront être utilisés aussi bien dans des PC de bureau que des serveurs.

Contrairement à Intel ou AMD qui fabriquent eux-mêmes leurs processeurs dans leurs usines, ARM ne fait que mettre au point les plans de conception de ses puces, qu’il propose ensuite sous licence à tous les fabricants. Les Russes pourront ainsi construire leurs processeurs dans leurs propres usines, et réaliser les études de rétro-ingénierie nécessaires pour s’assurer qu’ils ne cachent aucun backdoor.

Comme pour les précédentes annonces, seuls les matériels informatiques officiels de l’état russe seront concernés. Ce qui représente tout de même un volume de commande de plus de 700 000 ordinateurs par an et 300 000 serveurs, et un total de 5 millions d’appareils à remplacer à terme par des processeurs Baikal.

source/ http://www.numerama.com/magazine/29768-la-russie-creera-ses-processeurs-baikal-pour-remplacer-intel-et-amd.html

http://philippehua.com/2014/06/25/la-russie-creera-ses-processeurs-baikal-pour-remplacer-intel-et-amd/

0000000000000000000000000000000000000000000

L'Observatoire du Grand Remplacement

Suisse

La Suisse doit rétablir des contingents pour tous les étrangers à partir de quatre mois de séjour. Le Conseil fédéral (gouvernement) a opté vendredi pour une application stricte de l’initiative sur l’immigration de masse acceptée de justesse le 9 février par le peuple. Le conflit avec Bruxelles est programmé.

Le gouvernement a chargé les départements compétents de demander l’adaptation de l’accord sur la libre circulation des personnes. Mais l’UE a déjà dit qu’il n’était pas négociable. Les quotas et les priorités nationales vont à l’encontre des traités de l’UE, répète la Commission européenne depuis la votation.

Le Conseil fédéral en est conscient. Il cherche à provoquer une nouvelle votation: le peuple devrait alors choisir entre dénoncer la voie bilatérale ou remodifier la constitution pour supprimer l’article constitutionnel ajouté le 9 février… […]

Quel que soit le sens dans lequel on retourne la question, on constate qu’il est impossible de concilier…

Voir l’article original 19 mots de plus

http://grandremplacement.files.wordpress.com/2014/06/drapeau-suedois.jpgSuède : plus de demandeurs d’asile que prévu

Les autorités suédoises avaient prévu 60.000 demandeurs d’asile pour 2014. Les chiffres viennent d’être revus à la hausse : ce sera 80.000.

Le directeur des services d’immigration suédois critique sévèrement les municipalités qui refusent de recevoir les réfugiés, et déclare être surpris par l’hostilité exprimée par certains responsables locaux…

Sverigeradio

http://grandremplacement.org/tag/refugies/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L'Observatoire du Grand Remplacement

RefugiesLe nombre de personnes déplacées à cause de conflits violents est à son niveau le plus haut depuis la Deuxième Guerre mondiale, relate un nouveau rapport de l’Agence de Nations unies pour les réfugiés.

Fin 2013, on compte plus de 51 millions de personnes dans le monde déplacées à la suite de violences dans leurs pays, rapporte The New York Times. Le quotidien reprend le principal enseignement d’un rapport publié le 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, par l’agence des Nations Unies en charge de la question.

Parmi ces 51 millions de réfugiés, quelque 33,3 millions de personnes ont fui une zone de conflits mais sont restées dans leur propre pays, et ainsi 16,7 millions se sont réfugiés dans les pays voisins. Le directeur de l’Agence de Nations unies pour les réfugiés, António Guterres, explique que la moitié des réfugiés sont désormais des enfants – le…

Voir l’article original 78 mots de plus

Cellule44

Dix jours après la confirmation des charges contre l’ex-président, Me Jean Serge Gbougnon, membre du collectif des avocats de Laurent Gbagbo, revient sur le verdict des juges de la Chambre préliminaire et évoque la suite de la procédure. Interview

Comment avez-vous accueilli la décision des juges confirmant les charges contre l’ancien président, Laurent Gbagbo?

Avec un brin de déception. Je m’attendais à une décision d’infirmation des charges parce que le dernier Ddc (Document contenant les charges) que j’avais vu me paraissait beaucoup moins fourni que le premier Ddc qui avait été rejeté en juin 2013. J’ai estimé que les charges ne seraient pas retenues contre notre client, parce que pour moi, il n’y avait pas de motifs substantiels de croire que celui-ci avait commis les crimes dont on le soupçonne. Cela dit, la décision a été donnée par les juges. Il faut regarder l’avenir en ne perdant pas de vue…

Voir l’article original 1 928 mots de plus

La France d'Alicia

Marine Le Pen était l’invitée de Jean Leymarie, sur France Info, ce mercredi matin. La présidente du Front national n’a pas réussi à former un groupe au Parlement européen,…

Voir l’article original

Un dessin par jour

BygdilOn apprend aussi, autre branche de l’affaire Bygmalion, que l’entreprise a vendu du conseil à France Télévisions dès la présidence de Patrick de Carolis, et que cela s’est poursuivi sous Rémy Pflimlin.

Voir l’article original

SPAIN

Asean Weaver For Business Blog

Le parti conservateur au pouvoir en Espagne a défendu seul mardi contre toute l’opposition la procédure parlementaire accélérée choisie pour permettre au roi Juan Carlos de bénéficier d’un statut juridique spécial après son abdication, alors qu’il n’a plus de fonction officielle.

Privé de l’inviolabilité qui l’a couvert tout au long de son règne, Juan Carlos, une fois ce texte voté, n’aurait pas, en cas de poursuites, à répondre devant les tribunaux ordinaires mais devant le seul Tribunal Suprême, en vertu d’une forme d’immunité qui protège également des milliers d’élus en Espagne.

S’ils ne sont pas contre le principe d’un statut juridique spécial, les socialistes, première force d’opposition, ont critiqué mardi la voie rapide choisie par le Parti populaire, de droite, qui les prive « d’un débat serein ».

Avant le vote prévu jeudi en session plénière, la commission de la Justice de la Chambre basse a adopté mardi le texte avec les…

Voir l’article original 74 mots de plus

photo_bilger_1Puisque les politiques, à droite ou à gauche, au pouvoir ou dans l’opposition, n’osent pas s’exprimer clairement sur certains sujets, comme s’il y avait en dépit des antagonismes un corporatisme, une solidarité de ceux qui gouvernent, de ceux qui aspirent à gouverner et de ceux qui désirent gouverner à nouveau, puisque les journalistes répugnent à révéler la nudité du roi, il faut bien que le citoyen s’en mêle.

J’ai attendu pourtant. Vainement. J’ai espéré. Pour rien.

Cependant le choc que j’ai ressenti en lisant ce propos de Nicolas Sarkozy dans Le Journal du Dimanche n’était pas léger ni artificiel. Il aurait dû être celui de beaucoup. En lisant, je n’en ai pas cru mon esprit, mes yeux.

« Je ne suis pas décidé à laisser la France dans un tête-à-tête entre le FN et le PS ».

D’abord, je l’avoue à ma grande honte, le toupet du personnage a presque suscité une forme d’estime pour un caractère capable non pas de retourner sa veste mais de l’offrir alors qu’elle est mitée, trouée de toutes parts. Qu’elle a trop servi.

Ensuite, je me suis rappelé un sondage récent faisant d’Alain Juppé le rempart le plus efficace contre le FN, ce qui ne semblait pas absurde au regard des positions constantes du maire de Bordeaux.

Enfin, et c’est alors seulement que j’ai pris la pleine mesure de l’énormité de cette assertion, je me suis questionné. Nicolas Sarkozy qui est réputé pour être hypermnésique n’a-t-il des trous de mémoire que pour sa vie politique et sa démarche présidentielle ?

En effet, comment oser soutenir qu’il veut faire échapper les Français à un affrontement entre le PS et le FN alors qu’en 2012 il a fait gagner le premier et progresser le second ?

Sa campagne de 2007 est bien lointaine qui avait permis d’assécher, croyait-on pour longtemps, le FN alors que cinq ans plus tard, sa démagogie et son cynisme, motivés par son retard substantiel dans les sondages, n’avaient fait qu’amplifier l’avancée de ce parti extrême en favorisant sa représentante.

Dans ces conditions, il est inconscient ou mensonger de se présenter comme un sage quand on a été un incendiaire, comme un médiateur alors que, pour sauver sa mise présidentielle, on a fait perdre la France sur les deux tableaux et conduit beaucoup de tenants de la droite non sarkozyste à voter en faveur de François Hollande.

Un jour, peut-on espérer que l’UMP atteindra ce niveau minimal d’éthique qui la dissuadera par principe non pas tant de donner ses suffrages à un vaincu que d’en faire bénéficier un ancien président qui a déjà mal servi, qui est englué dans les affaires, la dernière en date, Bygmalion, n’étant pas la plus anodine ?

Ou bien faudra-t-il attendre que Jérôme Lavrilleux aille au bout de la vérité et Eric Cesari vers plus de sincérité que de fidélité pour que ce grand parti secoué, mais pas encore mort, se ressaisisse et se décide enfin, pour avoir l’esprit propre et un avenir honnête, à faire l’impasse sur celui qui, ayant tout décidé, doit tout assumer, ayant tout validé, doit tout s’imputer ?

Les médias qui ne sont guère originaux ne cessent de nous répéter que Nicolas Sarkozy demeure « serein » – un adjectif absurde aussi bien au regard de son être que de la réalité trouble qui, au fil des semaines, émerge et qui aurait dû dégoûter depuis longtemps tout citoyen normalement constitué.

Quand j’entends les duettistes Didier et Peltier, au demeurant sympathiques, s’obstiner à chanter la gloire de leur héros, je suis partagé entre l’étonnement ou l’irritation. Sont-ils aveugles, sourds ou bien l’éthique, à cause de la contagion d’un quinquennat calamiteux pour l’état de droit, est-elle devenue le cadet de leurs soucis et une misérable obligation ?

Ainsi cette indifférence à l’honorable, cette désinvolture, cette sous-estimation de l’intégrité seraient consubstantielles aux quelques-uns qui continuent d’afficher une inconditionnalité pour Nicolas Sarkozy, de plus en plus intense à proportion même de son caractère de moins en moins crédible et légitime ? On force puisqu’au fond, on n’est plus dupe.

A l’UMP, le temps des révérences est révolu. Alain Juppé et sa roideur laconique, François Fillon et son courage et ses provocations qui, peut-être, ne seront pas rétractés dès le lendemain, Xavier Bertrand qui suit son sillon et n’est pas offensé mais stimulé par le peu d’importance et d’influence qu’on lui prête, Bruno Le Maire dont le verbe est révolutionnaire et d’autres encore, qui ne feront pas de la droite sans Sarkozy un monde orphelin. Bien au contraire. Ce serait comme l’équipe de France sans Ribéry : une merveilleuse aubaine.

Notre ancien président a raison sur un point capital : il faut tout changer. Ce « tout » doit l’englober, l’intégrer.

On a donné sa chance, en 2012, à François Hollande et, pour l’instant, il ne l’a pas saisie. Il a trahi à la fois ceux qui le désiraient et ceux qui ne voulaient plus de Sarkozy, la gauche pure et dure et le conservatisme éclairé et décent. Il n’est pas impossible que ce qui se déroule actuellement à droite, les nuages lourds et noirs dissipés, représente une aurore certes encore modeste mais plus qu’un frémissement : une envie de se débarrasser d’hier, d’inventer demain.

Alors la droite pourra redevenir un horizon. On aura le droit de revenir. Sans honte.

Mais alors forcément sans lui !

00000000000000000000000000000000000000000000000000000

Cellule44

Nous sommes tous manipulés - Une journaliste le dénonce !

Titre initial :
Une journaliste CBS démissionne et crache le morceau sur les médias
Sharyl Attkisson, journaliste à CBS explique son départ de la chaîne et donne son point de vue sur la façon dont les médias de masse traitent l’information. Elle dure depuis quelques années. ça se passe dans le milieu de la désinformation, propagande… Au nom de la censure, la presse est muselée pour nous induire en erreur, nous mener en bateau et cacher la vérité, ce petit jeu dure depuis quelques années. Les langues se délient et les consciences s’éveillent.
« Le temps où il suffisait de dire « je l’ai lu dans le journal, je l’ai entendu à la radio, vu à la télévision » pour faire taire tous les incrédules est désormais dépassé. Ce qu’on écrit dans le journal, ce que l’on dit à la radio, ce qu’on nous montre à la télévision n’a plus la…

Voir l’article original 471 mots de plus

civilwarineurope

imageLes Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk créent une nouvelle union confédérale : l’Union des Républiques populaires, a-t-on déclaré sur le compte Twitter officiel de la République de Donetsk.

Durant la session du Conseil suprême, la liste des députés de la République de Donetsk entrant au parlement de l’Union des Républiques populaires a été approuvée.

De plus, le Premier ministre de la République de Donetsk, Alexandre Borodaï, a indiqué ce mardi que les Républiques de Donetsk et Lougansk adopteraient bientôt une Constitution unique pour la Nouvelle Russie (Novorossia).

Source : http://french.ruvr.ru/news/2014_06_24/Les-Republiques-de-Donetsk-et-Lougansk-s-unissent-en-une-Union-des-Republiques-populaires-6525/

Voir l’article original


%d blogueurs aiment cette page :