Rétropolitain

haschichins

…Quand le cannabis se consommait à la petite cuiller

Que vous dire du hachich que vous ne sachiez déjà ? Peu de choses, certainement… Toutefois peut-être ignoriez-vous qu’à une certaine époque et dans certains lieux, cette substance était considérée comme un outil de travail ?

Le XIXème siècle littéraire et ses appétits exotiques avaient redécouvert l’Orient, important ses couleurs mais aussi ses produits, jusqu’aux plus récréatifs : ainsi, artistes, savants -véritables ou proclamés-, et personnalités en vogue découvrirent-ils les effets du haschisch, colorant quelque peu notre monarchie de juillet de leurs délires, certes confidentiels, mais tout à fait savoureux.

Le bon docteur Moreau

En 1844, institutionnalisant une pratique certainement courante dans les milieux précédemment évoqués, le docteur Jacques-Joseph Moreau, revenu d’un long voyage en Asie Mineure, décida d’étudier très sérieusement les effets du cannabis sur la psyché humaine. Le brave médecin en consommait lui même régulièrement afin d’illustrer sa conception…

Voir l’article original 280 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s